L’homme aux murmures – Alex North

« Si tu laisses la porte entrebâillée, les murmures viendront se glisser… »

Tom Kennedy est dévasté suite à la mort récente de son épouse. Depuis, il vit seul avec son fils de huit ans. Jake est un petit garçon hyper sensible, Tom ne sait pas trop comment réagir face à lui, il fait le maximum pour être un bon père. En espérant un nouveau départ, il déménage et s’installe à Featherbank, un petit village paisible. Nouvelle maison, nouvelle vie !
Mais ce village a un passé sombre, il y a vingt ans, un tueur en série surnommé « l’homme aux murmures » (il attirait ses victimes en chuchotant à la fenêtre la nuit) a enlevé et assassiné cinq garçons.
Peu de temps, après leur déménagement, un enfant de six ans est enlevé.
Les détectives Amanda Beck et Pete Willis mènent l’enquête. La disparition présente de curieuses ressemblances avec les disparitions anciennes. S’agit il d’un imitateur ? L’homme aux murmures avait il un complice ? De vieilles rumeurs et des fantômes se réveillent. Le petit Jake commence à agir d’une très 
étrange façon, il semble parler à des amis imaginaires.

Un roman extrêmement troublant, dérangeant et déstabilisant avec son petit côté surnaturel. On oscille sans cesse entre l’enquête policière et le terrain plus émotionnel abordant les thèmes du deuil, de la perte et les relations père-fils.

Les chapitres très courts se terminent souvent par des petits cliffhangers et alternent entre les différents protagonistes, Tom et Jake, les enquêteurs Pete et Amanda et le tueur lui même. Autant vous dire que vous ne poserez pas votre lecture en cours de route. La psychologie des personnages est bien creusée et certaines relations entre eux sont très touchantes mais je ne peux vous en parler au risque de spoiler le récit.

L’histoire baigne dans une atmosphère envoûtante entre le cauchemar et le conte effrayant. Frissons garantis !  Je n’ai pu m’empêcher de penser au film Sixième sens et au petit garçon Joel Haley.
L’auteur joue à merveille avec nos peurs les plus profondes et notre paranoïa, il nous attrape dès les premières pages et fait méchamment monter la tension et les rebondissements au fil du récit. On a sans cesse le sentiment que quelque chose de terrible va se produire et on retient son souffle jusqu’à ce que le final explose.

Un thriller fantasmagorique plus que captivant et un tour de force pour un premier roman.
Alex North est un auteur à suivre assurément !

Une mention spéciale pour la sublime couverture !

Je remercie chaleureusement les éditions Seuil pour leur confiance.

 

4ème Couverture

Si tu laisses la porte entrebâillée, les murmures viendront se glisser…

Un écrivain veuf, Tom, et son fils de 8 ans, Jake, emménagent dans une nouvelle ville.

Featherbank. Si charmante et calme en apparence.

Où vingt ans plus tôt, un serial killer a été arrêté après avoir tué plusieurs enfants.

On l’appelait l’Homme aux murmures.

Des murmures que Jake a entendus. A la porte de sa maison.

Et si tout recommençait ?

Editeur : Seuil, 400 pages, date sortie : 5 mars 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.