Je sais que tu sais – Gilly Macmillan

Gilly Macmillan n’est jamais là où on l’attend. Une fois de plus, elle nous surprend avec son quatrième et excellent roman. Elle a décidément beaucoup de talent.

Bristol. Un cadavre est retrouvé dans une fosse de construction d’un centre commercial, tout près de l’endroit où Charlie et Scott, deux garçons de onze ans ont été brutalement assassinés il y a vingt ans. La découverte des restes fait remonter de vieux et douloureux souvenirs chez le détective Fletcher qui a mené l’enquête à l’époque. Sidney Noyce, un attardé mental avait  été reconnu coupable des meurtres et condamné à perpétuité. Il vient de se suicider après vingt ans de prison. Si Sidney était innocent, alors le coupable serait toujours en liberté ?

Une enquête est ouverte pour tenter d’identifier les restes, de nombreuses questions se posent. Et si les deux affaires étaient liées ?

Au même moment, Cody Swift, le meilleur ami des deux enfants assassinés, rentre chez lui à Bristol. Troublé par le récent suicide de Sidney Noyce et toujours hanté par cette affaire, il décide d’interroger le passé en hommage à ses deux amis. Persuadé de découvrir de nouvelles pistes, il lance un Podcast radio où chaque épisode abordera un angle d’approche, une interview d’un témoin lié à l’affaire. Les jours passent, le Podcast rencontre un vif succès, les langues se délient, les blessures du passé se rouvrent. Cody se rapproche de plus en plus de la vérité mais cela ne plait pas à tout le monde.

Un cold case complexe aux multiples facettes.  La construction est brillante et très originale, j’ai beaucoup aimé l’idée du Podcast qui raconte les faits en abordant de nombreux points de vue, distille des indices au compte goutte attisant notre curiosité.

Gilly Macmillan est une conteuse hors normes.  Elle jongle magnifiquement avec sa narration à plusieurs voix et l’alternance présent-passé. Elle parvient à relier les nombreux fils de cette histoire et à mêler les vies de ses différents personnages d’une façon ingénieuse. Pas de gros twists à chaque page mais des développements intéressants et des surprises inattendues qui nous maintiennent en haleine.
Tout en finesse et en subtilité, c’est la ‘marque de fabrique’ de l’auteure.

L’auteure a un sacré talent pour donner vie à ses personnages, elle les sonde en profondeur, nous fait entrer dans leur tête et nous les fait ressentir intimement.

Nous suivons les Podcast en ayant l’impression de mener l’enquête aux côtés de Cody, nous tentons d’y voir clair entre les différents récits. Qui croire quand tout le monde ment ou cache un secret ? Nous émettons des hypothèses mais l’auteure nous balade à sa guise, la tension monte, les histoires finissent par converger, ça y est, on a tout compris… sauf qu’on se prend un twist final en pleine face. Surprise ! On ne l’avait pas vu venir celui là.

Un suspense psychologique intelligent et subtil servi par une magnifique plume.

Si vous ne connaissez pas encore Gilly Macmillan, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Je remercie chaleureusement les éditions Les Escales pour leur confiance.

4ème Couverture

À Bristol, deux affaires de meurtres se retrouvent mystérieusement liées à plus de vingt d’écart.
Bristol, 19 août 1996. Les corps de deux enfants assassinés sont retrouvés au petit matin dans un terrain vague. Lorsqu’un nouveau cadavre est découvert sur le même lieu vingt ans plus tard, l’inspecteur Fletcher se voit obligé de replonger dans ses anciens dossiers. Les deux affaires pourraient-elles être liées ? L’enquête a pourtant été résolue par Fletcher lui-même. À moins qu’une erreur n’ait été commise ?
Pour Cody Swift, jeune homme encore hanté par la mort de ses deux meilleurs amis d’enfance, d’évidentes zones d’ombre persistent. Il lance alors un podcast dans lequel il diffuse les avancées de sa propre enquête, quitte à réveiller chez certains des traumatismes enfouis et des blessures encore vives…
Que s’est-il réellement passé en 1996 lors de cette nuit étouffante ? L’homme qui a été envoyé derrière les barreaux à l’époque était-il innocent ? Et si oui, où se trouve le meurtrier aujourd’hui ?

Editeur : Les Escales, 368 pages, date sortie : 29 mai 2019

2 commentaires sur « Je sais que tu sais – Gilly Macmillan »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.