Memory – Arnaud Delalande

Arnaud Delalande est un auteur bien connu pour ses bandes dessinées et ses romans historiques, il est également scénariste cinéma. Sa saga Viravolta (Le piège de Dante….) que j’ai lue à sa sortie a remporté un vif succès. J’étais très excitée à l’idée de découvrir son premier polar.

Un huis-clos au coeur d’une clinique spécialisée dans les troubles de la mémoire

La clinique Memory est située en pleine montagne à côté d’Annecy. Durant une fête, un patient est retrouvé pendu. Est un suicide ou un meurtre ? Huit personnes ont assisté à la scène, il y a juste un petit problème, les huit témoins sont amnésiques à court terme, ils oublient tout après six minutes. Ils ont tout vu… mais ne se souviennent de rien. Jeanne Ricoeur, une jeune inspectrice, en plein deuil de son père adoptif est chargée de l’affaire. A peine est-elle arrivée sur place qu’une importante tempête de neige bloque complètement les routes, la voilà coincée au centre avec les pensionnaires.

L’enquête s’annonce difficile et très particulière, comment faire parler des témoins à la mémoire de poisson rouge ? Un sacré défi que doit relever Jeanne et elle s’en sort plutôt bien. Les interrogatoires débutent, on découvre la vie des huit pensionnaires. Hélas, je ne me suis attachée à aucun d’eux, je dirais même que je suis restée de marbre. L’impression de tourner en rond en les écoutant raconter leur vie et d’assister par moment à un cours scientifique sur la mémoire. L’ennui a pointé le bout du nez, quelques longueurs s’installent au milieu du récit. Changement de rythme dans la dernière partie, un sniper entre en scène, la vie de Jeanne est menacée, les choses s’accélèrent et nous réservent quelques belles surprises au passage, avant la révélation finale.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Jeanne, je dirais même qu’elle a sauvé ma lecture. Jeanne et son passé douloureux, ses fantômes qu’elle tente d’oublier à coup d’alcool, borderline, torturée, impulsive.

Une lecture sympathique mais trop lisse. Une enquête assez classique, un peu trop d’heureuses coïncidences, une mécanique bien huilée. Je ne boude pas mon plaisir mais je m’attendais à frissonner dans cette clinique, à être immergée dans une atmosphère flippante. Il m’a manqué un petit quelque chose pour qu’elle me passionne entièrement, un potentiel émotionnel non exploité, peut être ?

Bref, je referme ce roman avec un sentiment de déception et l’impression qu’il ne restera pas très longtemps dans ma mémoire.

Je remercie les éditions Cherche Midi pour leur confiance.

4ème Couverture

Au cœur de Memory, une clinique spécialisée perdue dans la montagne et la forêt, un patient est retrouvé pendu. Un suicide qui a tout l’air d’un meurtre déguisé : huit personnes ont assisté à la scène. Un homme mort. Huit témoins. Un huis clos. La combinaison parfaite pour une enquête vite résolue… C’est sans compter sur l’amnésie bien particulière dont souffrent les résidents : leur mémoire n’excède pas six minutes. Ils ont vu, mais ils ne se souviennent pas.  En plein deuil de son père adoptif, Jeanne Ricœur, jeune inspectrice de police, hérite de cette affaire impossible. Elle découvre une communauté à part, celle d’étranges victimes de la vie à la mémoire brisée, au quotidien hanté de post-it et de mémos. Tandis qu’elle essaie désespérément de reconstituer le puzzle du drame, ses propres démons refont surface… Mais bientôt, on la menace. Qui veut l’assassiner et pourquoi ?

Editeur : Cherche Midi, 320 pages, date sortie : 14 janvier 2021

3 commentaires sur « Memory – Arnaud Delalande »

Répondre à Entournantlespages Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.