Le dernier festin – Fabio M. Mitchelli

J’ai découvert Fabio M. Mitchelli avec La compassion du diable, une sacrée découverte (non chroniqué car je n’avais pas encore de blog), Une forêt obscure  fait partie de mes coups de coeur 2016 et Le tueur au miroir est un de mes coups de coeur 2017. L’auteur ne m’a jamais déçue, c’est donc toute confiante et excitée que j’ai entamé Le dernier festin, un thriller horrifique fantastique, une réédition de la Trilogie des verticales publiée entre 2010 et 2012.

Et là, je suis bien embêtée, je tournicote depuis des heures devant ma page blanche et les mots ne veulent pas sortir. Comment vous dire que « ça ne l’a pas fait pour moi », je ne suis pas parvenue à entrer pleinement dans l’histoire et je le regrette d’autant plus que j’aime l’auteur.

Peut être est-ce le mélange entre fantastique et délires oniriques qui m’a dérangée ?  J’ai erré comme une âme perdue dans cet immense dédale, je me suis perdue dans les boucles de cet univers parallèle en essayant de m’accrocher aux multiples histoires peuplées de trop nombreux personnages auxquels je ne me suis pas du tout accrochée.

Vous pourriez y voir un énorme paradoxe, vous pourriez même être surpris ou penser que je suis cinglée si je vous dis que Le dernier festin est très bon et bluffant d’originalité.

Fabio M. Mitchelli explore le Mal et l’anthropophagisme  à travers l’histoire de l’ogre de Rostov, un des pires criminels du XXè siècle. Il est tellement doué pour plonger dans nos peurs les plus profondes, c’est noir, violent, horrible et baroque à la fois. Certains passages sont terrifiants à vous couper le souffle ou vous retourner les tripes tant la plume de l’auteur est exceptionnelle.

Je ne m’étendrai pas beaucoup plus et j’assume entièrement mon ressenti. Peut être ne devrais-je plus lire les premiers romans d’auteurs qui ont atteint des sommets, ils sont trop en décalage avec mes attentes ?
Ce ressenti n’est que mon humble avis, faites vous le vôtre. Le dernier festin est salué unanimement par la critique.   Je terminerai en vous disant que j’ai hâte de lire le prochain roman de Fabio M. Mitchelli.

Je remercie chaleureusement les éditions French Pulp pour leur confiance.

4ème Couverture

Clarisse est morte. Elle ouvre les yeux sur son corps mutilé, entouré par la police scientifique qui s’affaire sur la scène de crime de son propre meurtre, quelque part sur une route de montagne des Alpes françaises…
Clarisse va vivre ses derniers instants post-mortem dans une bien singulière situation : celle de refaire à l’envers le chemin des heures qui ont précédé sa mort, afin de confondre son propre meurtrier.
Chris Lanzman, officier de police judiciaire, va chercher à découvrir ce qui a bien pu se produire cette nuit-là, sur cette route isolée. Egalement chargés de l’affaire, deux autres enquêteurs accompagnés d’un médium vont tenter d’entrer dans la tête du redoutable criminel.
Mais à trop vouloir approcher le monstre, on en oublie parfois que la vie ne tient qu’à un fil…

Editeur: French Pulp, 382 pages, date sortie: 11 octobre 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.