Le tueur-Affaires d’Etat – Jacamon et Matz

Un super thriller !

Ma première rencontre avec LE TUEUR. La série ne date pas d’hier, après six ans d’absence, Le Tueur reprend du service dans un nouveau cycle baptisé « Affaires d’Etat », tome 1 Traitement négatif.

Un Tueur à gages, en très grande forme, un professionnel sans aucun problème de conscience. Il oeuvre désormais pour l’Etat français, encadré de deux compères, Barbara et Nicolas. Le trio est engagé par les services secrets, la DGSE pour régler un dossier épineux et faire le ménage sur un gros problème de corruption, il doit supprimer un employé de mairie qui joue dans le trafic de came à grande échelle.
Les enjeux politiques sont de taille.

On accroche tout de suite à cette histoire prenante, très rythmée, flirtant avec la politique et les frontières du Bien et du Mal.  J’ai beaucoup aimé le personnage du Tueur, sa philosophie, sa vision du monde et de la société. J’ai adoré le choix narratif de nous faire pénétrer dans sa tête au plus près de son intimité. Les encadrés et les textes en voix off avec ses remarques, ses réflexions intimes, cyniques et désabusées sur la nature humaine donnent un ton décalé et une belle profondeur à l’histoire.

Les planches sont superbes et semi réalistes, Luc Jacamon a repris ses pinceaux pour la mise en couleurs, le rendu est impeccable.

Une belle découverte !  J’ai hâte de lire le prochain tome et la suite de l’histoire « Circuit court ».

Je remercie les éditions Casterman pour leur confiance.

4ème Couverture

Recruté par les services secrets français, le Tueur est forcé de reprendre du service. Lorsqu’il s’est fait cueillir par la DGSE en Patagonie, le Tueur n a eu que deux options. Suivre le mouvement ou finir squelette nettoyé par les urubus, au fond de la pampa. Et se sauver la peau implique souvent des compromis. Une planque au Havre, une couverture de cadre dynamique, la vie de bureau dans toute sa splendeur… Mais les communautés urbaines françaises se révèlent finalement des terrains d’intervention tout aussi musclés que ceux qu il a eu l’habitude de « nettoyer » quand il bossait à son compte.
Editeur : Casterman, 56 pages, date sortie : 15 janvier 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.