La piste aux étoiles – Nicolas Lebel

Je découvre la collection l’Embaumeur (plus d’une dizaine de titres déjà publiés), cette fois c’est Nicolas Lebel qui prête sa plume au personnage de Luc Mandoline, un ancien de la légion qui n’a pas froid aux yeux, devenu thanatopracteur et enquêteur.

Un court roman de 230 pages oscillant entre espionnage et aventure plus que mouvementée, saupoudré d’un zeste de romance. L’intrigue est serrée, menée tambour battant, sans aucun temps mort, ni répit.

Luc Mandoline est contraint d’accepter une mission qui ne l’enchante guère. Il est engagé par un richissime homme d’affaire pour participer à la plastination de cadavres au fin fond d’un labo en Turquie. Comment pourrait-il se douter qu’il va mettre les mains dans un engrenage infernal.

Vous mélangez Interpol, un trafic international de cadavres, des condamnés à mort chinois, la politique d’Erdogan, des migrants, des djihadistes, quelques scènes musclées de krav maga, de l’action, une bonne dose d’humour noir et de cynisme, la plume acérée et piquante de Nicolas Lebel (il s’est méchamment lâché) et vous obtenez un roman hautement jubilatoire à consommer sans modération.

Je ne résiste pas à vous à vous livrer un court extrait de la première page : « Il y a deux cents milliards d’étoiles dans la Voie lactée. C’est ce que j’ai entendu hier à la radio. Deux cent milliards d’étoiles juste pour notre galaxie. Et les scientifiques estiment qu’il y aurait plus de deux mille milliards de galaxies dans l’univers. Aucun esprit ne peut appréhender un tel chiffre, une telle immensité, évidemment. Mais le plus dingue, c’est que dans cet infini bordel de trucs qui toupillent, qui fusent, qui pètent et qui clignotent, les emmerdes finissent toujours pas me trouver. »

Ne boudez pas votre plaisir !

Je remercie les éditions French Pulp pour leur confiance.

4ème Couverture

L’Embaumeur joue les Monsieur Loyal dans un drôle de cirque…
Un enquêteur qui sort de l’ordinaire, ni flic, ni journaliste, ou même détective, c’est un croque-mort qui mène la danse !

Quand on propose à l’embaumeur de participer à un projet de plastination, il faut s’attendre à un refus.
Un défunt, ça se respecte, ça n’exhibe pas !
Le souci c’est que dans la vie on ne fait pas toujours ce que l’on veut, Mandoline va devoir rentrer dans le délire d’un mégalo morbide et tenter de comprendre un trafic de cadavres…

Editeur : French Pulp, 232 pages, date sortie : 14 novembre 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.