Jungle pourpre – Julie Ewa

Jungle pourpre

Première rencontre avec Julie Ewa et c’est une très belle découverte.
Emue et conquise par cette auteure engagée pleine de talent !

Dea, une jeune gamine de onze ans, décide de s’enfuir loin de sa famille pauvre. En quête d’un boulot, elle rejoint un groupe d’enfants des rues, les Anaks, protégés par Aron, un ex trafiquant de drogue. Dea se sent en sécurité dans sa nouvelle famille. Un étrange mal s’abat sur les enfants, certains en meurent. De son côté, le policier Angka Zahara cherche à arrêter les trafiquants de drogue d’un célèbre gang, sa route croisera celle des enfants et son enquête se transformera en traque.

Dès les premières pages, on entre dans le vif du sujet. Direction l’Indonésie sur l’île de Sumatra, aux côtés des enfants livrés à eux-mêmes qui survivent dans la rue dans de misérables conditions en s’entraidant comme ils peuvent. Au delà d’un très bon thriller lorgnant vers l’ethno-thriller, cette histoire évoque une triste réalité et nous fait découvrir l’envers du décor de l’île paradisiaque : la corruption, les trafics, l’écologie bafouée, les mafias, la pauvreté et les bidonvilles, la condition des femmes sous le régime islamiste. Les descriptions des lieux, les ambiances sont magnifiquement rendues, nous sommes complètement immergés. Tout est réaliste et d’une incroyable justesse, l’auteure connaît son sujet à fond car elle a vécu plus d’une année sur l’île, dans un quartier pauvre aux côtés des enfants et a créé l’association Kolibri pour leur venir en aide.

Les personnages hyper attachants ont de l’épaisseur et de la profondeur, ils sont au coeur de cette histoire racontée à travers leurs yeux. Dea, avec son franc parler, son côté intrépide garçon manqué vous fera craquer à coup sûr. Certaines scènes pincent le coeur et hérissent les poils, c’est poignant, révoltant et bouleversant par moment. Séquences émotions garanties !

Tous les ingrédients d’une histoire prenante sont réunis et bien équilibrés : enquête, rebondissements, retournements de situation, suspense et émotions. Sans oublier une plume fluide et très vive qui rend la lecture fort agréable.  L’intrigue est très bien menée avec un rythme soutenu, l’histoire pleine de tension nous maintient en haleine grâce aux chapitres courts alternant entre l’enquête et l’intimité des enfants des rues. Cette alternance donne un bon tempo, on est embarqué, accroché aux pérégrinations de ces gamins et les pages se tournent toutes seules jusqu’au final.

Un thriller original bien loin des clichés. Il distrait, dépayse, bouscule, éveille et marque les consciences tout en nous invitant à la réflexion.

Je remercie chaleureusement les éditions Albin Michel pour leur confiance.

Quatrième de couverture

Une gamine livrée comme tant d’autres aux rues de Sumatra.
Un ancien membre d’un réseau de trafiquants de drogue reconverti dans la protection de l’enfance.
Une enquête de police qui vire à la traque mortelle dans un pays où l’innocence est la plus chère des monnaies.
Pourpre est la couleur du sang, et son odeur, puissante, hante ce roman noir.

Editeur : Albin Michel, 364 pages, date sortie : 2 mai 2022

8 commentaires sur « Jungle pourpre – Julie Ewa »

Répondre à fanou8374 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.