Nos âmes au diable – Jérôme Camut-Nathalie Hug

Nos âmes au diable

COUP DE COEUR !

La sortie d’un roman de Jérôme Camut-Nathalie Hug est toujours un évènement que j’attends avec beaucoup d’impatience. Le fameux couple mêle ses plumes pour écrire des romans à quatre mains et leur créativité explose toutes les limites. Leurs deux derniers Islanova et Et le mal viendra étaient un peu à part dans leur parcours, deux romans plus politiques, plus engagés. Nos âmes au diable signe leur retour au roman noir et au thriller psychologique.

L’histoire débute comme une banale affaire de disparition d’enfant. Sixtine, dix ans, passe ses vacances sur l’île d’Oléron avec son père. Sa mère Jeanne est restée à Paris, retenue par son boulot. Sous la surveillance de son père occupé à prendre du bon temps, la petite fille disparait brutalement. Fugue ou enlèvement ? Les recherches s’orientent vers un violeur multirécidiviste condamné pour le viol de quatre fillettes. Le corps de Sixtine ne sera pas retrouvé. L’univers de Jeanne s’écroule, elle se retrouve complètement anéantie, incapable de faire face à l’inacceptable. Il n’y a rien de plus terrible pour un parent. Comment survivre à un tel drame ? Et comment se reconstruire, est-ce même possible ? Le couple doit faire face au poids de la culpabilité. Et entamer le processus de deuil, d’autant plus long et douloureux qu’ils n’ont pas vu le corps de leur fille.

Et puis soudain, après une centaine de pages, l’histoire classique en apparence sort des sentiers balisés, elle bascule, elle dérape  et c’est le CHOC ! On plonge dans l’effroi en écarquillant tout grand les yeux.

Je ne peux rien vous dire sur la deuxième partie, au risque de dévoiler l’essentiel et les thématiques abordées. Mais allez-y en toute confiance, l’intrigue surprend et secoue les neurones. La construction d’une incroyable virtuosité est soutenue par une plume forte, tranchante et incisive. Les personnages inoubliables analysés en profondeur vous font vivre des émotions puissance mille.

Le dernier tiers vous aspire dans une spirale infernale dont vous ne sortirez qu’à la toute fin tant le suspense est intense. Diabolique ! Vous n’imaginez même pas la puissance ! L’intensité vous coupera le souffle, certaines scènes vous glaceront le sang et la moelle. L’horreur vous percutera jusqu’au tréfonds, les rebondissements vous ébranleront et les révélations vous vrilleront tripes et boyaux.

Parmi les innombrables qualités des Camut Hug, leur regard lucide sur l’humain me laisse sans voix. Ils nous questionnent avec beaucoup d’intelligence et nous offrent des réflexions pertinentes qui nous touchent et nous bouleversent profondément.

La noirceur du final s’insinue en moi. Je me pose la question : et moi qu’aurais-je fait ? Je me souviendrai longtemps de Sixtine et de Jeanne.

Un incontournable à ne manquer sous aucun prétexte !

Je remercie chaleureusement les éditions Fleuve pour leur confiance.

Quatrième de couverture

Il vaut parfois mieux ignorer la vérité…
Mi-juillet, Sixtine, dix ans, disparaît sur une plage de l’île d’Oléron. Pour Jeanne, sa mère, c’est tout son monde qui s’écroule. Elle s’en veut d’avoir été trop accaparée par son métier. Elle en veut à son mari, qui aurait dû surveiller leur petite brune aux yeux bleus, mais qui a failli, trop occupé à donner un énième coup de canif dans leur contrat de mariage.
Lorsque les recherches conduisent finalement à un multirécidiviste connu par la justice pour le viol de quatre fillettes, Jeanne comprend que rien ne sera jamais plus comme avant. Et son travail de résilience s’annonce d’autant plus long que le corps de Sixtine n’a jamais été retrouvé.
Une absence qui laisse planer comme une incertitude… Et si la vérité s’avérait plus sordide et glaciale encore que la mort d’un enfant ?

Editeur : Fleuve, 376 pages, date sortie : 17 mars 2022

7 commentaires sur « Nos âmes au diable – Jérôme Camut-Nathalie Hug »

Répondre à Hedwige Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.