Le bureau des affaires occultes – Eric Fouassier

Le bureau des affaires occultes

 

 

Ce roman vient de recevoir le Prix 2021 Maison de la presse. Un prix amplement mérité !
 
Premier tome d’une nouvelle série policière qui nous plonge dans l’époque bouillonnante du Paris en 1830 et donne vie à un jeune héros charismatique, énigmatique et très attachant.  
 
Automne 1830. Paris est encore sous le choc des Journées révolutionnaires de juillet, la tension règne, le gouvernement de Louis-Philippe, nouveau roi des français, tente de juguler une opposition divisée mais virulente.  Valentin Verne, un tout jeune inspecteur des Moeurs est muté à la brigade de la Sûreté, fondée quelques années plus tôt par Vidocq. Il doit faire la lumière sur une mort étrange. Le fils d’un député s’est défenestré en pleine réception de ses fiançailles. Cette affaire sera suivie d’autres morts mystérieuses apparentées à des suicides. Valentin Verne accepte sa nouvelle fonction mais parallèlement il poursuit une enquête personnelle qui l’obsède depuis longtemps, la traque du Vicaire, son ennemi juré, un meurtrier et redoutable prédateur d’enfants. 
 
Cette double intrigue bien ficelée se révèle captivante et passionnante de bout en bout, pleine de surprises et de rebondissements. 
 
L’inspecteur Verne possède des compétences extraordinaires, intelligent, féru de chimie et de médecine, très curieux, ouvert aux nouvelles avancées scientifiques et aux méthodes innovantes, il se fera vite remarquer au sein de la police. Un héros complexe et plein de failles, tiraillé entre l’ombre et la lumière, blessé par la mort de son père, hanté par ses secrets et son passé sombre, obsédé par la poursuite de sa quête.
 
L’auteur combine une enquête policière à la grande Histoire, la fiction aux faits historiques et le mélange des genres est particulièrement réussi.  Il nous immerge à fond dans l’ambiance de l’époque. Cela fourmille de détails et d’anecdotes, tout est précis, magnifiquement documenté et remarquablement restitué. On voyage des bas fonds parisiens aux salons de la haute société. En toile de fond, les tensions et troubles politiques, les coulisses du pouvoir, les grandes découvertes de la science, les avancées de la médecine, l’ésotérisme et l’occultisme, les nouvelles thérapies en vogue et les découvertes de Messmer.
 
Eric Fouassier est un conteur hors pair, doté d’une grande érudition et d’une très belle plume.
 
Dépaysement garanti avec ce voyage dans le temps, un roman qui se dévore et nous emporte complètement.
 
A la fin de cette enquête, Valentin Verne sera nommé à la tête du Bureau des affaires occultes où il pourra exercer son talent et ses compétences extraordinaires. Vivement la suite de ses aventures ! M’attacher autant à un héros après un premier tome, c’est chose rare, cela mérite d’être souligné. 
 
Mention spéciale pour la sublime couverture.
 
Je remercie chaleureusement les éditions Albin Michel pour leur confiance.
 

 

192316585_1531541240510871_3446474198128980067_n

 

4ème Couverture

Automne 1830, dans un Paris fiévreux encore sous le choc des Journées révolutionnaires de juillet, le gouvernement de Louis-Philippe, nouveau roi des Français, tente de juguler une opposition divisée mais virulente. Valentin Verne, jeune inspecteur du service des moeurs, est muté à la brigade de Sûreté fondée quelques années plus tôt par le fameux Vidocq. Il doit élucider une série de morts étranges susceptible de déstabiliser le régime.  Car la science qui progresse, mêlée à l’ésotérisme alors en vogue, inspire un nouveau type de criminalité. Féru de chimie et de médecine, cultivant un goût pour le mystérieux et l’irrationnel, Valentin Verne sait en décrypter les codes. Nommé par le préfet à la tête du « bureau des affaires occultes », un service spécial chargé de traquer ces malfaiteurs modernes, il va donner la preuve de ses extraordinaires compétences. Mais qui est vraiment ce policier solitaire, obsédé par la traque d’un criminel insaisissable connu sous le seul surnom du Vicaire ? Qui se cache derrière ce visage angélique où perce parfois une férocité déroutante ? Qui est le chasseur, qui est le gibier ?
Dans la lignée des grands détectives de l’Histoire, de Vidocq à Lecoq en passant par Nicolas le Floch, un nouveau héros est né.

Editeur : Albin Michel, 368 pages, date sortie : 28 avril 2021

2 commentaires sur « Le bureau des affaires occultes – Eric Fouassier »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.