Respirer le noir

Respirer le noir

Quatrième recueil de nouvelles explorant les différents SENS.
Dans les trois premiers,
je suis restée sans voix en écoutant le noir.
j’ai ouvert grand les yeux en regardant le noir.
j’ai été émue en touchant le noir.

Après l’ouïe, la vue et le toucher, c’est L’ODORAT qui est à l’honneur. Treize grands noms du polar, des auteurs bourrés de talent ont donné libre cours à leur imagination, ils ont laissé couler leur inspiration pour interpréter ce sens. Un sens qui nous relie au monde, les odeurs étant intimement liées aux émotions.

Yvan Fauth est le chef d’orchestre aux commandes de cette fabuleuse symphonie noire. Dans l’ordre des nouvelles, voici les treize auteurs qui ont brillamment relevé le défi : R.J. Ellory, Sophie Loubière, Franck Bouysse, Mo Malo, Dominique Maisons, François-Xavier Dillard, Adeline Dieudonné, Hervé Commère, Vincent Haut, Jérôme Loubry, Chrystel Duchamp, Barbara Abel et Karine Giebel.

J’avoue que je passais vite mon chemin quand j’entendais parler de nouvelles, les a priori et les croyances infondées. La découverte de ces recueils m’a permis de poser un autre regard sur le genre et je prends aujourd’hui énormément de plaisir à me plonger dans ces courts récits et à recevoir de belles claques. La nouvelle est un genre difficile à maîtriser. L’auteur doit déployer son talent et des trésors d’imagination pour immerger le lecteur en quelques pages, aiguiser sa curiosité et lui offrir une chute qui claque et surprend.

Ces douze pépites uniques relèvent le défi avec beaucoup d’originalité. Douze styles, douze univers différents et une incroyable richesse. Je ne vous parlerai pas de chaque nouvelle, ce serait gâcher le plaisir de la découverte. Laissons toute la place aux sens et à la surprise.

J’ai vécu un étonnant voyage olfactif, une expérience sensorielle hors du commun.
J’ai « RESPIRER LE NOIR » comme si c’était la première fois.
J’ai inspiré profondément pour laisser s’infiltrer les parfums,
retenant mon souffle à certains moments pour mieux en profiter.
J’ai découvert une infinité de nuances insoupçonnées, des infimes variations.
Des senteurs venues de loin, des temps anciens et du futur,
des fragrances pénétrantes et enivrantes, des bouquets exquis,
des effluves nauséabondes, des remugles écoeurants.

Ces douze joyaux débordent d’une étonnante imagination et laissent la part belle aux émotions.
Certains dégagent une sensibilité exceptionnelle +++ et beaucoup de finesse.
D’autres sont une ode à l’humanité et à la tendresse.
J’ai été émue profondément, j’ai versé quelques larmes au détour d’un cimetière et au Groenland.
Certains sont diaboliques et machiavéliques.
J’ai frissonné de suspense, laissant la tension m’envahir.
D’autres noirs, anxiogènes et pessimistes mettent mal à l’aise.
Cyniques, grinçants d’humour noir, procurant une certaine jouissance.
Ces douze courts récits procurent un immense plaisir de lecture.

J’ai navigué hors de ma zone de confort. J’ai beaucoup aimé ce voyage des sens aux essences grisantes et aux escales étonnantes. J’ai aimé ces univers aux antipodes.

Je vais me répéter mais ce recueil hisse la nouvelle au rang d’art. Une chose est sûre et certaine, il va vous réconcilier avec le genre.

Si vous n’avez pas encore eu la chance de les découvrir, les trois premiers volumes sont sortis en poche « Ecouter le noir», « Regarder le noir » « Toucher le noir ».

Je remercie chaleureusement les éditions Belfond et Yvan Fauth pour leur confiance renouvelée.

Quatrième de couverture

L’angoisse à pleins poumons…

Barbara Abel, Franck Bouysse, Hervé Commère, Adeline Dieudonné, François-Xavier Dillard, Chrystel Duchamp, R. J. Ellory, Karine Giebel, Vincent Hauuy, Sophie Loubière, Jérôme Loubry, Dominique Maisons et Mo Malø. Ces auteurs prestigieux, maîtres incontestés du frisson, nous entraînent dans une exploration sensorielle inédite autour de l’odorat.

Douze nouvelles originales, singulières et surprenantes, pour autant de voyages olfactifs à la découverte de mondes connus ou futuristes, de personnages terrifiants ou terriblement humains ; douze expériences sensorielles qui vous marqueront durablement de leur effluve.

Retenez votre souffle et laissez vos sens vous guider dans le noir.

Editeur : Belfond, 297 pages, date sortie : 5 mai 2022

2 commentaires sur « Respirer le noir »

Répondre à wivine300 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.