L’archipel des lärmes – Camilla Grebe

COUP DE COEUR  !!!   

Elu meilleur polar suédois en 2019, c’est le meilleur roman de Camilla Grebe, le plus abouti à mes yeux.

J’ai A-DO-RE ce polar extrêmement touchant.

J’ai ralenti ma lecture dans les 100 dernières pages, pour faire durer… pour ne pas quitter les personnages trop vite… il y a longtemps que je ne n’avais été aussi émue en refermant un roman.

Camilla Grebe se renouvelle, elle a placé la barre très haut et frappe fort avec L’archipel des lärmes... un polar résolument féminin, une sublime réussite.

En 1944, un meurtre atroce est commis à Stockholm. Une jeune femme est retrouvée sauvagement assassinée chez elle, mutilée et clouée en croix sur le sol.  D’autres meurtres auront lieu début des années 70, puis en 1985 et de nos jours en 2019. Toutes les scènes de crime sont exactement identiques, ce sont toujours des jeunes mères retrouvées chez elles, clouées au sol. Est ce le même tueur qui semble défier le temps et sévit depuis septante ans ? Comment résoudre ces crimes après si longtemps quand toutes les pistes sont refroidies ?

La traque du tueur en série est racontée par trois policières sur quatre générations, trois femmes fortes et courageuses qui parleront haut et fort et s’impliqueront totalement pour arrêter le monstre surnommé « l’assassin des bas fonds ».  Britt Marie dans les années 70, Hanne dans les années 80 et Malin aujourd’hui.
La première partie avec l’histoire de l’auxiliaire de police Elsie en 44 étant assez courte, on ne s’y attarde pas. L’auteure a effectué un énorme travail pour donner vie à des personnages terriblement émouvants et pétris d’humanité. Ceux qui ont lu les précédents romans auront plaisir à retrouver Hanne et Malin.

C’est intelligemment construit, d’une précision extraordinaire, millimétré comme une horloge Suisse, les quatre histoires parallèles s’entrelacent progressivement, les indices émergent au compte goutte avec l’évolution des techniques policières, les pièces du puzzle s’assemblent petit à petit. L’enquête est passionnante, hyper prenante, le rythme ne faiblit pas un instant et le suspense reste entier jusqu’au terrible final.

Au delà de la captivante enquête, ce fabuleux polar se penche sur l’histoire des femmes dans la police de 1944 à nos jours.  Les discriminations qu’elles subissent, les difficultés qu’elles traversent, leur condition au sein de ce milieu machiste et l’évolution de la société durant 75 ans, depuis l’époque où les femmes n’avaient soi disant rien à faire dans les forces de l’ordre. Un vrai morceau d’histoire contemporaine. En Suède, les femmes ne sont devenues policières qu’en 1958. Camilla Grebe a fait énormément de recherches, elle a rencontré des policières de trois générations pour approfondir son sujet. Cela fourmille de détails sur la vie des femmes aux différentes époques, c’est passionnant.

Brillant et extrêmement touchant !!!

Après quatre romans, Camilla Grebe s’impose comme une incontournable du polar suédois.

Je remercie chaleureusement les éditions Calmann-Lévy pour leur confiance.

4ème Couverture

TROP DE LARMES ONT COULÉ
SUR L’ARCHIPEL DE STOCKHOLM
Une nuit de février 1944, à Stockholm, une mère de famille est retrouvée morte chez elle, clouée au sol. Trente ans plus tard, plusieurs femmes subissent exactement le même sort.
Dans les années 80, le meurtrier récidive mais ce n’est qu’aujourd’hui que des indices refont surface.
Britt-Marie, Hanne, Malin…
À chaque époque, une femme flic se démène pour enquêter, mais les conséquences de cette traque pourraient s’avérer dévastatrices.L’Archipel des larmes, magistralement construit, nous fait traverser les décennies suédoises en compagnie de femmes hors du commun, avides de justice, et déterminées à arrêter ce monstre.
Editeur : Calmann Levy, 448 pages, date sortie : 26 février 2020

8 commentaires sur « L’archipel des lärmes – Camilla Grebe »

  1. Très belle chronique qui donne forcément envie de le lire !! J’ai pour le moment « Le journal de ma disparition » dans ma pal et je ne tarderai pas d’y ajouter celui-là !!
    Merci beaucoup !
    Au plaisir
    Stéphanie

    J'aime

  2. Voilà un livre qui restera dans mon souvenir. J’ai beaucoup aimé la part belle que l’auteure fait aux femmes dans leur combat pour échapper au carcan qui les confinent au foyer. Le récit qui s’étale sur plusieurs décennies est habilement construit. A lire absolument.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.