Les femmes n’ont pas d’histoire – Amy Jo Burns

Vibrant et poignant !

Nous sommes au fin fond des Appalaches en Virginie occidentale, au creux des collines. Wren Bird, 15 ans vit dans une cabane au fond des bois avec ses parents, la famille vit dans un isolement presque total, coupée du monde et loin de la société moderne. Le père, Briar Bird surnommé « l’Oeil-Blanc », est un prédicateur charismatique, dominateur, manipulateur de serpents qui croit en la guérison par la foi. La mère, Ruby Bird, est écrasée sous le poids de son mari. Dans ce coin paumé, les hommes ont tout le pouvoir et font la loi, les moonshiner distillent du whisky en contrebande. Les femmes ont renoncé à leurs rêves, réduites au silence, elles taisent leurs secrets, vivent dans l’ombre de leurs maris et élèvent leurs enfants. Depuis son enfance, Ruby est très amie avec Ivy, elles ont grandi ensemble, leurs vies n’en font qu’une, elles ne peuvent survivre l’une sans l’autre. Ivy s’est installée dans un mobil home pourri avec son mari alcoolique et ses quatre fils pour rester proche de Ruby. Les deux amies sont inséparables, elles se voient chaque jour jusqu’à ce qu’un drame arrive.

Un roman choral raconté tour à tour par Wren, Flynn un vieil ami de la famille, Ruby et Ivy. Wren va découvrir la vérité sur la légende de son père, elle va le défier pour survivre. Elle lèvera le voile sur l’histoire déchirante de sa mère et le lien d’amitié complexe qui la lie à son amie Ivy. Les secrets bien enfouis vont remonter à la surface.

Une histoire habitée par la grâce

Un roman noir d’une belle sensibilité et d’une justesse incroyable, une histoire toute en nuances. Une densité extraordinaire qui se dévoile couche après couche en faisant jaillir des émotions contradictoires chez le lecteur. Un récit empli de poésie noire et servi par la magnifique plume d’Amy Jo Burns, on savoure ses mots pleins de pudeur et on aime la beauté qui s’en dégage.

De très beaux portraits de femmes

Chez ces femmes, Wren, Ruby, Ivy et les autres, l’envie est forte de quitter la montagne pour la ville, l’envie est là de changer de vie, de se rebeller mais comment s’émanciper quand l’héritage du passé est si lourd à trainer ? Elles sont déterminées par le passé, un passé qui ne leur appartient même pas et qu’elles portent sur les épaules en répétant les cycles et les expériences de génération en génération.

Des thématiques intéressantes

L’une des thématiques fortes abordées dans ce roman est une question que nous pose Amy Jo Burns : que signifie être une femme dans un monde d’hommes ?  D’autres réflexions pertinentes émaillent le récit, comme la différence entre la foi et la religion ? quelle est la place de la raison dans la foi ? Il y a tant de profondeur et de niveaux de lecture dans ce court roman que je le relirais avec plaisir pour y découvrir d’autres éclairages.

Peu de lumière au coeur de cette noirceur mais je vous conseille vivement ce très beau roman.
Un incroyable talent à suivre de près !

Je remercie chaleureusement les éditions Sonatine pour leur confiance.

4ème Couverture

Dans cette région désolée des Appalaches que l’on appelle la Rust Belt, la vie ressemble à une damnation. C’est un pays d’hommes déchus où l’alcool de contrebande et la religion font la loi, où les femmes n’ont pas d’histoire. Élevée dans l’ombre de son père, un prêcheur charismatique, Wren, comme sa mère avant elle, semble suivre un destin tout tracé. Jusqu’au jour où un accident lui donne l’occasion de reprendre sa vie en main.
Ce premier roman inoubliable, qui dépeint la lutte de deux générations de femmes pour devenir elles-mêmes dans un pays en pleine désolation, annonce la naissance d’une auteure au talent époustouflant.

Editeur : Sonatine, 304 pages, date sortie : 18 février 2021

3 commentaires sur « Les femmes n’ont pas d’histoire – Amy Jo Burns »

Répondre à Entournantlespages Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.