Dilemme – Sandrine Roy

Si je vous dis Sandrine Roy… vous me répondez en choeur « sa série Lynwood Miller », un savant mélange de thriller, aventures, amour et fantastique.

Avec Dilemme, l’auteure sort de sa zone de confort, elle joue dans un registre très différent, elle nous surprend et pas qu’un peu. Elle a décidément beaucoup de talent.

Exit la touche de légèreté et d’aventures, nous plongeons dans un univers beaucoup plus noir sur les traces d’un serial killer de la pire espèce.

Ça démarre fort et on retient son souffle dès le premier chapitre, une famille entière est massacrée la nuit à son domicile, seul le plus jeune des enfants a survécu, il est couvert de sang et ne parle pas. Le lieutenant Louis Salvant Perret est dépêché sur place avec son groupe, à peine ont-ils débuté les recherches qu’une deuxième famille est massacrée de la même façon. Les crimes ressemblent étrangement à une vieille histoire datant de quinze ans et jamais élucidée. Ils nagent tous en plein brouillard et l’enquête s’annonce très difficile.

Un serial killer traqué par une équipe de flic, c’est banal, archi vu, rien de bien original me direz-vous. Détrompez vous, Sandrine Roy nous offre un scénario original et surprenant à plus d’un titre.

L’intrigue est bien ficelée, rondement menée, l’auteure s’amuse à brouiller les pistes et à jouer avec nos nerfs,  la construction est impeccable entretenant le suspense avec les allers-retours présent-passé et la tension va crescendo sans aucun temps mort.
Les personnages sont complexes, bien fouillés, tout en nuances, on s’y attache vite, particulièrement à Louis, divorcé, en proie à des problèmes avec sa fille adolescente.
Les chapitres sont courts, tout est savamment articulé avec des changements d’ambiance et de rythme, des accélérations, des respirations au coeur de la noirceur.
Les pages se tournent toutes seules grâce à une plume très fluide et le lecteur est tenu en haleine jusqu’au dénouement final. WTF quelle surprise !

Une belle réussite !  Avis aux amateurs de frissons et d’émotions, je vous le recommande chaudement. D’autant plus que ce roman est sorti en pleine période du confinement, il a souffert cruellement d’un manque de visibilité. Je vous en parle bien tardivement mais j’ai reçu le roman au coeur de l’été.

Je remercie chaleureusement les éditions Eaux Troubles pour leur confiance.

 

 

 

4ème Couverture

Dans les années 2000, un tueur s’apprête à sévir sur une famille de banlieue parisienne, observant ses proies au plus près avant de passer à l’acte. Bien des années plus tard, il récidive, il opère la nuit et décime des familles entières. Quelle est la motivation de ce tueur d’un nouveau genre qui ne connaît aucune pitié ? De tous ces massacres, il ne reste qu’un seul rescapé, le petit Nathan qui va être confié aux soins d’Agathe Delcourt, dans un institut spécialisé en Normandie. Le lieutenant Louis Salvant-Perret, surnommé le Prince du central, non sans raison, va essayer de découvrir qui est cet assassin sans foi ni loi. Loin de l’anti-héros des polars contemporains, l’enquêteur déploie sa force tranquille pour traquer le meurtrier. Il sera aidé dans cette terrible enquête par son groupe aux personnalités aussi surprenantes qu’efficaces. Quand les sombres liens familiaux remontent à la surface il faut s’attendre à une enquête bien ficelée, entourée de relations complexes, entre frissons et émotions !

Editeur : Eaux Troubles, 320 pages, date sortie : 14 février 2020

4 commentaires sur « Dilemme – Sandrine Roy »

    1. Sandrine Roy est surtout connue pour sa série Lynwood Miller, personnellement j’aime beaucoup, je trouve le mélange très réussi, j’aime ce côté légèreté qui change des thrillers noirs. Ici, elle change de registre et ça lui réussit plutôt bien… A voir, tu me diras !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.