Surface – Matz & Luc Brahy

Surface

d’après le roman d’Olivier Norek

 

Une histoire qui démarre haut et fort ! Noémie Chastain, capitaine de police à Paris, est blessée lors d’une intervention. Elle s’en sort de justesse, complètement défigurée. Son visage fait peur et dérange, il rappelle les risques du métier, c’est mauvais pour le moral de l’équipe. Sa hiérarchie décide de l’exiler au fin fond de la France, dans un petit village perdu. Sa mission est simple : remettre un rapport pour fermer ce poste de police qui ne sert plus à grand chose. Les choses ne se passent pas comme prévu, une surprise l’attend dès son arrivée. Le squelette d’un enfant disparu 25 ans plus tôt refait surface. Noémie creuse un peu cette histoire, elle met le doigt dans une très sale affaire. Entre secrets et non dits, c’est tout le passé du village qui va exploser dans ce cold case.

Une très belle découverte, d’autant plus belle que je n’ai pas lu le roman.

Amis lecteurs, lisez bien cette mise en garde : cette bande dessinée est un piège qui se refermera sur vous. A peine ouverte, vous la dévorez d’une traite tant l’histoire est prenante. 

Réussite totale pour cet album aux nombreuses qualités, c’est simple, je n’arrive pas à lui trouver le moindre défaut. 

Tout est parfait : le scénario, les personnages, les dessins et la mise en couleur.

J’ai adoré Noémie ! Une sublime héroïne, terriblement humaine et d’une force incroyable, Noémie la rebelle, complexe et touchante. Noémie fracassée et défigurée qui tente de se reconstruire grâce à son caractère trempé.

Je me suis laissée embarquer par ce récit bourré de suspense. Matz a effectué un fabuleux boulot. Adapter un roman en bande dessinée n’est jamais chose aisée. Il faut aller à l’essentiel, faire des coupes tout en gardant l’âme du roman. Son scénario est excellent, mené de main de maître, très captivant et sans aucun temps mort. 
Les dessins de Luc Brahy sont d’une grande beauté, dynamiques et très réalistes. Le choix des couleurs est impeccable, un régal pour les yeux.

Un polar très efficace que je recommande haut et fort ! Les fans du roman seront heureux de le découvrir sous une autre facette et ceux qui ne l’ont pas lu prendront un plaisir fou à découvrir ce magnifique album.

Je remercie chaleureusement les éditions Michel Lafon pour leur confiance.

 

   Unknown                                               Unknown-1

 

Quatrième de couverture

Ici, personne ne veut plus de cette capitaine de police.
Là-bas, personne ne veut de son enquête.

Editeur : Michel Lafon, 136 pages, date sortie : 13 octobre

 

12 commentaires sur « Surface – Matz & Luc Brahy »

      1. Je l’ai offert à mon frère, Surface, il a adoré. Je trie en amont pour lui. Il ne faut pas que ça touche les enfants.
        Il est plus Polar que moi, et les thrillers que je lui offre tombent pile poil comme il aime.
        C’est chouette que tu aies découvert le livre en BD. 😘❤️

        Aimé par 1 personne

  1. Merci pour cette belle chronique ! Tu as une fois de plus réussi à toucher mon cœur de lectrice ! J’avais adoré le livre, l’histoire, le personnage principal, Noémie, tellement forte et fragile à la fois, l’enquête, c’est vraiment le genre de polar/roman noir que j’adore ! Olivier Norek sait écrire des romans policiers avec des personnages que l’on n’oublie pas, j’adore ses « one shot », « Entre deux mondes », « Impact » et ce superbe roman, « Surface », à présent en BD, sont des perles dans le style que je recommande vivement à tous les amateurs de bons romans noirs ! Je les préfère encore à sa trilogie. Il sait toucher les gens, il a une sacrée plume et c’est un de mes écrivains francophones préférés ! Ses livres sont d’une justesse, d’actualité et c’est ce petit plus que j’aime chez lui (je pense à « Impact », surtout pour l’instant avec les températures de ce mois d’octobre, c’est effrayant de voir des gens aller se baigner alors que nous sommes presque en novembre). Je me souviens l’avoir découvert en faisant de la recherche sur le site de la bibliothèque d’Ostende, je cherchais un « polar humain » (c’est comme ça que j’appelle les livres d’auteurs comme Norek) et j’ai lu le résumé de « Surface ». Je t’avais demandé ton avis, j’avais lu tes chroniques de sa trilogie et le jour même, j’ai couru jusqu’à la bibliothèque qu’elle ne ferme et avec la peur que quelqu’un ne l’emprunte avant moi ! Ostende est une petite ville et certains bibliothécaires me connaissent depuis mon adolescence, l’un d’entre eux qui lit parfaitement le français aussi m’avait dit que j’avais fait un excellent choix : une enquête bien ficelée, une histoire crédible et un personnage principal très touchant, une « gueule cassée »…En plus, j’avais adoré le milieu rural dans lequel se déroule l’histoire, les vieux secrets enfuis depuis des années…Je m’excuse pour la longueur de mon commentaire mais mon enthousiasme est tel que j’ai parfois du mal à m’arrêter ! Je partage ta belle chronique qui devrait en intéresser plus d’un(e) sur une page littéraire !

    Aimé par 1 personne

      1. Oui, c’est l’occasion de redécouvrir un livre qui nous a particulièrement touché, les dessins (j’ai regardé attentivement quelques planches) sont superbes! C’est aussi grâce à ces adaptations que j’ai re-découvert deux livres de RJ Ellory!

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.