La dame de Rekjavik – Ragnar Jonasson

Je me suis réconciliée avec Ragnar Jonasson.

J’ai lu SOTT de sa série Ari Thor mais il ne m’avait franchement pas convaincue, j’avais trouvé le style assez plat, le ton monotone et l’enquête très « mou du genou », je me souviens avoir refermé le roman en me disant « dieu que nous sommes loin de la qualité des romans d’Indridason ! »
La dame de Reykjavik est une très belle surprise, d’autant plus belle que je ne l’attendais pas.

Hulda est une des meilleures enquêtrices de la police de Reykjavik mais elle a 64 ans, l’âge de la retraite, elle est poussée vers la sortie par sa direction… place à la jeunesse ! Il lui reste deux semaines à tirer, elle insiste auprès de son supérieur pour pouvoir rouvrir un cold case. La mort d’Elena, une jeune russe, demandeuse d’asile, retrouvée noyée sur une plage. Un de ses collègues a bâclé l’enquête et a conclu trop vite à un suicide. Hulda n’y croit pas, elle se lance corps et âme dans cette affaire pour faire éclater la vérité. Ainsi débute cet excellent polar.

Hulda, une héroïne d’une force incroyable est au centre de l’histoire et tient tout le roman sur ses épaules. Un magnifique portrait, tout en nuances et fort émouvant. J’ai adoré cette femme, une solitaire très attachante, une enquêtrice décidément pas comme les autres.

Le récit alterne entre l’enquête et l’histoire personnelle d’Hulda. Au fil des pages, nous entrons dans sa profondeur et découvrons toute sa complexité, des bouts de son passé trouble, ses secrets, son enfance sans père, seule auprès de sa mère. Son quotidien de femme dans le milieu très machiste de la police, son caractère trempé, la solitude qui lui pèse et sa peur de la retraite. Comment ne pas être touché par sa relation naissante avec Petur, un médecin à la retraite, avec qui elle se sent de mieux en mieux, au point d’envisager une relation sérieuse.

Au premier abord, l’enquête -entre passé et présent- semble banale,  mais elle nous réserve son lot de surprises et les révélations distillées au compte goutte nous maintiennent sous tension. Hulda avance péniblement, entre fausses pistes et portes closes mais elle ne lâche rien. Sa pugnacité finira-t-elle par triompher ?
Le récit devient de plus en plus prenant, la deuxième moitié est très addictive, les pages se tournent très vite jusqu’au final. My god !!! quel final de ouf, totalement inattendu. Le coup de théâtre qu’on ne voit pas venir et qui nous claque en pleine face. WTF, ça c’est du grand art !

Je suis très heureuse d’avoir donné une seconde chance à Ragnar Jonasson.

Je remercie chaleureusement les éditions La Martinière pour leur confiance.

4ème Couverture

Hulda a tout donné à sa carrière. Mais en faisant toujours cavalier seul. Elle a beau être une des meilleures enquêtrices du poste de police de Reykjavik, à soixante-quatre ans, sa direction la pousse vers la sortie.

La perspective de la retraite l’affole. Tout ce temps et cette solitude qui s’offrent à elle, c’est la porte ouverte aux vieux démons et aux secrets tragiques qu’elle refoule depuis toujours. Et ses échappées dans la magnificence des paysages islandais, pour respirer à plein poumons la sauvagerie de son île, ne suffiront plus, cette fois.
Alors, comme une dernière faveur, elle demande à son patron de rouvrir une affaire non résolue. Elle n’a que quinze jours devant elle. Mais l’enquête sur la mort d’Elena, une jeune russe demandeuse d’asile, bâclée par un de ses collègues, va s’avérer bien plus complexe et risquée que prévu. Hulda a-t-elle vraiment pesé tous les risques ?

Editeur : La Martinière, 320 pages, date sortie : 7 mars 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.