Prendre un enfant par la main – François-Xavier Dillard

Après Réveille-toi ! un excellent thriller cauchemardesque, François-Xavier Dillard revient au thème de la famille avec un thriller psychologique de haut niveau. La perte d’un enfant est une thématique souvent abordée dans les romans noirs mais l’auteur tire haut la main son épingle du jeu. Sans hésiter, je dirais qu’il se bonifie au fil des ans, il joue de plus en plus avec les nuances tout en affinant son style.
J’ai lu ce roman quasi d’une traite, commencé hier dans l’après midi et terminé dans la soirée.

Une belle surprise que je vous recommande !

Une sortie en mer qui tourne mal, Clementine disparait dans le naufrage d’un voilier durant une grosse tempête. Quatre ans plus tard, les parents ne se remettent pas de la perte de leur fille, Marc le père se noie dans l’alcool et le jeu, Sarah la mère sombre dans les médicaments et Gaspard le jeune frère se referme dans sa culpabilité. Tout va changer le jour où de nouvelles voisines s’installent dans leur immeuble, leur fille Gabrielle ressemble étrangement à Clementine. Sarah reprend goût à la vie. Durant quelques chapitres, nous partons en Allemagne de l’est dans les années 80, Suzanne perd sa fille dans un accident de voiture, elle se mure dans le silence au fond d’un hôpital.

Mais quel est donc le lien entre ces deux histoires ?

Deux histoires qui vous emporteront, vous serez complètement immergé dans la vie de ces familles. On s’attache vite aux personnages plus vrais que nature, beaucoup de subtilité et de finesse dans leurs réactions. Mention spéciale pour la commissaire Jeanne Muller, j’ai adoré son ironie, son humour décapant et sa ténacité, j’espère la retrouver lors d’une autre enquête.

François-Xavier Dillard maîtrise à fond le tempo, je vous mets au défi de poser votre lecture en route. Les chapitres courts alternent entre les différents personnages, cela donne un rythme plus que trépidant. L’auteur nous manipule avec des rebondissements judicieusement placés, nous balade sur des fausses pistes, on se laisse berner en beauté et on doute beaucoup jusqu’au twist final des plus réussis.

Bref, un excellent moment lecture !

Je remercie chaleureusement les éditions Belfond pour leur confiance.

4ème Couverture

Lorsque vous lâchez la main de votre enfant, êtes-vous certain de pouvoir la serrer de nouveau un jour ? 
Quatre ans après la disparition de leur fille Clémentine dans le naufrage d’un voilier, Sarah et Marc sont rongés par la culpabilité et la tristesse. 
Jusqu’à ce que de nouvelles voisines emménagent sur le même palier avec leur enfant, Gabrielle, dont la ressemblance avec Clémentine est troublante. Au contact de cette adolescente vive et enjouée, Sarah reprend peu à peu goût à la vie. 
Mais lorsque le destin de Gabrielle bascule dans l’indicible, les démons que Sarah avait cru pouvoir retenir se déchaînent une seconde fois. 

Editeur : Belfond, 336 pages, date sortie : 1 octobre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.