OUI ? NON ?

Mes déceptions, lectures mitigées, abandons – OCTOBRE 2019

La chronique OUI ? NON ? est une nouvelle venue sur le blog depuis quelques mois.
Des minis retours en quelques lignes sur mes déceptions. Vos retours sont nombreux et très enthousiastes, vous aimez cette formule, donc je continue à la publier tous les mois ou tous les deux mois.

J’assume entièrement mes déceptions, mon humble avis est tout à fait subjectif et n’est pas parole d’évangile.  Je ne remets nullement en question les qualités du roman, j’ai bien trop de respect pour les auteurs. Disons que je suis juste « passée à côté » de l’histoire, de l’univers de l’auteur, de l’écriture, etc… ou que je n’ai pas été touchée, que j’ai été déçue…. allez savoir !

 

Fan de la première heure du Chuchoteur (si vous ne l’avez pas lu, ruez vous dessus). Dans la même série, ont suivi L’écorchée et L’égarée.

Le jeu du chuchoteur, a été une vraie déception. L’histoire commençait pourtant bien, j’ai aimé le premier tiers. Mila Vasquez se retrouve piégée dans une enquête à haut risque. La belle plume de Carrisi, un rythme haletant, des surprises et des rebondissements, tout sentait bon jusqu’à ce que Mila bascule dans un jeu vidéo, un monde virtuel des années 90 et là l’auteur m’a complètement perdue, l’histoire devient complexe, surréaliste et fantastique. Il nous embrouille complètement entre incohérences, monde réel et virtuel. J’ai fait une pause durant pour donner une deuxième chance au roman un peu plus tard mais ça ne l’a pas fait.  Bref, j’ai décroché en me posant une question : fallait il à tout prix réchauffer le plat et remettre le couvert dix ans plus tard ?

4ème Couverture

En pleine nuit d’orage, l’appel au secours d’une famille. Autour de leur maison, un homme à capuche qui rôde. La police n’arrive qu’au petit matin. Le spectacle d’un carnage: du sang partout. Mais aucun corps. Ni parents. Ni enfants.
Mila, experte en enlèvements, ne voulait  plus du tout enquêter mais tout porte à croire que le Chuchoteur est de retour. Mila n’a pas le choix  : il faut à tout prix l’empêcher de frapper à nouveau.

Editeur : Calmann-Lévy, 380 pages, date sortie : 2 octobre 2019

Enorme déception, FLOP total !!!

Je n’ai pas du tout aimé cette lecture, je me suis ennuyée d’un bout à l’autre sans y croire un seul instant. Je suis désolée, j’aurais tellement aimer trouver quelque chose de positif à vous écrire.  Une seule chose me vient à l’esprit, je crois que le but de l’auteur était de perdre son lecteur et là il y est magnifiquement parvenu.
Se perdre dans une lecture, oui mais… pas n’importe comment. Depuis que j’ai refermé Anamnèse, je repense au sublime roman de Jérôme Loubry « Les refuges » ou l’art de perdre le lecteur tout en finesse avec beaucoup d’intelligence, en nous offrant un final limpide en forme d’uppercut.
C’était une lecture commune avec une autre blogueuse, j’ai donc déjà publié mon retour complet sur le blog.

4ème Couverture

Que se cache-t-il derrière les terribles cauchemars de Marie ?
Un véritable choc émotionnel, un grand polar psychologique.Anamnèse, du grec anamnêsis : action de rappeler à la mémoire. En médecine, l’ensemble des renseignements fournis au médecin par le malade ou par son entourage sur l’histoire d’une maladie ou les circonstances qui l’ont précédée.
En ésotérisme, le fait de recouvrer la connaissance totale de ses existences antérieures.
Marie est en proie à des cauchemars aussi sinistres que sanglants. Qui est cette femme poignardée à mort qui l’implore ? Pourquoi lui demande-t-elle pardon ? Elle tente de découvrir ce qui se cache derrière ces images atroces qui l’assaillent chaque nuit… Dans sa descente en enfer, des secrets seront dévoilés, des masques tomberont, et la vérité éclatera. Qui en subira les conséquences ? Marie ? Sophie ? Luc ? Ou encore Jack Lee dont Marie est devenue l’obsession…?
Plongez dans l’univers frissonnant et bouleversant de Salvatore Minni.  Et n’oubliez jamais qui vous êtes…

Editeur : Slatkine & Cie, 284 pages, date sortie : 17 octobre 2019

7 commentaires sur « OUI ? NON ? »

  1. Bonjour Nadia , ce que j’apprécie par dessus tout chez toi , ce sont cette franchise et ton honnêteté qui t’honorent dans ce monde de mielleux , fielleux et faux-culs , aux pratiques claniques et moutonnières et ça , ça n’a pas de prix , sache-le !

    J'aime

    1. Merci beaucoup Jean Michel ! En créant le blog, j’ai promis la transparence, des retours sincères qui ne sont au final que mon humble avis. Nous les blogueurs, ne sommes attachés à aucun média (comme par ex. les journalistes qui subissent des pressions), nous ne sommes pas payés, donc pourquoi ne pas jouer la franchise ? C’est tellement plus respectueux pour les personnes qui nous lisent.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.