Méfiez-vous des anges – Olivier Bal

L’accroche de la quatrième de couverture nous prévient…
« Vous voilà prévenus.
Si vous pénétrez dans l’Enceinte,
il sera déjà trop tard… »

Et moi, je vous le dis haut et fort ….
« Vous voilà prévenus. Si vous ouvrez ce roman le soir, il sera trop tard…
votre nuit se transformera en nuit blanche ! »

En 2012, à Los Angeles, l’inspectrice Sarah Shelley est appelée sur une horrible scène de crime. Suite  à un accident de la route, un cadavre est découvert dans le coffre d’une camionnette. Une jeune fille nue, tailladée, entièrement vidée de son sang, un serpent enroulé sur lui-même tatoué sur l’épaule. Aucune identification possible, une piste se dessine, celle d’un des plus dangereux gangs de la ville.

Région de San Diego. L’ex journaliste Paul Green a quitté ses forêts de l’Oregon pour se consacrer à la recherche de personnes disparues. Il essaie de retrouver Linda, une jeune toxico évanouie dans la nature. Persuadé qu’elle a rejoint l’Enceinte, une étrange et puissante communauté spirituelle vivant en autarcie et dirigée par un mystérieux gourou, Paul s’infiltre dans les murs de la secte, au péril de sa vie.
Le jeune Rafa, membre d’un redoutable gang latino La Sombra, en quête de rédemption, décide d’aider l’inspectrice Sarah dans ses recherches.

Ces trois voix vont s’alterner dans ce roman choral haletant et très prenant. Olivier BAL nous entraîne avec brio sur les traces de Paul Green et de Sarah Shelley, leurs routes vont se croiser au cours de leurs enquêtes sous haute tension, ils seront poussés à bout sur le chemin des ténèbres. Une quatrième voix très intrigante en filigrane nous bascule trente ans en arrière, en 1982, quand la jeune Dorothy rêvait de devenir actrice.

L’intrigue est ficelée à merveille et la construction vertigineuse entremêle différentes histoires. On est scotché par ces deux enquêtes hallucinantes, le tempo de dingue et le rythme effréné ne nous laisse pas un instant de répit, ça pulse à du 200 000 volt. La tension monte à petit feu, le curseur est poussé au maximum, à la limite de l’insoutenable pour les nerfs. Je me suis retrouvée plusieurs fois au bord de la tachycardie, obligée de poser ma lecture quelques minutes pour me calmer. Rebondissements, poursuites, actions nous tiennent en haleine d’un bout à l’autre.

A elle seule, une bonne histoire, aussi intense et diabolique soit-elle, n’est pas suffisante, ce sont les personnages qui accrochent le lecteur et font la différence. L’auteur nous offre une belle galerie. Des personnages attachants et bien travaillés qui nous font vibrer intensément, il y a les cabossés de l’existence, les fragiles, les intrépides et les salauds. Dans les rôles principaux, Paul Green qui un peu devenu un ami au fil de ses trois aventures. L’inspectrice Sarah Shelley, la surdouée, la solitaire, fascinante par sa singularité (non je ne vous dirai rien), je croise les doigts pour qu’on la retrouve dans une prochaine aventure. Et une mention très spéciale pour l’extraordinaire Flash, le chien de Paul.

Un film spectaculaire se déroule devant nos yeux. A travers des scènes très visuelles qui nous en mettent plein la vue, on découvre Los Angeles, loin du bling bling d’Hollywood, la face cachée de ces milliardaires du show-bizz assoiffés de pouvoir, à l’âme plus noire que le charbon et prêts aux pires délires dans leur quête d’immortalité. On plonge dans tous les contrastes de cette ville brûlante, entre lumières et ténèbres, entre paillettes et bas-fonds avec la violence des gangs. L’emprise mentale et tous les mécanismes de la manipulation de masse des sectes est bien décortiqué grâce à un travail de documentation fort pointu. Tout est permis pour abuser les âmes perdues en quête de lumière. Terrifiant !

Un immense plaisir de lecture, un divertissement de haut vol et un page-turner addictif que je vous recommande vivement.

Allez-y, poussez les portes de L’ENCEINTE… mais restez bien sur vos gardes. Vous voilà prévenus !

Je remercie chaleureusement les éditions XO pour leur confiance.

Quatrième de couverture

 » Vous voilà prévenus. Si vous pénétrez dans L’Enceinte, il sera déjà trop tard… « 

Sur les collines de Californie se dresse L’Enceinte, une communauté spirituelle en apparence parfaite. Paul Green, ancien journaliste cabossé par la vie, est persuadé que la jeune femme qu’il recherche est enfermée entre ces murs.

Il s’infiltre dans L’Enceinte et découvre avec stupeur ses rites étranges, ses lieux interdits, son gourou mystérieux.

Au même moment, à Los Angeles, l’inspectrice Sarah Shelley est appelée en urgence. Le cadavre d’une jeune femme vient d’être découvert, entièrement tailladé. Impossible de l’identifier. Elle serait morte vidée de son sang.

Et si ce crime nous ramenait au cœur de L’Enceinte ?

Dans les bas-fonds de Los Angeles, Sarah Shelley et Paul Green vont emprunter un chemin de ténèbres. Et affronter l’une des organisations sectaires les plus redoutables des États-Unis.

Une plongée dans la noirceur de l’âme humaine et de la manipulation
Un thriller haletant et terriblement actuel

Editeur : XO, 462 pages, date sortie : 28 avril 2022

6 commentaires sur « Méfiez-vous des anges – Olivier Bal »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.