Antoine – Christian Blanchard

Antoine

Entre tension et émotions

Tous les enfants ne démarrent pas leur vie sur le même pied d’égalité. Celle d’Antoine débute au sein d’une famille de « petites gens simples » des agriculteurs. Son enfance est plus ou moins heureuse jusqu’à ce qu’un drame le fasse basculer et déclenche une violence cadenassée depuis trop longtemps. Antoine a douze ans et commet l’irréparable. Ainsi commence sa descente aux enfers. Il sera prisonnier d’une double boucle, celle de l’enfermement et celle de la violence.

On plonge à ses côtés en retenant son souffle sans pouvoir relever la tête durant trois cent pages. On oscille entre l’amour, la violence, l’espoir, le désespoir et des bribes de lumière qui percent la noirceur de temps en temps. A lire d’une traite pour ne pas perdre un gramme des émotions qu’il nous donne à vivre.

Dans ce magnifique roman noir teinté de social, on suit l’itinéraire d’Antoine durant quelques années, de l’enfance à l’adolescence. Un sublime portrait ! On colle si fort à la peau d’Antoine qu’on a du mal à s’en détacher. On ne peut que l’aimer ce gosse. Antoine, le chétif, l’introverti qui rase les murs pour se rendre invisible. Des personnages criants de vérité évoluent à ses côtés. Le récit est entrecoupé d’extraits des carnets d’Antoine, il noircit des pages et des pages, une introspection jusqu’à l’intime. L’écriture et la lecture sont ses seules thérapies, la lecture pour l’évasion, l’écriture pour se purger.

Entre tension et émotions, on tourne les pages en se posant deux questions. Va-t-il s’en sortir ? La rédemption est-elle possible ?

Un roman émouvant et terriblement humain, d’une sobriété et d’une justesse dans le ton, loin de tout pathos ou sensiblerie mièvre. La plume de Christian Blanchard est très belle, ciselée, nuancée et fine.

Un bijou noir d’une grande sensibilité.

Je remercie les éditions Belfond pour leur confiance.

Quatrième de couverture

 » Seul l’enfant était vivant.  Il était incapable de parler.  Adossé contre un mur, les mains sur les oreilles, il se balançait d’avant en arrière en se tapant le crâne sur la paroi. « 
Antoine a douze ans lorsqu’il commet le geste fatal. Un acte irréfléchi, comme une réponse impulsive à une terreur inouïe. La lame d’un couteau qui s’enfonce dans le corps furieux de son père pour tenter de protéger sa mère, en vain. La première marche d’une échelle infernale.
Maison d’arrêt, centre fermé pour mineurs, Antoine se retrouve ballotté au sein d’un système judiciaire qui ne fait pas le tri entre victimes et bourreaux. Antoine encaisse, se raccroche au tendre souvenir maternel. À une lumière qui lui échappe peu à peu.
Combien de temps pourra-t-il tenir à distance la bête qui gronde en lui ? Saura-t-il saisir les mains tendues de celles et ceux qui veulent le protéger ? Qu’a-t-il à sauver, lui qui a déjà tout perdu ?
Des chantiers navals de Dieppe à un ring de boxe de la banlieue parisienne, Christian Blanchard retrace l’itinéraire d’un jeune garçon égaré sur l’échiquier du bien et du mal. Un thriller social plein d’émotion, d’espoir, d’amour, de violence et de folie, pour conter, en filigrane, la France des années 1970.

Editeur : Belfond, 300 pages, date sortie : 17 mars 2022

2 commentaires sur « Antoine – Christian Blanchard »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.