Le baiser de l’Ogre – Elsa Roch

J’ai adoré !

La magie a de nouveau opéré….

Le baiser de l’Ogre sort complètement des sentiers formatés du polar.
Avec ce troisième opus Elsa Roch et sa voix unique nous offre une pépite noire emplie de tendresse. Un roman très personnel et bouleversant !

On retrouve notre cher Amaury Marsac, chef de groupe au 36 Quai des Orfèvres. Il est appelé en pleine nuit par sa jeune équipière Lise Brugguer. Elle a pris une balle dans le dos et git entre la vie et la mort dans le hall d’un immeuble, un cadavre d’homme à ses côtés.  Avant de sombrer dans l’inconscience, elle lui demande de veiller sur sa petite fille de trois ans et de la protéger car elle est en danger. Je ne vous en dirai pas plus de l’histoire.

L’Humain et l’Enfance sont au centre de ce récit pas comme les autres.

Les personnages sont de plus en plus travaillés, fouillés dans leur âme, dans leurs failles, très attachants et d’une humanité incroyable.
Vous croiserez un Ogre… un monstre plein de noirceur…. le Mal incarné.
Liv, une fillette de trois ans immensément touchante, surnommée Miss Butterfly, un ange mutique qui souffre de troubles du spectre autistique.
Amaury Marsac, un flic fatigué, de plus en plus hanté par sa soeur disparue, blessé et rongé par la culpabilité.
Marc Raimbault, fidèle ami et bras droit de Marsac, un flic épuisé parti se reconstruire à 6000km de Paris, dans le silence, au bord du lac Baïkal. Il saute dans le premier avion pour aider Marsac qui n’a confiance qu’en lui.
Lise Brugguer,  une flic, une mère prête à tous les combats pour sa fille. Elle cache beaucoup de choses sur son passé.

Le baiser de l’Ogre vous fera vivre une rencontre des plus bouleversantes entre Marsac et Miss Butterfly.
« Qui peut jamais savoir ce qu’il va advenir d’une rencontre? »
Une rencontre qui touche la grâce, le sublime, le pur… une rencontre qui vous fera vibrer comme jamais et vous marquera très longtemps.

L’intrigue est intelligente, la double enquête avance touche par touche, tout en nuances, en soulevant de lourds secrets de famille.  Au delà de cette passionnante quête de la vérité, Le baiser de l’Ogre est un concentré d’émotions. La tendresse adoucit légèrement l’amertume, l’amour enveloppe la noirceur d’un peu de lumière, la douceur met une couche de baume sur la violence psychologique, la sensibilité vient polir la dureté et l’amour ouvre les coeurs les plus endurcis.

La grande sensibilité et la poésie noire d’Elsa Roch me touchent de plus en plus.  Sa plume s’est affinée et  affûtée. Elle choisit soigneusement ses mots pour nous offrir une partition musicale qui nous emporte et nous remue profondément les tripes

Il a tant de choses à dire sur ce sublime roman, j’en perds les mots !
Ne manquez pas cette troisième enquête de Marsac, vous passeriez à côté d’un grand moment de lecture !

Avec Le baiser de l’Ogre, Elsa Roch rend hommage à une petite fille autiste dont elle s’est occupée durant son adolescence, elle est devenue psychologue grâce à elle.

Petites précisions : il est tout à fait possible de lire ce tome sans avoir lu les précédents.
Regardez  la sublime couverture… regardez la bien.

Je remercie chaleureusement les éditions Calmann-Levy pour leur confiance.

4ème Couverture

Paris, en pleine nuit. Amaury Marsac, chef de groupe à la Criminelle, découvre dans le hall d’un immeuble sa plus jeune équipière, Lise Brugguer, gisant entre la vie et la mort. Près d’elle, un cadavre d’homme à la tête explosée, mais pas d’arme.
Avant de sombrer dans l’inconscience, Brugguer lui révèle qu’elle a une fille de trois ans, qui est peut-être en danger, et que lui, Marsac, doit veiller sur elle.
Marsac est stupéfait d’apprendre l’existence de cette enfant. Et quand il la rencontre, petite fille muette aussi mystérieuse qu’attachante, la protéger devient son obsession. Mais pourquoi Brugguer était-elle dans ce hall ? Quelles étaient ses relations avec la victime, vermine criblée de dettes ? Et qui pourrait en vouloir à cette petite fille ?
Marsac va devoir démêler les faux-semblants et déterrer les secrets du passé de son équipière pour percer la vérité. Et vaincre l’Ogre…

Editeur : Calmann-Lévy, 306 pages, date sortie : 9 octobre 2019

3 commentaires sur « Le baiser de l’Ogre – Elsa Roch »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.