Que vais-je lire en novembre 2020 ?

La rentrée a démarré en force avec énormément de sorties en septembre et octobre. La tempête semble se calmer légèrement en novembre, ouf, il était temps.

Ceux qui me suivent de près savent que j’ai rencontré un gros problème avec la poste, une dizaine de services presse (quasi tous ceux d’octobre) viennent seulement d’arriver, ils ont dû être confinés quelque part durant trois semaines. Je mets le turbo côté lecture, mais bon, je ne suis pas une machine, impossible de rattraper tout le retard d’ici la fin du mois.
J’ai donc été très raisonnable dans mes choix de novembre, j’ai épinglé 8 lectures seulement (7 sorties novembre et 1 sortie octobre, une surprise inattendue).
Des romans que j’attends avec une grande impatience, beaucoup de retrouvailles avec des auteurs que je suis depuis longtemps et quelques découvertes également.  Ouch, le curseur « jubilation » est à son maximum !

Cette liste est bien sûr non exhaustive, on n’est jamais à l’abri de surprises envoyées par les éditeurs.

Et vous, dites moi, quels titres vous tentent pour ce mois de novembre ? 

Je vous souhaite de très bonnes lectures, beaucoup de belles découvertes.  Et surtout n’oubliez pas…

Soyez fous et déraisonnables, peu importe la hauteur de vos PAL,
acheter des livres, beaucoup de livres, prêtez les, empruntez les… peu importe.
LISEZ, LISEZ, LISEZ… cela rend heureux.

Inspecteur aux homicides de Christchurch, Mitchell Logan est sur la piste de l’assassin d’une jeune femme, qu’il soupçonne d’être un tueur en série. Au moment de l’appréhender, Logan se fait tuer. Conformément à ses dernières volontés, un don d’organes permet à son fils adoptif, Joshua, 16 ans, de retrouver la vue. L’opération se déroule parfaitement mais Joshua devient vite la proie de mystérieuses visions. Les yeux qu’on lui a greffés auraient-ils une mémoire ? S’il est maintenant capable de voir le monde qui l’entoure, c’est dans des ténèbres beaucoup plus dangereuses qu’il va pénétrer en essayant de percer les secrets de l’inspecteur Logan et de mener à bien une enquête aux rebondissements incessants. Sonatine, 5/11

Florence, de nos jours. Pietro Gerber est un psychiatre pour enfants, spécialiste de l’hypnose. Il arrive ainsi à extraire la vérité de jeunes patients tourmentés.
Un jour, une consoeur australienne lui demande de poursuivre la thérapie de sa patiente qui vient d’arriver en Italie.
Seul hic, c’est une adulte. Elle s’appelle Hanna Hall et elle est persuadée d’avoir tué son frère pendant son enfance.
Intrigué, Gerber accepte mais c’est alors qu’une spirale infernale va s’enclencher : chaque séance d’hypnose révèle plus encore le terrible passé d’Hanna, mais aussi qu’elle en sait beaucoup trop sur la vie de Gerber. Et si Hanna Hall était venue le délivrer de ses propres démons ? avec « LA MAISON DES VOIX » Donato CARRISI renouvelle le thriller psychologique et nous laisse sans voix. Calmann-Lévy, 4/11

Il y a des soupirs, des souvenirs et des sourires.
Il y a ces jours sans fin et ces nuits sans chaleur. Cette sensation d’être sale, d’être rien, moins que rien.
Ces dangers qu’on n’a pas vus venir, ces risques qu’on n’a pas osé prendre. Ces tentations auxquelles on n’a pas eu la force de résister.
Il y a ces mauvais héritages, ces mauvais choix, mauvaises pentes, mauvais départs.
Il y a ce manque de chance.
Il y a cette colère, ce dégoût.
Il y a…
Des fois où on préférerait être mort.

Voilà ce qu’on découvre dans les Chambres noires de Karine Giebel, recueil de quatre nouvelles inédites dont les héros, ou anti-héros, incarnent et dénoncent tour à tour les manquements de notre société. Quatre histoires pour lesquelles l’auteure emprunte les titres de grands films qui l’ont marquée. 
Après D’ombre et de silence, elle nous offre un nouveau recueil tout en noir, humain, engagé, bouleversant, qui agit comme un révélateur, nous faisant ouvrir les yeux sur le monde en dépit de son opacité et de sa noirceur. Belfond, 5/11

1995, Strasbourg voit éclore une organisation qui va mettre au point un système criminel étanche et sécurisé. L’enfance cauchemardesque de ses membres explique les raisons du Mal qui les ronge. 
Borderline se dresse comme un seul homme, inéluctable, broyant les concurrences et les luttes internes. Est-il possible que l’officine ait enterré quelques secrets à sa création ? 
2011, Cécile Sanchez, qui avait juré de ne plus jamais travailler sur cette affaire, est rattrapée par une conviction. C’est un dernier plongeon pour la commissaire qui va précipiter les événements. Après Sa Majesté des Ombres et Les Anges de Babylone, ce troisième et dernier tome de la Trilogie des Ombres emporte le lecteur dans le passé de ces monstres un peu trop humains et les nouveaux jours qui virent au cauchemar éveillé. Lors de ces allers-retours dans le temps, saura-t-elle mener la lutte contre les Anges déchus de la nouvelle Babylone sans perdre elle-même son âme ? 
Cosmopolis, 5/11

