Ce qu’il nous reste de Julie – Sébastien Didier

Ce qu'il nous reste de Julie

 

Une ode à l’amitié

J’ai découvert Sébastien Didier avec son deuxième roman Les yeux bleus, une course contre la montre qui ne nous laissait pas le temps de respirer. Il m’avait manqué un capital émotions, je ne m’étais attachée à aucun personnage. >>> J’efface TOUS les bémols émis à l’époque !  L’auteur a fait un énorme bond en avant avec Ce qu’il nous reste de Julie. Il a mûri, laissant la part belle à sa sensibilité. Il a gagné en finesse, en profondeur et en émotions.

Cinq amis unis comme les doigts d’une main. Arnaud, Vincent, Emilie, Sébastien et Julie partagent tout, liés par l’amitié forte de l’adolescence, tous les rêves sont permis, tous les espoirs, toutes les folies, tous les fous rires et les moments passés à refaire le monde… jusqu’à ce qu’un drame les anéantissent. Julie est assassinée par un tueur en série, son corps ne sera pas retrouvé. Julie écrivait, elle remplissait plein de petits carnets, Sebastien en était fou amoureux. Vingt ans ont passé, Sébastien a fui la région pour tenter de faire son deuil et d’oublier ses souvenirs. Devenu écrivain, il tombe par hasard sur un roman qui s’annonce comme le best seller de l’année « Le temps d’un été » de L. J. Dexley, une romancière  britannique qui préserve son anonymat. Ce roman le trouble au plus haut point, il semble avoir été écrit par Julie, des détails, des secrets, des anecdotes qu’elle seule connaissait…  Sous le choc, Sébastien revient dans la petite ville de sa jeunesse et se lance corps et âme dans la quête de la vérité, bien décidé à percer le mystère de ce roman. Il retrouve ses anciens amis, ouvre la porte à ses vieux fantômes et se perd dans le labyrinthe de ses souvenirs. 

Totalement addictif

Une intrigue alambiquée en tiroirs, totalement addictive et redoutablement efficace. La construction est impressionnante de maîtrise, millimétrée dans les moindres détails. Une histoire dans l’histoire avec le roman « Le temps d’un été » inséré dans l’enquête au présent. On alterne entre les deux, les styles et les rythmes différent, passant du moderne au désuet avec quelques belles références à Agatha Christie.

Une quête de vérité laissant une belle place aux émotions.  Une réflexion émouvante sur l’amitié, l’amour, le partage, la nostalgie du temps passé et les souvenirs gravés en nous.  Les personnages sont bien construits et très attachants, on les découvre en profondeur dans leur intimité, leurs failles et leurs secrets.

Très émouvant

Le gigantesque puzzle prend forme sous nos yeux, chaque pièce s’emboîte parfaitement, rien n’est laissé au hasard. Aucun temps mort, on avance entre les surprises et les rebondissements, les révélations arrivent au compte goutte. L’auteur nous surprend, nous balade, nous manipule sans jamais nous égarer. Dans le dernier tiers, le suspense gagne en intensité jusqu’au final particulièrement réussi. L’épilogue très émouvant vous pincera le coeur et vous mettra la larme au coin des yeux.

Je remercie chaleureusement les éditions Hugo Thriller pour leur confiance.

>>> Petit bémol pour la couverture.

 

4ème Couverture

Vingt ans.
Cela fait vingt ans que Sébastien a quitté Sainte-Geneviève, sa petite ville natale du sud de la France. Trop de démons l’y tourmentaient. Aujourd’hui, comble de l’ironie pour un écrivain, c’est un livre qui le renvoie à ce passé qu’il s’est toujours efforcé d’oublier.
Le Temps d’un été.
Tout dans ce roman, qui s’annonce comme le succès littéraire de l’année, lui fait penser à Julie.
Des références troublantes, des anecdotes qu’elle seule connaissait… À tel point qu’il en est persuadé : c’est elle qui l’a écrit.
Julie, son amour d’adolescent.
Celle qui a tant compté.
Mais qui est morte il y a vingt ans, assassinée par un tueur en série.

Editeur : Hugo Thriller, 427 pages, date sortie : 1 avril 2021

3 commentaires sur « Ce qu’il nous reste de Julie – Sébastien Didier »

  1. Une ode a l amitie, quelques clin d oeil a Agatha Christie, un peu de désuet. Voici un roman qui devrait quelque peu nous changer des ambiances glauques, des meutres abominables perpétrés par des psychopathes ….et peut être même nous changer un peu des flics usés, abandonnés par leur femme, alcooliques ou des duos mixtes d enquêteurs..

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.