Seul avec la nuit – Christian Blanchard

Bouleversant  !!!

Une plongée saisissante dans la noirceur de l’âme humaine.

Un roman bourré d’émotions, d’une rare puissance, j’en suis sortie toute chamboulée avec les larmes aux yeux.

Un récit d’une immense noirceur qui nous plonge dans l’horreur des trafics humains, la prostitution et le trafic d’organes. L’humain est vraiment un être  d’une cruauté sans limite, capable du pire. Comment imaginer qu’il puisse infliger autant de souffrances ? Et quand on sait que la réalité dépasse la fiction, on se dit qu’il n’y a plus beaucoup d’espoir, nous avons atteint le point de non retour dans la plus grande inhumanité.

L’intrigue nous happe dès les premières lignes, elle est magnifiquement écrite et nous colle si fort à la peau qu’on la lit quasi d’une traite en retenant sa respiration. Je ne vous en dirai pas grand chose, je préfère vous laisser la surprise.

Nous rencontrons plusieurs personnages, tous criant de vérité, des portraits d’enfants et d’adultes d’une force inouïe et d’une grande humanité. Une adolescente en attente d’une greffe de rein, un chirurgien obligé de pratiquer les pires horreurs, des enfants arrivés d’Afrique à qui on a promis l’eldorado, un tortionnaire qui exploite des gamins, un vieil alcoolique qui survit dans un vieux wagon de chemin de fer, une jeune muette avec une grande cicatrice dans le dos.

Nous nous y attachons, nous souffrons à leurs côtés, nous les suivons entre espoirs déçus, rêves et désillusions. Leurs histoires s’imbriquent, les personnages vont se croiser pour le meilleur et pour le pire. Ils vont nous tordre les tripes, leurs destins brisés nous pinceront le coeur et nous laisseront longtemps un goût amer en bouche.

Christian Blanchard termine son roman en citant quelques chiffres officiels qui donnent froid dans le dos.

Seul avec la nuit nous bouscule, nous dérange, nous questionne.
Ne passez surtout pas à côté de cette claque !

Mise en garde : les âmes sensibles passeront leur chemin, la violence du thème et certaines scènes très dures risquent de les mettre KO. sans espoir de se relever.

Je remercie les éditions Belfond pour leur confiance.

4ème Couverture

Que sommes-nous réellement prêts à faire pour sauver nos proches ?
Cette question, Éric de la Boissière se la pose tous les jours. Sa fille, Élodie, est atteinte d’une grave maladie rénale. Du fait de son groupe sanguin, ses chances de recevoir une greffe sont quasi nulles. Mais avec beaucoup d’argent… Élodie doit pouvoir être soignée, pense Éric. Dirigeant d’un établissement financier, il a entendu parler de réseaux parallèles permettant d’obtenir un organe sain de donneurs volontaires.

Que sommes-nous prêts à sacrifier pour sauver nos proches ?
Cette question, Gilles Patrick ne se l’était jamais posée. Mais depuis quelques semaines, ce grand chirurgien ne dort plus. Tandis qu’un revolver est braqué sur la tempe de son épouse et de sa fille, un groupe d’hommes le contraint à pratiquer de lourdes opérations sur de jeunes patients pourtant en pleine santé.

Les circonstances ont beau être différentes, la raison qui a fait basculer ces deux hommes dans un autre monde est la même. Et si la volonté de sauver un proche n’était pas une raison suffisante ?

Editeur: Belfond, 336 pages, date sortie : 16 mai 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.