Les limbes Olivier Bal

Un immense plaisir de lecture !

Original et Hypnotisant

Le fantastique n’est pas ma tasse de thé, du tout du tout. Mais l’insomniaque que je suis a été fort attirée par la thématique du roman. Je suis donc sortie de ma zone de confort, oh que ça me fait peur ! Au final,  je ne regrette pas du tout cette expérience intense de lecture.

1970, guerre du Vietnam. James, un jeune militaire, a pris une balle dans la tête. Il se réveille après un mois de coma. Depuis, il fait des rêves étranges, des cauchemars qui le hantent au réveil. De retour chez lui, il tente de retrouver une vie normale mais il va de mal en pis, obligé de s’assommer de somnifères. Il est approché par le professeur Kleiner qui lui propose de l’aider. Il accepte naïvement de servir de cobaye et d’intégrer un projet secret « Les limbes » visant des expérimentations sur les rêves.

A mon grand étonnement, je suis entrée à fond dans cette histoire surfant entre plusieurs genres: fantastique, occultisme, ésotérisme, mythologie et science. J’ai beaucoup aimé ce voyage fascinant qui explore le monde passionnant des rêves, les mondes parallèles, le cerveau et ses phénomènes parapsychiques avec en toile de fond un projet classé top secret qui intéresse la CIA, les militaires et les scientifiques.

Nous sommes dans la station K27, les protagonistes sont coupés de tout, enfermés dans un bunker au fin fond de l’Alaska durant un hiver rigoureux. Le huis clos est angoissant et oppressant. Nous les suivons dans leurs incursions vers les zones d’ombre inconnues et les territoires inexplorés des LIMBES.
Pure folie ou inconscience ? Que se passe-t-il quand nous dormons ? C’est le grand mystère.
Nous descendons au coeur des ténèbres entre rêves et cauchemars, nous franchissons les frontières de la Nef aux parois bleues entre peur, fascination et émerveillement… tout en retenant notre souffle de peur de réveiller les « monstres » endormis.

 » Nous sommes des pionniers, des aventuriers d’un genre nouveau. Le rêve, c’est la dernière frontière. L’homme a conquis la mer, la terre, l’espace… et maintenant, enfin, il conquiert son propre esprit. Il lui aura fallu des milliers d’années pour comprendre que les plus grands mystères ne se cachaient pas dans les profondeurs des océans, ou aux confins de l’univers mais bien au cœur de son être. « 

Un thriller obsédant, époustouflant et très bien construit. Un voyage fascinant qui vous tiendra en haleine jusqu’à la toute dernière page. La plume est fluide et très visuelle. L’auteur a effectué un colossal travail de recherches pour explorer en profondeur un sujet scientifique et historique (avec la guerre du Vietnam) d’une manière passionnante et sans nous ennuyer une seconde. C’est très crédible et hyper bien maîtrisé.

Les cent dernières pages gagnent en puissance, le récit bascule dans l’horreur, le compte à rebours est lancé, les évènements dégénèrent jusqu’à la folie, tout explose, le rythme s’accélère, les palpitations cardiaques aussi, jusqu’à en perdre le souffle. Je tourne les pages de plus en plus vite, la tension est très grande, l’angoisse monte. Impossible de lâcher ma lecture, je lutte pour ne pas m’endormir, rester éveillée à tout prix ! Et puis arrive la fin… la fin magistrale et son cliffhanger qui me donne envie de me ruer illico sur la suite « Le maître des limbes ».

J’ai du mal à réaliser que c’est un premier roman, Olivier Bal a un sacré talent et une imagination sans limites, il m’a complètement embarquée.  Immense plaisir de lecture !!!

4ème Couverture

Vietnam, 1970. James Hawkins est une jeune recrue. Durant un assaut, il prend une balle dans la tête et croit mourir. Après un mois de coma, et tandis qu’il essaie de se rétablir dans un hôpital de Saigon, il découvre que quelque chose s’est éveillé en lui. Ses nuits deviennent des épreuves, son sommeil et ses rêves ne lui appartiennent plus. Désormais, lorsqu’il dort, il visite les songes des autres… Seuls les médicaments l’empêchent de rêver. Un an plus tard, un ancien frère d’armes, Nate Irving, vient frapper à sa porte. Il est venu le chercher pour participer à un projet secret sous la supervision de la CIA : Les Limbes. Direction une base perdue au fin fond de l’Alaska où James, accompagné d’autres individus dotés des mêmes capacités, va commencer à maîtriser ses aptitudes. Il découvrira ainsi qu’il peut non seulement explorer les rêves d’inconnus mais surtout en prendre le contrôle et les modifier. Mais certaines portes devraient rester fermées à jamais…

Editeur : De Saxus, 416 pages, date sortie: 1 mars 2018

Un commentaire sur « Les limbes Olivier Bal »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.