Oui ? Non ?

oui-non-1

Petit rappel pour les nouveaux venus ou ceux qui me suivent de loin.
OUI ?  NON ? ou les mini retours en quelques lignes
J’ai lancé cette rubrique en mai 2019, suite à ma décision de ne plus faire
de longues chroniques
 pour les lectures mitigées ou les déceptions.
Le blog est fort chronophage, je préfère consacrer du temps à vous parler des livres que j’ai aimé.

J’assume entièrement mes déceptions, mon humble avis n’est pas parole d’évangile et surtout je ne détiens aucune vérité. Je vous ai toujours promis la transparence dans mes ressentis. N’hésitez jamais à lire ces romans pour vous faire votre propre avis. Je ne remets nullement en question les qualités du roman. Le plus souvent, il n’y a pas eu ‘la rencontre’ qu’on attend en ouvrant une lecture. Je suis passée à côté de l’histoire, de l’univers du récit, de l’écriture, etc… Je n’ai pas pas aimé ou j’ai été déçue par rapport à mes attentes.   Allez savoir !

Mes déceptions de novembre 2021

Les yeux d'Iris

Une quatrième de couverture mystérieuse et intrigante. Un groupe d’amis, trois hommes et trois femmes sont liés par de douloureux souvenirs. Ils ont conclu un pacte il y a longtemps, suite au viol de Julie. Les années ont passé et l’heure de la vengeance a sonné. Julie compte sur eux. Vont-ils respecter ce pacte ? Quel sera le prix à payer ?

Un roman noir, une intrigue psychologique qui aborde des thématiques sensibles et dures : le viol, le suicide, la dépression, la manipulation et la culpabilité.

Une bonne lecture dans l’ensemble. J’ai été happée par l’histoire, je l’ai lue d’une traite. Quelque chose m’a cependant fortement gêné, c’est le côté engrenage machiavélique de la vengeance programmée dans les moindres détails, c’est énorme par moment et certaines situations sont à la limite de la crédibilité. J’attendais plus de noirceur et d’intensité vu la gravité des thématiques soulevées. Si les émotions sont bien présentes, je n’ai pas été percutée ni bouleversée. Julie et son côté « pauvre victime aiguë qui le revendique » dérange et énerve. Dans l’ensemble, j’ai ressenti peu d’attachement aux personnages. La mécanique fonctionne, ça se lit bien, les pages se tournent toutes seules mais j’ai eu l’impression de rester à la surface de ma lecture. Et j’ai vainement attendu ce supplément d’âme que j’aime tant.

Quatrième de couverture
Un meurtre et un suicide.
Trois hommes. Trois femmes.
Des retrouvailles.
Un pacte.
Tout se paye, même l’amitié.

Un ancien sanatorium transformé en hôtel de luxe dans les montagnes suisses. L’architecte qui a travaillé sur le projet a mystérieusement disparu quelques années auparavant. Une femme disparaît le jour de ses fiançailles et des meurtres atroces vont s’enchaîner. La police ne peut arriver sur place car l’hôtel est isolé et coupé du monde par une tempête de neige.

Je ne vais pas me faire des amis avec ce retour.  Je n’ai rien aimé dans ce roman, absolument rien, hormis sa très belle couverture.  En général j’adore les huis-clos, mais là désolée, ça ne passe pas !  Vendu comme un huis clos terrifiant, tous les ingrédients sont réunis pour nous faire frissonner.  Et vous savez quoi ?  Cela ressemble plutôt à « Dallas au sanatorium ».  Je me suis terriblement ennuyée et j’ai aussi ri devant l’énormité de certaines scènes.  Le récit manque cruellement d’atmosphère, l’intrigue est à la limite de la crédibilité, servie par des personnages détestables et une écriture assez plate.  Tout est risible, les rebondissements sont télécommandés et sans aucune originalité, vus et revus mille fois.  L’impression de lire un pastiche grotesque fait de bric et de broc et rempli de poncifs. Quant à la résolution de l’intrigue, je préfère me taire, no comment ! La fin suggère une suite, ben comment vous dire que je n’y serai pas.

En bref, la  série TV qu’on regarde le samedi soir, vous voyez de quoi je parle… celle qui se veut horrifique mais qui nous plie de rire…. Par ces temps anxiogènes, c’est déjà ça de pris !

Quatrième de couverture
Un huis clos terrifiant qui rappelle le célèbre Shining de Stephen King. Un ancien sanatorium transformé en hôtel de luxe.
Une femme qui disparaît lors de ses fiançailles.
Une tempête de neige qui coupe l’hôtel du monde.
Un corps mutilé.

10 commentaires sur « Oui ? Non ? »

  1. Tu n’es pas la première à partager cet avis sur « Le sanatorium » que je m’apprêtais à commander! Je pense que je passerai…Il y en a de très bon des huis-clos (je pense à « Avalanche hôtel » de Niko Tackian que j’ai découvert grâce à toi! Merci pour tes conseils!

    Aimé par 1 personne

  2. C’est triste, c’est puéril et très injuste! Un bon écrivain va toujours hésiter, se remettre en question et je pense qu’il en est de même pour tous les métiers! Prenons mon boulot, je suis éducatrice mais pour l’instant je fais office de prof de rattrapage, j’aide les enfants qui ont un retard scolaire et qui n’ont jamais parlé un mot de néerlandais, je motive ceux qui ont de l’avance. Je demande moi-même beaucoup de « feedback », qui peu être positif ou négatif! Le but, c’est de s’améliorer, d’avoir un avis extérieur, dans mon cas, ce sont les professeurs (ce que je ne suis pas) et dans le cas des écrivains, une chroniqueuse spécialisée dans les thrillers et romans noirs! Si encore tu étais grossière, irrespectueuse mais ce n’est absolument pas le cas! Et tu rajoutes toujours « ceci est mon humble avis »…Heureusement, j’ai l’impression que ce n’est pas ces réactions négatives qui vont t’arrêter ;-)!

    Aimé par 1 personne

  3. Bravo pour cette chronique courageuse !
    Comme toi j’ai été terriblement déçue par « Les yeux d’Iris’ auquel je n’accorde même pas les qualités que tu lui prêtes
    Quant au « Sanatorium », j’en entends tant de mal que je l’évite soigneusement

    Aimé par 1 personne

    1. La transparence avant tout, par respect pour les personnes qui me suivent et aussi pour rester crédible. A quoi bon n’écrire que des chroniques sirupeuses et « dégoulinantes de positif », à la fin plus personne n’y croit. Pour le Sanatorium, passe ton chemin, il y a tant de bons livres qui t’attendent….😉

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.