« David… ? C’est moi, c’est Vincent ! Il faut que tu viennes ! Il faut que tu me rejoignes dans notre village d’enfance… il s’est passé quelque chose… c’est horrible, je n’ai jamais vu ça !… ».Une disparition anormale, un meurtre sans précédent, un village divisé entre croyances et superstitions, une atmosphère étouffante… David et Vincent, deux gosses d’Assieu devenus flics, vont s’immerger dans cette enquête, et sans le savoir vont descendre aux portes de l’enfer…
Taurnada, 5/11

 » Un ultime épisode qui bouleversera les lecteurs de Philip Kerr.  » The Guardian
Berlin, 1928. Les corps de quatre prostituées sont retrouvés massacrés dans le même quartier. Bernie Gunther, jeune flic idéaliste à la brigade des mœurs est invité à rejoindre le chef de la Kripo pour enquêter sur cette sinistre affaire.
Alors que ces meurtres laissent la population indifférente, le père de l’une des victimes, un chef de la pègre très influent, est prêt à tout pour se venger de l’assassin de sa fille.
Dès lors qu’une nouvelle vague de victimes, des vétérans de guerre handicapés, déferle sur la ville, Bernie est confronté au silence imposé par la voix montante du nazisme.
Une première enquête aux allures de course contre la montre dans un Berlin sous tension, à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Seuil, 5/11

Tara Beckley, étudiante, est chargée de conduire un célèbre chercheur au Hammel College, dans l’État du Maine, où il doit donner une conférence, lorsqu’elle est percutée par un véhicule. L’accident tue son passager et la laisse, elle, dans ce que ses médecins pensent être un coma. En réalité, elle est enfermée dans son propre corps, mais bel et bien consciente. Elle apprend ainsi que quelqu’un de puissant a voulu et veut toujours sa mort …
Enquêtrice pour la compagnie d’assurance de l’université, Abby Kaplan comprend vite que l’accident n’en est pas un, et se retrouve encore plus rapidement pourchassée par des tueurs professionnels de très haut niveau, dont un certain Dax Blackwell, petit prodige du crime. Commence alors une traque haletante dont l’enjeu n’est autre que Tara, la seule à pouvoir pointer les coupables du doigt.
Un thriller au suspense si brillant que Stephen King n’a pas hésité à qualifier l’auteur de «  maître  »  du genre  ! Calmann-Lévy, 12/11

Une plongée glaçante dans le Londres de l’époque victorienne

Jacques est homme à tout faire pour la mairie de Houtkerque, dans le Nord. Un jour, alors qu’il est chargé d’entretenir le cimetière du village, il découvre des mémoires, rédigées en anglais. Aidé par sa fille, il se met en tête de les traduire, et comprend que leur auteur est un inspecteur des mœurs de Scotland Yard ayant vécu en pleine époque victorienne. L’aller-retour entêtant, entre hier et aujourd’hui, entre cette loi des hommes et les violences faites aux femmes. 
Slatkine & Cie, 1/10


SORTIES EN BREF (que je ne lirai sans doute pas)

L’édition collector « Il était deux fois » – Franck Thilliez chez Fleuve éditions (5 novembre)

Quelques battements de coeur – Emily Elgar chez Belfond (5 novembre)
Un roman à énigme addictif tiré d’un fait divers, il explore la complexité des relations mère-fille et analyse le regard que notre société pose sur le handicap.

Déviation – Michael Fenris chez Prisma (12 novembre)
Un thriller fantastique qui revisite le mythe des loups garous

Les aveux – John Wainwright chez Sonatine (12 novembre)
Un huis clos : un inspecteur et un suspect dans un bureau. Le suspect vient se confesser mais l’inspecteur n’y croit pas.

Le manège des erreurs – Andrea Camilleri chez Fleuve (5 novembre)
Une enquête du fameux commissaire Montalbano en Sicile

Des ailes d’argent – Camiila Läckberg chez Actes Sud (4 novembre)
Après La cage dorée, Läckberg poursuit on diptyque avec un thriller fait écho au destin de tant de femmes depuis la nuit des temps.

A la folie, pas du tout – MJ Arlidge chez Les Escales (5 novembre)
7ème roman de la série Helen Grace. Un thriller chargé d’adrénaline qui ne laisse à Helen Grace que 24h pour démêler les fils d’une sanglante affaire.

Tous tes secrets – Lisa Jewell chez Hauteville (4 novembre)
L’histoire glaçante d’une obsession. Un petit village où il ne se passe rien, un cadavre lardé de coups de couteau. Qui a pu commettre un tel crime ? Dans le voisinage tout le monde se connait.

Tombes oubliées – Preston et Child chez l’Archipel (5 novembre)
La nouvelle série du duo de choc mêlant archéologie, suspense et enquête, met en scène l’archéologue Nora Kelly et la jeune Corrie du FBI.

Son espionne royale et les douze crimes de Noël (tome 6)- Rys Bowen chez la Bête Noire

Révolution – C.J. Sansom chez Belfond (5 novembre)
Mêlant Histoire et suspense, la nouvelle enquête de Matthew Shardlake, l’avocat bossu, humaniste et brillant. Nous sommes en 1549, la révolte gronde dans la campagne anglaise.

Origines – Robin Cook chez Albin Michel (4 novembre)
Robin Cook met en lumière la généalogie génétique et les questions de respect des données personnelles soulevées par des bases de donnée ADN.

6 commentaires sur « Que vais-je lire en novembre 2020 ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.