Darktown – Thomas Mullen

Premier opus d’une passionnante saga criminelle qui explore les tensions raciales au début du mouvement des droits civiques. Contexte hautement explosif !

Nous sommes à Atlanta en 1948, les policiers sont blancs, racistes et membres du Ku Klux Klan pour 25% d’entre eux. Sous la pression du président Harry Truman, le maire se voit obliger de nommer huit officiers noirs. Après leur prestation de serment : « Moi, …., nègre, je jure solennellement d’exercer les fonctions d’un policier nègre », ces policiers patrouillent dans les rues de la ville mais uniquement dans les quartiers noirs,  ils n’ont pas le droit de conduire une voiture de fonction, de se servir de leur arme. Ils doivent empêcher les bagarres mais ne peuvent arrêter personne. Ils travaillent dans des conditions insultantes, dégradantes et sont haïs, rejetés, insultés par la plupart des flics blancs, ils n’ont même pas le droit d’utiliser le quartier général de la police, relégués dans les sous sols du YMCA.

                                                               les huit premiers policiers d’Atlanta.

Nous allons suivre le binôme Lucius Boggs, un fils de pasteur qui a fait des études et Tommy Smith, un vétéran décoré pour sa bravoure. Un soir, en patrouillant, ils aperçoivent une grosse Buick qui vient de rentrer dans un réverbère. Un ancien flic blanc au volant, à ses côtés, une jeune métisse qui vient d’être passée à tabac. Peu de temps après, son cadavre sera découvert dans une décharge. L’enquête est terminée avant d’avoir commencé, pas question d’inquiéter un blanc pour le meurtre d’une métisse.
Boggs et Smith voient les choses d’un autre oeil et décident d’enquêter en douce, au péril de leur vie.
Côté des flics blancs, nous suivons le binôme Denny Rakestraw, un jeune pas encore corrompu, qui veut faire la lumière sur ce meurtre et son coéquipier Lionel Dunlow, un flic violent, raciste et corrompu jusqu’à la moelle.

Thomas Mullen nous offre un portrait sans concession de l’Amérique raciste et ségrégationniste d’après guerre. Tout est vrai dans cette histoire, la trame est 100% authentique.
L’enquête est classique mais solide, fort bien menée, avec son lot de rebondissements, jamais elle n’est sacrifiée au profit de la peinture sociale et historique. Le mélange des genres est absolument parfait.
Le récit est parsemé d’anecdotes qui nous immergent complètement dans la vie de l’époque, avec le racisme ambiant, la violence, la prostitution et la corruption, certaines scènes sont terribles, très dures, toute cette injustice fait monter la rage en nous.

Une très belle découverte, j’ai hâte de me plonger dans le deuxième tome qui vient de sortir.

Je remercie chaleureusement les éditions Rivages pour leur confiance.

4ème Couverture

Atlanta, 1948. Répondant aux ordres d’en haut, le département de police d’Atlanta est forcé d’embaucher ses premiers officiers noirs. Parmi eux, les vétérans de guerre Lucius Boggs et Tommy Smith. Mais dans l’Amérique de Jim Crow, un flic noir n’a pas le droit d’arrêter des suspects, de conduire des voitures de police ou de mettre les pieds dans les locaux de la police… Quand une femme métisse disparaît après avoir été vue pour la dernière fois dans la voiture d’un édile blanc, Boggs et Smith soupçonnent leurs collègues de vouloir étouffer l’affaire. Alors que leur tête est mise à prix, il leur faudra dénouer un écheveau d’intrigues mêlant trafics d’alcool, prostitution, Ku Klux Klan et corruption.

Editeur : Rivages, 432 pages, date sortie : 3 octobre 2018 (sortie en poche chez Rivages le 4/3/2020)

Un commentaire sur « Darktown – Thomas Mullen »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.