Liquide inflammable – Robert Bryndza

Une très belle découverte pour moi !

C’est le troisième volet des enquêtes de l’inspectrice Erika Foster.  Je n’ai pas lu les deux premiers mais cela ne m’a nullement gênée, les enquêtes étant indépendantes, elles peuvent se lire séparément sans aucun problème.

En sondant les eaux profondes d’une carrière à la recherche d’une cargaison de drogue, la DCI (Detective Chief Inspector) Erika Foster découvre un sac poubelle contenant des ossements. Le médecin légiste est formel, il s’agit du squelette de Jessica Collins, une gamine de sept ans, disparue depuis vingt six ans. A l’époque, l’affaire avait ému l’Angleterre. Erika se jure de faire toute la lumière sur cette affaire.

Si vous attendez un thriller qui va à 1000 à l’heure, vous file des claques, des twists et des uppercuts toutes les trois pages, passez votre chemin.

Cette histoire de cold case débute comme une enquête assez classique.  J’ai été très rapidement prise par l’histoire et le style fluide très accrocheur. L’intrigue se révèle plus complexe qu’il n’y parait, pas simple d’assembler les pièces d’un puzzle géant vingt six ans après les faits, les indices sont maigres, les témoins ont oublié.  Erica se retrouve devant une tonne d’archives à éplucher et on dirait que quelqu’un lui met des bâtons dans les roues, comme si la vérité ne pouvait pas éclater.  Certains voiles se soulèvent, les failles de la famille de la petite Jessica apparaissent et les secrets de familles resurgissent.

Robert Bryndza fait monter la tension au fil des chapitres nous baladant de fausses pistes en voies sans issue, il maintient le suspense et nous tient en haleine jusqu’au retournement final complètement inattendu. Très efficace !

J’ai beaucoup aimé Erika Foster, une héroïne très attachante, elle porte une grande partie du roman sur les épaules. Une flic brillante, tenace, téméraire, pleine d’intuition,  forte et vulnérable car elle vient de perdre son mari, intègre, déterminée. Elle n’a pas sa langue en poche et est régulièrement bousculée par sa hiérarchie quand elle contourne les règles fixées.

Vous aimez les cold case, les enquêtes complexes, réalistes, bien ficelées, les héroïnes attachantes ?
Je vous recommande chaudement Liquide inflammable, vous passerez un très bon moment lecture.

Je remercie chaleureusement les éditions Belfond pour leur confiance.

4ème Couverture

L’auteur de thrillers aux plus de deux millions de livres vendus en Grande-Bretagne vous réserve une plongée en plein cauchemar… Retenez votre souffle !

Alors qu’elle sonde les profondeurs d’une vieille carrière inondée à la recherche d’une cargaison de drogue, l’inspectrice Erika Foster fait une macabre découverte : un sac-poubelle renfermant des ossements d’enfant. Le légiste est formel : le squelette est celui de la petite Jessica Collins, sept ans, dont la disparition en 1990 avait profondément ému l’Angleterre. Un dossier classé sans suite depuis.
Obsédée par ce drame, Erika se jure de faire toute la lumière. Mais entre la pression de sa hiérarchie, l’effervescence des médias alléchés par ce sordide rebondissement et le silence de la famille Collins, la flic entêtée sent rapidement qu’elle a mis les pieds dans une affaire complexe, aux ramifications aussi noires qu’étonnantes… et dangereuses.
L’eau est un parfait tombeau. Et l’on ne devrait jamais déranger ceux qui y sont engloutis.

Editeur : Belfond Noir, 416 pages, date sortie : 5 septembre 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.