Les promises – Jean-Christophe Grangé

Les-Promises

Une enquête policière au coeur du troisième Reich

Après deux déceptions d’affilée sur ses deux derniers romans, La dernière chasse et Le jour des cendres (les novelisations des deux premiers épisodes de la série TV Les Rivières Pourpres), je retrouve enfin le Jean-Christophe Grangé que j’aime, l’auteur qui nous surprend avec des intrigues solides et originales. Cette fois, il se renouvelle complètement et nous offre un premier thriller historique. Autant le dire tout de suite, ce grand millésime est EXCELLENT en tous points, le mélange des genres est fascinant, c’est une réussite totale !

Nous sommes à Berlin en 1939. Hitler a déjà pris le pouvoir, Goebbels dirige le ministère de la propagande, les juifs et les tziganes sont persécutés, la terreur et le chaos règnent partout, la ville est au bord de l’implosion, bienvenue en Enfer ! L’Allemagne est sur le point d’envahir la Pologne, la seconde guerre mondiale approche. Un mystérieux tueur en série, fétichiste de chaussures, assassine et mutile atrocement des dames de la haute société du troisième Reich, des épouses de dignitaires nazis, on les appelle les Promises. Ces dames se réunissent dans un club au célèbre hôtel Adlon pour bavarder et boire du champagne.

Le lecteur s’attache énormément aux trois personnages

L’enquête est confiée à Franz Beewen, un colosse de la Gestapo, un aryen pur souche, brut, froid et sans pitié. Il va rapidement faire appel à Simon Krauss, un psychanalyste qui analyse les rêves de ses riches patientes, gigolo sur les bords, il profite de son pouvoir pour les séduire et les faire chanter. Certaines de ses patientes font partie des victimes du monstre, elles faisaient toutes le même cauchemar, un « homme de marbre » les suivait et les menaçait.  Mina von Hassel, une riche héritière, psychiatre, alcoolique et directrice d’un asile de fous se joint à l’étonnant duo. Ces trois personnages singuliers que tout oppose se lancent à fond dans la traque du monstre jusqu’au péril de leur vie.

Une enquête à l’ancienne

Une vraie bonne enquête à l’ancienne, où les enquêteurs sont sur le terrain, arpentent les rues en usant leurs semelles sur le bitume, frappent aux portes et interrogent les témoins, suivent des pistes, s’égarent sur de fausses pistes, doutent et tournent en rond par moment. La reconstitution historique est très soignée, documentée dans les moindres détails, l’ambiance de la ville est magnifiquement restituée. Le lecteur a vraiment l’impression de côtoyer les habitants de près et de déambuler dans les rues de Berlin, des bords de la rivière Spree qui traverse la ville, au siège de la Gestapo en passant par la grande avenue Unter den Linden.

Une plongée au coeur du Mal

Jean-Christophe Grangé nous plonge au coeur du Mal entre l’horreur nazie et le monstre qui charcute les femmes. Le tueur en série et ses crimes atroces font écho au contexte historique et à la peur qui règnent à Berlin. La traque est absolument passionnante, trépidante et pleine de suspense. Elle nous réserve de belles surprises et nous tient en haleine et sous tension jusqu’au dénouement final époustouflant. Le Mal n’est pas toujours où on l’attend. Il faut s’appeler Grangé pour imaginer un plan d’une telle folie !

Dense, noir et diabolique.
Exceptionnel de bout en bout !

Je remercie chaleureusement les éditions Albin Michel pour leur confiance.

4ème Couverture

Les Promises, ce sont ces grandes Dames du Reich, belles et insouciantes, qui se réunissent chaque après-midi à l’hôtel Adlon de Berlin, pour bavarder et boire du Champagne, alors que l’Europe, à la veille de la Seconde Guerre Mondiale, est au bord d’imploser.  Ce sont aussi les victimes d’un tueur mystérieux, qui les surprend au bord de la Sprée ou près des lacs, les soumettant à d’horribles mutilations…  Dans un Berlin incandescent, frémissant comme le cratère d’un volcan, trois êtres singuliers vont s’atteler à l’enquête. Simon Kraus, psychanalyste surdoué, gigolo sur les bords, toujours prêt à faire chanter ses patientes. Franz Beewen, colosse de la Gestapo, brutal et sans pitié, parti en guerre contre le monde. Mina von Hassel, riche héritière et psychiatre dévouée s’efforçant de sauver les oubliés de Reich.
Ces enquêteurs que tout oppose vont suivre les traces du Monstre et découvrir une vérité stupéfiante. Le Mal n’est pas toujours là où on l’attend.

Editeur : Albin Michel, 656 pages, date sortie : 9 septembre 2021

2 commentaires sur « Les promises – Jean-Christophe Grangé »

  1. « Les promises » sont très prometteuses! Les polars ayant pour cadre la montée du nazissme en Allemagne et surtout l ambiance berlinoise sont dans mes favoris.

    Comment passer sous silence le grand Philip KERR et les romans de sa « Trilogie berlinoise' » suivie de plein d autres du même crû ? Ainsi que « Dans le jardin de la bête » d Erik Larson se basant sur des faits reels vecus par l ambassadeur americain dans le Berlin des annees 30..

    J ai aussi beaucoup aimé le Grangé de ses debuts… Je lirai certainement celui-ci… Les personnages semblent bien coller a l emballement d une machine qui as permis la naissance de monstres…

    Jacqueline AERTS

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.