Le manoir des sacrifiées – Olivier Merle

Le manoir des sacrifiées

Il y a un an, son premier roman Dans l’ombre du loup a été une belle découverte et une surprise que je n’attendais pas. C’est avec beaucoup d’excitation et une grande attente que je me suis plongée dans Le manoir des sacrifiées.

Quel bonheur de retrouver le commandant Grimm et sa fine équipe  !

La première enquête débutait tout en douceur et prenait son temps pour avancer. Celle-ci démarre au quart de tour et nous scotche dès les premières pages avec une scène de crime des plus étranges.

Un crâne de Neandertal posé sur un meuble.
Un homme prosterné devant lui, comme s’il priait.
Le front fracturé, un de ses yeux arraché.
Son épouse a disparu, les traces de lutte font penser à un enlèvement.

Aucune piste

Comment débuter une enquête sans la moindre piste ? Comment faire la lumière sur cette mise en scène macabre ? Quel message le tueur veut-il délivrer en  mettant sa victime en adoration devant Neandertal ? Grimm et son équipe piétinent jusqu’à la découverte d’une nouvelle scène de crime en tous points identiques. Les questions se multiplient… si les épouses ont été tuées, où sont les corps ? Si elles ont été enlevées, où sont-elles détenues ?

Au fil des chapitres, l’affaire tordue à souhait se complexifie, avec des ramifications inattendues. Grimm rencontrera un professeur d’université spécialiste de Neandertal, il ira se perdre dans la brume des landes bretonnes pour assister à un étrange rituel mené par une société secrète. C’est le début d’une course poursuite qui nous emmènera de Rennes à Montpellier sur les traces d’un tueur enfermé dans sa folie et ses délires. Une scène de crime impacte personnellement Grimm, il va mener une partie de l’enquête en marge de clous et en solitaire en se fichant des problèmes avec sa hiérarchie.

L’auteur prend beaucoup de plaisir à surprendre ses lecteurs et à les manipuler en les envoyant sur des fausses pistes. Les nombreux rebondissements jalonnent l’enquête. On est entièrement happé, captivé, on tourne les pages frénétiquement, on veut connaître la suite. L’intensité monte crescendo et la tension finit par nous vriller les nerfs.

Des personnages avec une belle épaisseur psychologique

Olivier MERLE a trouvé le juste équilibre entre l’enquête haletante et les acteurs principaux qui sont au centre du récit. Attachement particulier à Grimm, l’angoissé déprimé et bourré de contradictions, solitaire, renfermé tout en aimant les gens. On le découvre plus en profondeur dans ses états d’âme, ses doutes et ses complexités, empêtré dans ses problèmes personnels, en proie à ses démons. Obnubilé par la résolution de son enquête, il peut compter sur sa formidable équipe pour tempérer  ses obsessions. Le trio qui l’entoure est tout à fait complémentaire. Correntin, le pince sans rire, nerveux. Eric, le cool flegmatique. Et Ermeline, la plus jeune, sportive et dynamique. Tous ensemble, ce quatuor non conventionnel pose un regard atypique sur l’enquête. Mais cela suffira-t-il pour résoudre cette énigme hors norme ?

Suspense garanti de bout en bout pour cette intrigue ficelée de main de maître !

L’auteur s’appuie sur ses connaissances scientifiques et son imagination vertigineuse pour nous offrir cette fascinante enquête qui se dévore.

Petite précision pour ceux qui se posent la question : les deux enquêtes sont tout à fait indépendantes mais je vous invite à commencer par le premier tome pour découvrir le commandant Grimm, bon ce n’est pas une obligation, juste un conseil !

Je remercie chaleureusement les éditions XO pour leur confiance.

Quatrième de couverture

Quand la fascination pour l’histoire de l’humanité tourne au délire meurtrier.
Un crâne de Neandertal posé sur un meuble. Un homme prosterné devant lui, comme s’il priait. Son front est fracturé, un de ses yeux, arraché. Son épouse est introuvable ; les traces de lutte montrent qu’elle a sans doute été enlevée.
Jamais le commandant Grimm et son équipe n’auraient imaginé être confrontés à une mise en scène aussi macabre. D’autant que la scène se reproduit… et les jours passent, synonymes d’angoisse. Sans aucune piste. Aucun suspect.
Si les femmes enlevées ont été tuées, où sont les corps ? Si elles sont vivantes, où sont-elles retenues ? Grimm, déjà empêtré dans ses problèmes personnels, le sait : si son enquête continue à piétiner, un autre homme sera massacré et une autre femme disparaîtra.

Editeur : XO, 410 pages, date sortie : 20 octobre 2022

7 commentaires sur « Le manoir des sacrifiées – Olivier Merle »

  1. Je suppose qu’il faut que je lise le premier avant qu’elle demande de son air bête ? Je viens lire ta chronique et je repars avec deux livres sur ma whislist. Merci à toi Nadia. 🙏😘

    Aimé par 1 personne

  2. Il a l’air très bien aussi! Mais je pense qu’il faut lire le premier…Me revoilà à fouiner dans tes chroniques comme chaque année le jour de mon anniversaire! J’ai la chance de toujours recevoir des bons d’achat de la part de mes collègues, amies et mes sœurs pour la librairie où ils ont un choix incroyable, en littérature française ou livres traduits en français, et s’ils n’ont pas ce que je cherche, ils commandent le ou les livres que j’ai choisis gratuitement! J’hésite entre les deux derniers de Beuglet, les deux d’Olivier Merle et un tas d’autres livres :-). Merci pour cette belle chronique!

    Aimé par 1 personne

    1. Un très heureux anniversaire ! 🌺 J’espère que tu seras bien gâtée et que tu te feras plaisir. Les Beuglet sont excellents, les deux Oliver Merle également, je te conseille vivement de commencer par le premier pour découvrir le commandant Grimm, les enquêtes sont indépendantes et se terminent chaque fois.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.