Les prisonniers de la liberté – Luca Di Fulvio

COUP DE COEUR !!!

Trois âmes en quête de liberté…

1912. Rosetta, Rocco et Raquel ont un Rêve en commun. Le Rêve d’échapper à leur destin écrit pour eux.  Le Rêve de changer leur vie. Ils sont prêts à tout pour gagner leur liberté.

Rosetta, a hérité d’un lopin de terre mais en Sicile, une femme jeune et belle ne peut pas rester seule et libre bien longtemps. Elle doit se soumettre à l’autorité d’un homme et devenir son objet sexuel.
Rocco, hérite du statut de mafieux par son père, un grand mafieux mort pour la cause. Il rejette la Mafia, il rêve de devenir mécanicien et de travailler honnêtement.
Raquel, une jeune juive vit dans un pogrom au fin fond de la Russie. Elle a été élevée par un homme éclairé, différente des autres car elle sait lire et écrire, c’est interdit aux femmes, elle représente un danger pour la communauté. Elle rêve de devenir libraire.

Tous les trois savent qu’il n’y a qu’une façon de changer leur destin…. partir, s’évader, traverser l’océan pour rejoindre le Nouveau Monde à Buenos Aires, symbole de la liberté. Là où tous les espoirs sont permis.
Se sentir libre, oser Etre, faire des choix, rêver, vivre une vie meilleure.  Mais le prix à payer pour conquérir cette liberté sera très élevé.

Une fois arrivés à Buenos Aires, nos trois héros vont se rencontrer, se perdre, se retrouver. Leurs vies vont s’entremêler et leurs péripéties nous feront trembler, pleurer, rire et sourire.  Rosetta devra lutter pour affirmer qu’elle est une femme capable de travailler comme un homme. Raquel se retrouvera prisonnière du monde de la prostitution. Et Rocco réalisera qu’il n’est pas simple d’échapper à la Mafia.
Impossible de vous raconter leur histoire, elle est dense, riche en surprises, complots et rebondissements.

Un extraordinaire pavé

On le dévore quasi d’une traite tant l’auteur a le don de nous entraîner dans ses aventures palpitantes aux côtés de ses personnages attachants et tellement plein de vie.
Une fresque romanesque dans laquelle on retrouve tous les thèmes chers à l’auteur : l’émigration, le destin, les rêves brisés, la soif d’idéal, les illusions, l’enfance, l’apprentissage et l’envie de s’élever pour sortir de sa condition sociale, l’amitié et la pureté de l’Amour.
Un hommage aux femmes. La condition des femmes soumises à l’homme, leur discrimination sociale. Des femmes qui subissent des violences, des femmes bien plus fortes que les hommes qui se battent pour briser une longue chaine d’abus et retrouver leur dignité.

Un fabuleux raconteur d’histoires

Luca Di Fulvio est un maestro, un conteur populaire à la sensibilité très particulière.
Il nous plonge dans le Buesnos Aires du début du XXè siècle, entre l’opulence des quartiers riches et la misère des bidonvilles où les habitants tentent de survivre. Cela fourmille de détails… les cris sur le port, les dockers, les dangers qui rôdent au détour des ruelles, les bordels et toute la violence de la ville en toile de fond.

Un roman passionnant, captivant, époustouflant.
Un sommet d’émotions page après page.
Un magnifique roman. Plein d’amour, de passion, d’espoir et de rédemption.
Un extraordinaire hymne à la Vie.

Dans une note en fin d’ouvrage, l’auteur nous apprend que le roman est basé sur des faits réels, il dénonce l’organisation criminelle Zwi Migdal qui a exploité deux milles bordels jusqu’à ce que Raquel Liberman révèle publiquement les exactions de l’organisation.

Immergez vous dans Les prisonniers de la liberté et oubliez totalement votre quotidien !

Grazie mille e congratulazioni signor Luca Di Fulvio per il vostro eccellente romanzo !
Siete un vero maestro e fate parte dei miei autori preferiti.

Je remercie chaleureusement les éditions Slatkine & Cie pour leur confiance.

4ème Couverture

1913, un paquebot quitte l’Europe. A son bord, trois jeunes en quête d’une seconde chance.
Rosetta, jeune femme indépendante et rebelle, fuit son village italien. A la mort de ses parents, harcelée et violentée par la pègre, ayant perdu son honneur, elle n’a eu d’autre choix que d’abandonner la ferme familiale.
Rocco, fier et fougueux jeune homme, laisse derrière lui sa Sicile natale. Il cherche à échapper à la Mafia locale, à laquelle il a refusé de se soumettre.
Raquel, petite juive russe, a vu toute sa famille décimée dans un pogrom. Elle n’emporte avec elle que le souvenir de l’amour que lui portaient ses parents. Le nouveau monde les réunira.
Après New York, Luca Di Fulvio nous emmène à Buenos Aires. Un parcours semé d’embuches, où amitié, amour et trahisons s’entremêlent…

Editeur : Slatkine & Cie, 653 pages, date sortie : 12 septembre 2019

2 commentaires sur « Les prisonniers de la liberté – Luca Di Fulvio »

  1. Les prisonniers de la liberté…lu d’une traite comme tous les autres Di Fulvio et ceci avec beaucoup d’intérêt.
    Un seul bémol, cet anachronisme dans le langage : le juron p….qui apparaît à chaque détour ne me semble pas avoir été en usage en 1912.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.