Buveurs de vent – Franck Bouysse

COUP DE COEUR !

J’ai tant aimé Né d’aucune femme, ce roman m’a émue jusqu’aux tripes,  je l’ai porté aux nues, ma lecture la plus marquante de l’année 2019.
C’est donc la peur au ventre que j’ai ouvert « Buveurs de vent », envahie d’une intuition « et si Franck Bouysse me décevait ? comment pourrait-il m’ébranler aussi fort une nouvelle fois ? « 

Je lève le voile tout de suite… La magie m’a coupé le souffle.

Ils sont quatre enfants complices, unis comme les doigts d’une main, trois frères et une soeur. « Quatre ils étaient, un ils formaient, forment et formeront à jamais ».
Mabel, la soeur rebelle, la belle rêvant de liberté.
Marc, l’amoureux des mots et des livres.
Mathieu, l’amoureux de la nature, il entend les arbres penser.
Luc, le simplet, l’idiot, il parle le langage des animaux tout en rêvant de l’Ile au trésor et ses pirates.
Ils grandissent entre deux parents absents, distants, entre les coups de ceinturon d’un père détruit par les horreurs de la guerre, incapable d’aimer et sous les sermons d’une mère bigote rêvant de mettre les douze apôtres à sa table.  Et puis, Elie, le grand père unijambiste, le bienveillant qui donne de l’amour, beaucoup d’amour, le sage qui écoute, soutient et arrondit les angles.

La famille vit au coeur de la vallée du Gour Noir, sous la tyrannie de Joyce, un despote sans coeur. Il possède l’entièreté de la vallée, la centrale électrique, la carrière et le barrage. Tous les habitants travaillent pour lui, il les tient sous son joug, se servant du shérif et de deux hommes de main pour faire régner la peur et la soumission.

Il y a la montagne, les paysages, la nature sauvage et la rivière abritant toutes les promesses de rêves et de changement.

Et au loin, la révolte gronde de plus en plus.

Les mots me manquent pour traduire mon ressenti, aucun mot ne convient ou n’est assez fort. Il faut entrer à petits pas dans ce joyau d’une sensibilité exceptionnelle, se laisser surprendre et accepter de s’y perdre pour saisir toute la beauté de ce roman noir à la croisée de la littérature et du polar.

Buveurs de vent nous parle de l’enfance et de ses rêves brisés, il nous parle d’amour et de rédemption. Mais c’est l’aliénation, la domination et l’insoumission qui sont au centre de ce récit d’une puissance inouïe.

Franck Bouysse est un magicien des mots et sa merveilleuse plume fait jaillir une poésie qui nourrit l’âme, touche le coeur et libère des émotions venues du fond des entrailles. Des mots choisis et travaillés, je souligne tant de phrases, je lis et relis des passages pour savourer la musique qui en émane. Comme souvent chez l’auteur, les contrastes se rejoignent, les mots dégagent une lumière pour éclairer la noirceur et une tendresse pour adoucir la rudesse. Page après page, je m’emplis de toute cette beauté.

Le final me claque en pleine face, quelle force ! Je tourne la dernière page, bouleversée,  profondément émue, le souffle court et je laisse mes larmes couler.

Les mots me manquent… Mabel, Marc, Mathieu, Luc me hanteront longtemps.

MAGISTRAL, tout simplement.

 

Je remercie chaleureusement les éditions Albin Michel pour leur confiance.

 

 

4ème Couverture

Ils sont quatre, nés au Gour Noir, cette vallée coupée du monde, perdue au milieu des montagnes.
Ils sont quatre, frères et soeur, soudés par un indéfectible lien.
Marc d’abord, qui ne cesse de lire en cachette.
Matthieu, qui entend penser les arbres.
Puis Mabel, à la beauté sauvage.
Et Luc, l’enfant tragique, qui sait parler aux grenouilles, aux cerfs et aux oiseaux, et caresse le rêve d’être un jour l’un des leurs.
Tous travaillent, comme leur père, leur grand-père avant eux et la ville entière, pour le propriétaire de la centrale, des carrières et du barrage, Joyce le tyran, l’animal à sang froid…

Editeur : Albin Michel, 400 pages, date sortie : 17 août 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.