Le corps et l’âme – John Harvey

Le corps et l’âme est le quatrième et dernier tome de la série de l’inspecteur Frank Elder écrite par John Harvey, un maître anglais du polar qui s’est fait connaître avec une série aux multiples récompenses, les aventures de Charles Resnick.

Après trente ans de bons et loyaux services dans la police de Nottingham, Frank Elder a donné sa démission pour fuir au fin fond des Cornouailles, suite à une tragédie familiale -la séparation avec sa femme, l’enlèvement et le viol de sa fille de seize ans-. Mélancolique et dépressif, il tente de guérir ses blessures, il vit reclus comme un ermite depuis sept ans, hanté par le passé. Il enchaîne les petits boulots et aide occasionnellement la police locale, contente de bénéficier de son expérience. Si comme moi, vous n’avez pas lu les trois premiers tomes, vous n’aurez aucun mal à entrer pleinement dans l’histoire. Mais ce roman spoile énormément les précédents tomes de la série, donc à vous de voir si vous préférez les lire avant.

Frank Elder n’a plus vu sa fille Katherine depuis longtemps, quand elle débarque un beau matin, la première chose qu’il remarque, ce sont ses poignets bandés. Il la sent troublée et fragile, il sait qu’elle ne s’est pas complètement remise de ses traumatismes passés. Il s’inquiète pour elle, tente de l’interroger, en insistant maladroitement mais elle garde le silence et repart très vite à Londres. Quelques jours plus tard, Anthony Winter, un artiste à la mode, est retrouvé assassiné et enchaîné dans son atelier. Katherine est vite soupçonnée, elle a été le modèle du peintre et elle a eu une brève liaison avec lui. Frank part à Londres, bien décidé à soutenir sa fille et à prouver son innocence.

Atmosphère sombre

Un roman sombre, tout en atmosphère où le contraste entre les paysages ruraux des Cornouailles et les décors urbains de Londres est saisissant. Les relations familiales sont au coeur de cette histoire, l’auteur explore la relation père-fille, entre non dits et pudeur. Un père assailli par les doutes, dévoré par la culpabilité, en proie aux démons du passé, un père très touchant qui tente de renouer les liens avec sa fille vulnérable, un père prêt à tout pour la défendre et la protéger.

Des beaux personnages

Une intrigue très réaliste, resserrée sur 300 pages, qui avance à son rythme et nous captive de bout en bout. La construction est rigoureuse, on oscille entre l’enquête méticuleuse, les procédures, quelques rebondissements bien placés et les petites touches de décor et d’atmosphère. Les personnages occupent une place centrale, John Harvey a l’art de fouiller leurs âmes, complexes, d’une grande profondeur et d’une belle humanité. Sa plume est très élégante, le style classique tout en laissant beaucoup de place à la noirceur, les dialogues sont pointus et subtils.

Un final inattendu, teinté d’une certaine tristesse. Un au revoir ! Heureuse d’avoir découvert Frank Elder. Un excellent moment lecture.

Je remercie chaleureusement les éditions Rivages pour leur confiance.

Les trois premiers tomes de la série, aux éditions Rivages, #1 De chair et de sang, #2 De cendre et d’os, #3 D’ombre et de lumière.

4ème Couverture

Lorsque Frank Elder ouvre la porte à sa fille Katherine, son regard se fixe sur ses poignets bandés. Sept ans ont passé depuis l’horrible agression dont elle a été victime, mais la jeune femme en garde encore des séquelles psychologiques. Et les dernières nouvelles ne vont rien arranger. Anthony Winter, un artiste en vogue aux pratiques sulfureuses, est retrouvé sauvagement assassiné dans son atelier londonien. Les soupçons se portent sur la fille d’Eider, qui était l’amante et le modèle du peintre. Victime devenue meurtrière ? L’ancien inspecteur va tout faire pour sauver sa fille…

Editeur : Rivages, 300 pages, date sortie : 6 janvier 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.