Heresix – Nicolas Feuz

 

 

Un prologue de choc qui nous scotche et donne le ton de ce road trip noir et glauque au coeur de l’Occitanie. Imaginez la scène : l’église de Saint-Thibéry est pleine, les policiers de l’Hérault enterrent l’une des leurs. En pleine cérémonie, six hommes énucléés entrent en file indienne avec un mot gravé sur le torse : HERESIX.

Un incendie ravage le centre de Béziers, une boîte échangiste et tous ses occupants est complètement détruite par les flammes, sur un mur apparait une inscription en latin « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ». Des règlements de compte se déchainent entre parrains et proxénètes. Au Cap-d’Agde, une fillette disparait en pleine nuit de la caravane familiale. Une adolescente fête son anniversaire en compagnie de son petit ami, la soirée vire au cauchemar. Existe-t-il un lien entre ces différentes affaires ?

Plusieurs histoires entremêlées sont au coeur de cette intrigue sanglante sur fond de vengeance et de violences faites aux femmes. Certaines scènes sont particulièrement dures, même si la violence n’est jamais gratuite, les âmes sensibles passeront leur chemin.  Nicolas Feuz prend beaucoup de plaisir à balader son lecteur entre les cadavres et les fausses pistes, à le manipuler et à le surprendre. L’enquête menée par deux femmes gendarmes, une professeure d’histoire spécialiste des Cathares et un commandant de la crim pas comme les autres nous réserve bien des surprises et de nombreux rebondissements. Le style fluide et les chapitres courts alternant entre présent et passé nous tiennent en haleine sans nous laisser le temps de souffler. La mécanique est huilée dans les moindres détails, le puzzle prend vie petit à petit sous nos yeux et dévoile toute son horreur.

Un final particulièrement réussi, on se le prend en pleine face, on n’a rien vu venir… la surprise est totale !

J’émettrai un petit bémol : les passages historiques sur fond Cathare au 13ème siècle cassent légèrement le rythme.

Je remercie chaleureusement les éditions Slatkine et Cie pour leur confiance.

 

4ème Couverture

Petits meurtres en terre Cathare. La nef de l’église de Saint-Thibéry n’a jamais été aussi pleine, les policiers de l’Hérault enterrent l’une des leurs. La cérémonie est interrompue par une étrange procession, six hommes énucléés et à la file indienne, un mot gravé sur le torse en lettres de sang : HERESIX.
Au Cap-d’Agde, la petite Maeva Tolzan disparaît.
Dans un train privatisé filant dans la nuit entre Béziers et Narbonne, Alexia fête ses 18 ans en compagnie du garçon qu’elle aime, mais les choses ne vont pas se passer comme elle le rêvait.
Deux enquêtrices chevronnées tentent de recoller les morceaux de ce puzzle.

Editeur : Slatkine & Cie, 284 pages, date sortie : 20 mai 2021

2 commentaires sur « Heresix – Nicolas Feuz »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.