Disparition – Nicolas Nutten

Un premier roman surprenant

Ça démarre en force dès le prologue, un bourreau sans état d’âme et une scène d’exécution qui glace les sangs. Les premiers chapitres nous happent complètement. Nous sommes dans le métro parisien, Celia et Maxime sont tranquillement assis quand un incident sur les voies bloque leur rame entre deux stations. C’est la canicule, la température devient vite intenable, la panique gagne les passagers. Les secours n’arrivent pas, l’attente s’éternise. Après deux heures, les passagers forcent les portes et sortent complètement apeurés sur les voies, pour remonter vers la sortie. Deux heures plus tard, Celia a disparu, personne ne l’a vue, aucune trace nulle part. Que s’est-il passé ? S’est-t-elle volatilisée dans les profondeurs ? Maxime se lance a sa recherche, sa course contre la montre l’entrainera dans les ténèbres, entre les catacombes de Paris et les couloirs souterrains du métro. Immersion garantie, on s’y croirait. Effrayant et oppressant à souhait ! Les claustrophobes risque l’étouffement. Maxime est du genre naïf, il ne sait pas qu’il a mis les mains dans un engrenage infernal. Il ira de surprise en surprise, l’envie de retrouver Celia est plus forte que tout, il bravera peurs et dangers, il rencontrera la formidable Chloé, une amie de Celia, sur sa route. Ensemble, ils assembleront les pièces de cet immense puzzle pour découvrir la terrible vérité.

Très addictif

Un scénario original, qui tient bien la route, si on oublie quelques incohérences et facilités au passage. Nous sommes à 100% dans l’action et l’aventure, entre rebondissements, fausses pistes, secrets et révélations. C’est bien écrit, Nicolas Nutten a une plume fluide et très visuelle.

Une course poursuite fort excitante

Une intrigue alambiquée et très bien construite, un rythme trépidant sans aucun temps mort.  Notre route croisera de nombreux personnages,-un peu stéréotypés je l’avoue- les gros méchants et les mafieux d’un côté et les gentils de l’autre. Au fil du roman, les cadavres s’accumulent, le suspense s’intensifie, cela devient même un peu anxiogène. Nous sommes bluffés plus d’une fois et baladés jusqu’au dénouement final.  

J’ai passé un chouette moment. Un premier roman réussi, Nicolas Nutten est un jeune auteur qui se révèle très prometteur. Affaire à suivre !

Je remercie les éditions Nouveaux Auteurs pour ce beau cadeau de Noël🎄🎅.

4ème Couverture

Quand la perte de tous vos repères vous mène au bord du gouffre, jusqu’ou irez-vous pour découvrir la vérité ? 
Paris 31 juillet 2018. La canicule a transformé la capitale en fournaise et les couloirs du métro en étuve. Un incident sur la ligne 1 contraint une rame à s’arrêter en urgence entre deux stations, prenant au piège des dizaines de passagers. Lors de l’évacuation de ces derniers, Célia n’atteindra jamais le quai de la station suivante. Comme happée par l’obscurité des tunnels, elle semble s’être volatilisée. Malgré le peu d’indices dont il dispose, Maxime, son compagnon, se lance à sa recherche dans une course infernale où les secrets et les doutes l’entraîneront vers un univers macabre et dangereux… 

Editeur : Nouveaux Auteurs, 387 pages, date sortie : 28 mai 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.