Kerozene – Adeline Dieudonné

Kerozene.Dieudonné

 

Adeline Dieudonné ose TOUT dans son deuxième roman.
Elle nous dérange et nous déstabilise.

 

KEROZENE est un feu d’artifice de tranches de vies ordinaires. Entre le roman choral et le recueil de nouvelles, l’auteure qualifie son roman d’OLNI (objet littéraire non identifié).

23h12. Douze personnages truculents, un cheval et un macchabée vont se croiser dans une station service au coeur des forêts ardennaises, sous la lumière crue des néons. Il y a Chelly la prof de pole dance instagrammeuse, Joseph le représentant en acariens, Alika la nounou philippine, Sébastien marié à Mauricio, Red Apple le cheval devenu une légende, Monica la vieille qui ne veut pas aller en EHPAD, Victoire la mannequin qui déteste les dauphins, Julie qui n’a jamais joui, ses beaux parents gynécos obsédés par l’hygiène…  

Tous ces personnages bizarres et déjantés vont nous raconter leur histoire.

Des fragments de vie entre rires et larmes.

Un OLNI audacieux qui tient de la comédie cinglée, de la tragédie du réel et du thriller sous haute tension. La violence, les incohérences de notre société, la soumission des femmes, les animaux et les rapports de domination sont quelques thèmes abordés dans ces portraits au vitriol qui s’entrechoquent et nous percutent.

L’absurde et le surréalisme belge se mélangent à l’humour noir très mordant. Le ton est féroce, cruel, incisif, piquant par moment, drôle, tendre et sensible à d’autres.

KEROZENE, un concentré hautement explosif,
détonnant et complètement jubilatoire. 

23h14. La fin arrive, la tension est énorme, on retient son souffle et bam ça nous claque en pleine face. Je quitte les personnages à regret, j’ai envie de rester avec eux.  
Message à Adeline Dieudonné : j’aimerais tellement voir certaines nouvelles se prolonger en roman.

Une lecture plus que jouissive que je vous recommande vivement !  Mais je vous préviens, c’est le genre « ça passe ou casse », pas de demi mesure possible, me semble-t-il.

Je remercie chaleureusement les éditions L’Iconoclaste pour leur confiance.

 

 

4ème Couverture

Une station-service le long de l’autoroute, une nuit d’été. Sous la lumière crue des néons, dans les odeurs d’essence et d’asphalte, quelques tables en plastique jaune délavé. 
23h12. Ils sont quinze à se croiser, si on compte le cheval et le cadavre planqué à l’arrière d’un gros Hummer noir. Une minute encore, et tout bascule… 

Editeur : L’Iconoclaste, 257 pages, date sortie : 1 avril 2021

2 commentaires sur « Kerozene – Adeline Dieudonné »

  1. Je n ai toujours pas lu le 1er roman d Aline Dieudonné… Je ne me précipite rarement pas dès la parution d un livre et surtout pas s il est porté au pinacle, soit par des critiques dityrambiques et moins encore quand il est auréole d un « prix ». Et un deuxième roman …?! J ai dejà essuyé d amères déceptions dans tous ces cas de figure… Il est vrai que j achète le plus souvent mes livres en brocantes, hélas encore pour quelques temps défuntes ou en seconde main…

    Ce livre n est pas encore venu a ma rencontre, mais il est dans mes tablettes..je suis très fidèlement les belles critiques de Nadia et là elle nous dit qu Aline vient remettre le couvert…des nouvelles, des personnages fort differents et des thèmes interessants et bien sûr du surrealisme, notre specialité belge…je suis tentée, bien tentée.. Il va certainement aussi venir vers moi…je l inscris dans mes tablettes! Jack

    J'aime

Répondre à aertsjack1gmailcom Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.