Le chant du silence – Jérôme Loubry

Le chant du silence

Jérôme Loubry est un excellent conteur et son sacré talent n’est plus à prouver. Il se renouvelle et change de registre à chaque nouveau roman. Cette fois, il aborde le roman noir avec beaucoup de maîtrise. Pour ceux qui connaissent ses précédents romans, on lorgne du côté du Le douzième chapitre pour l’ambiance et certaines thématiques ou De soleil et de sang pour la dimension sociale.

Damien revient dans la petite ville portuaire de son enfance pour enterrer son père qui s’est suicidé en se jetant du haut de la baie des veuves. Il n’éprouve aucune tristesse et n’a qu’une envie : cracher sur la tombe de ce père qu’il n’a plus vu depuis depuis son adolescence, un père qu’il hait pour lui avoir pourri la vie. Damien retrouve Oriane, son grand amour de jeunesse et quelques amis d’enfance. Au moment de régler les formalités et l’héritage, il retrouve une photo ancienne fort troublante. Il décide de mener ses recherches en quête de la vérité sur le passé, sur cette mort de l’été 1995 qui a marqué la fin de son innocence. Et nous voilà embarqués dans une histoire à double temporalité où passé et présent s’entrelacent avec une belle fluidité.

Jérôme Loubry prend son temps pour installer l’ambiance. L’atmosphère sombre et morose est distillée par petites touches, ça sent les vagues et les embruns. Les personnages très attachants, l’amitié et les relations qu’ils partagent sont au centre du récit, sans oublier les émotions qui vont et viennent comme les vagues de l’océan. Nous sommes plongés dans un petit port aux côtés des pêcheurs et leur famille. La précarité, la fragilité et les difficultés de leur vie quotidienne face aux aléas de la mer et de l’environnement dont ils dépendant entièrement… un accident pétrolier signera la lente agonie de leur économie. L’histoire est inscrite dans une réalité sociale, traitée en finesse, avec beaucoup de sensibilité grâce à la très belle plume de l’auteur.

Le chant du silence… ce silence résonne comme une musique triste dans le coeur des personnages. Ces non-dits ont gâché tant de vies et de rêves, ruinés des amitiés et une histoire d’amour. Les lourds secrets vont ressurgir, avec les trahisons, les lâchetés et les mensonges inavouables. Les souvenirs se libèrent et remontent à la surface, la nostalgie et les vieilles blessures toujours à l’oeuvre continuent de faire mal.

La deuxième partie gagne en intensité, le roman noir glisse plus vers le thriller et l’enquête prend le dessus. Le rythme s’accélère, on reste en haleine entre les rebondissements et les fausses pistes, on émet beaucoup d’hypothèses et on est scotché  jusqu’aux dernières révélations. Et même si j’avoue avoir deviné certaines choses, cela n’a en rien gâché le bouquet final.

Je remercie chaleureusement les éditions Calmann-Lévy pour leur confiance.

Quatrième de couverture

IL Y A CE QU’ON VOUS A RACONTÉ, CE QUE VOUS AVEZ COMPRIS,CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS CRU… ET PUIS IL Y A LA VÉRITÉ.
Lundi dernier, le père de Damien s’est jeté du haut de la baie des veuves, cette falaise d’où les femmes guettaient autrefois le retour des bateaux de pêche.
Damien se met donc en route pour régler les funérailles, tentant en vain d’éprouver de la tristesse. Durant l’été 1995, ce père qu’il aurait voulu aimer est devenu un meurtrier, les contraignant sa mère et lui à déménager à l’autre bout de la France car la ville entière maudissait leur nom. Damien n’est jamais revenu. La seule  lumière dans ce pèlerinage douloureux est qu’il va revoir Oriane, son amour d’enfance.
Mais arrivé dans le quartier des pêcheurs désormais à l’abandon, Damien découvre dans la parka de son père une photo qui remet tout en question… Et si la vérité sur l’été 1995 était tout autre ?

Editeur : Calmann-Lévy, 400 pages, date sortie : 4 janvier 2023

13 commentaires sur « Le chant du silence – Jérôme Loubry »

  1. Satanée chronique. Merci à toi Nadia. En quelques livres, Jérôme s’est sacrément installé sur la grande place, et il y reste. Je pense que c’est le plus dur.
    Sur ma whislist. 🙏😘

    Aimé par 1 personne

  2. Tout d’abord je te souhaite une bonne et heureuse année. Ensuite, c’est l’une des plus belles chroniques que j’ai lues depuis la sortie de ce livre, ce qui ne fait qu’augmenter mon envie de me le procurer. J ai déjà tous ces autres livres en ma possession et celui ci ne devrait pas tardé. Comme tu l’auras deviné, je suis une fan de cet auteur..😏

    Aimé par 1 personne

  3. Quelle beau billet ! Ah, Jérôme Loubry…Le seul que je n’ai pas aimé, c’est « Le douzième chapitre », j’ai adoré les autres, « Les refuges », « Les sœurs de Montmorts », « De soleil et de sang » et le merveilleux « Les chiens de Detroit » sont des pépites dans le style ! Peut-être devrais-je réessayer « Le douxième chapitre »? Je l’avais trouvé long et je ne l’avais pas terminé…Je pense vraiment que c’est un des plus grands talents français que je compare avec des écrivains tels que Niko Tackian, Valentine Imhof ou encore Sonia Delzongle. Ce ne sera pas pour tout de suite, mais je le lirai, ce livre! Tu m’as vraiment donné envie!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! 🙏 Oui, note le dans tes envies lectures, je crois que tu l’aimeras. Jérôme Loubry est devenu « une voix qui compte énormément » dans le monde du polar et c’est tellement mérité. Pour Le douzième chapitre, donne lui une deuxième chance un de ces jours et puis si tu n’aimes pas, il n’y a rien de grave à ça 😉

      Aimé par 1 personne

  4. Je suis fan de Jérôme Loubry. Il arrive à chaque fois à me surprendre. Ce que j’ai trouvé dans Le chant du silence : plein d’émotions, des personnages attachants, une construction habile, une écriture fluide. Bref j’ai passé un bon moment de lecture.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.