Le second disciple – Kenan Görgün

UNE CLAQUE !

UN COUP DE POING !

Vous me dites : terrorisme, djihadisme, radicalisme, islam, attentats Bruxelles… je passe mon chemin en courant et sans me retourner. Ce livre ne m’attirait pas, mais alors pas du tout, la thématique est à mille lieues de ce que je cherche dans mes lectures. La chronique de Michel Dufranne a titillé ma curiosité et m’a donné envie de le lire. J’ai bien fait de l’écouter, je suis sortie de ma zone de confort et je suis tombée sur une pépite qui balaie tout sur son chemin.

L’histoire se concentre sur deux hommes. Xavier Brulein, un gamin quart mondiste bruxellois,  devenu militaire. En rentrant d’une mission au Moyen Orient, il se retrouve en prison pour une rixe qui a failli coûter la vie à  un homme. Là, il rencontre Abu Brahim, il purge une peine pour avoir été le cerveau d’un attentat sanglant commis sur la Grand Place de Bruxelles. Persuadé d’avoir été sacrifié par sa cellule djihadiste, il décide de se venger en commettant un nouvel attentat -En comparaison, le 11-Septembre sera l’enfance de l’art-.  Xavier se convertit et devient Abu Kasssem. A sa sortie, il infiltre une cellule terroriste pour démasquer ceux qui ont trahi Brahim devenant l’instrument de sa vengeance et organise le terrible attentat. Le compte à rebours est lancé, il reste 56 jours.

Je suis devant ma page blanche, l’exercice est périlleux, comment vous parler d’un livre aussi fort ?
Sans mauvais jeu de mots, Le second disciple est une BOMBE !!!  Comment vous donner envie de le lire ? Nous sommes fort loin de ce que l’on imagine en lisant la 4ème couverture. Au delà du thriller, c’est d’abord un récit psychologique. Kenan Görgün  nous immerge dans la tête des deux protagonistes, chaque chapitre alterne d’une voix à l’autre.  Il nous offre un portrait hors norme de ces deux hommes qui n’ont plus rien à perdre, l’un désespéré, l’autre en colère, une analyse d’une profondeur et d’une finesse incroyable.

Le style de l’auteur me laisse sans voix, des mots qui claquent comme de la dynamite et les idées qui fusent à chaque page. J’ai eu envie de recopier des dizaines de paragraphes.

Un roman à couper le souffle qui décortique avec une grande intelligence, et sans jamais tomber dans un manichéisme simplet, la complexité du terrorisme. L’auteur ne juge pas, il pose beaucoup de questions sans apporter de réponse, juste du grain à moudre pour réfléchir : Comment fonctionne l’endoctrinement ? Que se passe-t-il dans la tête d’un homme qui se radicalise ?  Qu’est ce qui pousse les gamins à se convertir ? Pourquoi embrasse-t-on la foi ? Est ce uniquement pour obéir à une religion ou est ce la peur ou la folie ? Pourquoi décide-t-on  d’ôter la vie à des innocents en commettant un attentat ?
Quel est le rôle des médias ? Quelles sont les réponses des Politiques  ?

L’histoire est aussi une immersion dans une ville qui devient un personnage à part entière, Bruxelles et les quartiers de Molenbeek, l’auteur les connait fort bien pour y avoir grandi.

Nous sommes bien dans un thriller et l’auteur en  maitrise tous les codes, il maintient le suspense et fait monter la tension crescendo, celle ci devient insoutenable dans les derniers chapitres, juste avant l’hallucinant final.

C’est noir… dérangeant… violent, c’est d’une puissance incroyable.
Un roman à contre courant de tout ce que vous avez pu lire.
Sortez de votre zone de confort, ne passez pas à côté de cet uppercut qui percute !

Un incontournable !

A ne pas mettre entre toutes les mains, pour un public averti.

Une excellente nouvelle pour terminer : Le second disciple est le premier tome d’une trilogie.

Kenan Görgün est belge d’origine turque, fils d’imam. Il est auteur de romans, de nouvelles, de pièces de théâtre, de scripts et de films.

Petit bémol : on ferme les yeux sur la moche couverture.

Je remercie chaleureusement les éditions Les Arènes pour leur confiance.

4ème Couverture

Xavier Brulein, ancien militaire de retour du Moyen-Orient, est écroué après une rixe sanglante dans un bar. En prison, il rencontre Abu Brahim, prédicateur islamiste, l’un des cerveaux du terrible « attentat de la Grand-Place ». Seul membre de son réseau capturé, Brahim est convaincu d’avoir été sacrifié.
Converti avant sa remise en liberté, Xavier devient Abu Kassem, adoptant l’un des noms du Prophète de l’Islam. Il infiltre une cellule terroriste pour démasquer ceux qui ont trahi Brahim, devenant l’instrument de sa vengeance, un homme-machine que rien ne saurait faire dévier de sa mission : « En comparaison, le 11-Septembre sera l’enfance de l’art. »

Editeur : Les Arènes, 400 pages, date sortie : 6 novembre 2019

Un commentaire sur « Le second disciple – Kenan Görgün »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.