Clinton Road – Vincenzo Balzano

Ce sublime album s’ouvre sur une citation de Stephen King :
« Les monstres sont réels, les fantômes aussi, ils vivent à l’intérieur de nous.
Et parfois… ils gagnent ».

Une légende urbaine nous dit que la Clinton Road (au New Jersey) est la route la plus hantée des Etats Unis. De nombreux phénomènes étranges sont constatés: apparitions de fantômes, créatures hybrides, sorcières, rituels sataniques, etc…

Vincenzo Balzano s’en est inspiré pour nous offrir un récit poétique, mystérieux et envoûtant. Un père recherche éperdument son fils disparu sur la Clinton Road, nous allons suivre sa quête et ses étranges rencontres.

On s’enfonce dans une atmosphère onirique, on navigue entre rêve et cauchemar et l’angoisse nous rattrape quelques fois. On erre et on s’égare dans cette nature hostile, entre les ombres et les créatures étranges qui peuplent la forêt, on s’immerge complètement dans cet univers plus que troublant. Les pistes se brouillent, il faut accepter de se perdre, de lâcher tous ses repères et d’être complètement déstabilisé pour profiter pleinement de ce voyage fantastique.

Le scénario est très minimaliste, l’accent étant mis sur le dessin pour raconter l’histoire. De splendides aquarelles, un découpage dynamique et très original, un cadre informel passant de la pleine page aux cases découpées ou intégrées dans l’image. Et une étonnante palette de couleurs, mêlant des tons vifs colorés au rouge, aux tons sombres et noirs.  Une poésie troublante et beaucoup d’émotions s’en dégagent.

Vincenzo Balzano, un dessinateur inconnu chez nous, il a été formé à l’académie des beaux arts de Naples. Il a déjà publié trois romans graphiques pour Marvel (Revenge Origin Emily Thorne) et Boom Studios (The Cloud et Run Wild).

Je remercie chaleureusement les éditions Ankama pour leur confiance.

 

 

4ème Couverture

New Jersey, 1978. Tous les matins, John, ranger du comté de Passaic, fait la route entre sa maison et le bar de son ami Sam afin de prendre un café et de bavarder avant sa journée de travail. Rien qui ne puisse sembler étrange jusque-là. Sauf que la Clinton Road 15km d’asphalte où il patrouille quotidiennement s’avère être la route la plus hantée des Etats-Unis : disparitions inquiétantes, phénomènes paranormaux… C’est aussi sur cette route maudite que son fils unique, Benjamin, a été vu pour la dernière fois avant de disparaître. Mais John, incapable de faire son deuil, se réfugie dans une réalité déformée dans laquelle ses fantasmes semblent prendre le pas sur la réalité…

Editeur : Ankama, 142 pages, date sortie : 24 janvier 2020

Un commentaire sur « Clinton Road – Vincenzo Balzano »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.