Je suis l’Abysse – Donato Carrisi

Je-suis-l-Abye

JE SUIS…
Un voyage au coeur des Abysses,
dans la profondeur de la noirceur,
là où se niche le Mal et la violence.
JE SUIS….
Une plongée dans les eaux profondes
de la psyché humaine.
JE SUIS…
Le Noir en chacun de nous,
les Ténèbres au fond de l’âme meurtrie.

L’homme qui nettoie… rôde, ramasse les ordures chaque jour, fouille les poubelles et cherche les indices enfouis au fond des déchets. Sa vie est bien rangée, entre ses rituels et ses soirées étranges avec des femmes seules. Il cache un secret derrière la porte verte.
La chasseuse de mouches… acharnée et tenace. Pour tenter d’oublier sa profonde blessure, elle s’est donnée une mission de vie : combattre la violence et les maltraitances envers les femmes.
La fille à la mèche violette… une adolescente issue d’une famille très aisée, rongée par un secret que personne ne connaît. Elle tombe au fond du lac de Côme. Accident ou suicide ?

Trois personnages invisibles et sans nom.
Trois âmes ambigües au passé trouble.
Trois solitudes cachant bien des secrets.
Trois profondes souffrances liées par le fil insaisissable du malaise.
Trois histoires qui vont se croiser et se télescoper.

Ce thriller psychologique énigmatique et mystérieux nous dérange autant qu’il nous trouble et nous déstabilise. Tout y est maîtrisé dans les moindres détails, le maestro n’a pas son pareil pour raconter des histoires en jouant méchamment avec ses lecteurs. L’intrigue nous déroute, nous captive et nous hypnotise complètement. Une tension constante traverse le récit grâce à la plume magnétique, acérée et très visuelle. L’atmosphère est sombre et oppressante à l’image des eaux profondes du lac de Côme où se croisent les trois personnages attachants.

Donato Carrisi ouvre une porte sur le Mal absolu, il l’explore dans sa profondeur et ses différentes couleurs, il nous fait entrevoir ses origines dans les violences de  l’enfance. La plongée dans l’abîme de souffrance des personnages à travers les non-dits, les flashback fascine et glace en même temps, les émotions ressenties nous serrent le coeur jusqu’à l’inattendu final. Du grand art !

Je suis l’Abysse… Je suis intense… Je suis excellent !

Je remercie chaleureusement les éditions Calmann-Lévy pour leur confiance.

Quatrième de couverture

L’homme qui nettoie rôde autour de nous.
Parmi nos déchets, il cherche des indices sur nos vies.
En particulier sur celles des femmes seules.
Une femme lui a fait beaucoup de mal enfant : sa mère.

La chasseuse de mouches, elle,
tente de sauver les femmes en péril.
Et elles sont nombreuses…
Surtout quand l’homme qui nettoie
rôde autour d’elles.

Editeur : Calmann-Lévy, 346 pages, date sortie : 20 octobre 2021

2 commentaires sur « Je suis l’Abysse – Donato Carrisi »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.