Les sorties de mars 2022

Et la tempête continue de souffler en mars. Vous avez dit tempête ? le mot est faible, c’est un ouragan de sorties. Une folie !!!

Je vous ai déniché 54 titres.

Une fois de plus, le choix est vaste, trop vaste diront certains. La palette du noir est magnifiquement représentée et se décline dans toutes ses nuances. Aucun doute là-dessus, tout le monde y trouvera son bonheur !

Beaucoup de retrouvailles avec les auteurs que j’aime et que je suis assidûment. Je pense à Céline Denjean, Barbara Abel, Jérôme Camut et Nathalie Hug, Nicolas Druart, Marlène Charine, Bernard Minier, Antoine Blanchard. Et mon intuition me souffle que les quatre découvertes de ce mois seront belles -Greg Buchanan, Sebastien Fitzek, Will Dean et Morgane Montoriol- .

Personnellement, une vingtaine de titres me tentent fort. Certains vont hélas passer à la trappe, je pense à Max Monnehay qui sort son deuxième roman « Je suis le feu », j’ai beaucoup aimé son premier Somb. Mais impossible de tout lire, les choix s’imposent, les journées ne font hélas que 24 heures. Je me suis limitée à 13 titres (ceux affichés sur la photo du haut, il manque la couverture du Will Dean). Je déborderai mes lectures sur le mois d’avril, c’est une certitude.

Cette sélection est bien sûr non exhaustive, on n’est jamais à l’abri de surprises envoyées par les maisons d’édition.

Et vous, dites-moi, quels sont les titres qui vous tentent le plus pour ce mois de mars ?

Je vous souhaite beaucoup de bonnes lectures et de belles découvertes ! Et surtout, n’oubliez pas….

Soyez fous et déraisonnables, peu importe la hauteur de vos PAL,
achetez des livres, beaucoup de livres, prêtez les, empruntez les… peu importe.
LISEZ, LISEZ, LISEZ… cela rend heureux.

2 mars

«  À bout de souffle, elle file au plus vite, soutenant son ventre protubérant. Elle trébuche, chute, se relève en criant de douleur et de rage, mais reprend sa course folle. Parce qu’elle veut sauver sa peau.  »
En plein mois de décembre, une terrible tempête se déchaîne sur les Pyrénées. Sous la pluie battante, une jeune femme enceinte qui court à perdre haleine est percutée par une camionnette. Avant de mourir, elle murmure quelques mots en anglais  : «  Save the others.  »
Qui est cette femme sans identité  ? Que cherchait-elle à fuir  ? Que signifie la marque étrange sur son épaule  ? Et qui sont ces  autres qu’il faudrait sauver  ?
Les gendarmes Louise Caumont et Violaine Menou se lancent alors dans une enquête hors-norme. Au fil de leurs investigations se dessine la piste d’un trafic extrêmement organisé. Dès lors, les enquêtrices comprennent que l’horloge tourne pour d’autres femmes, sans doute prisonnières quelque part, et dont la vie ne tient plus qu’à un fil.     Marabooks

« Un premier polar envoûtant »  The Guardian
Dans la campagne marécageuse et pittoresque d’Ilmarsh, les apparences sont malheureusement trompeuses…
L’inspecteur Alec Nichols et la vétérinaire Cooper Allen vont le découvrir à leurs dépens. Leur quotidien paisible vole en éclats le jour où ils se rendent sur la scène d’un crime atroce et unique : face à eux, seize cadavres de chevaux. Impossible de cerner le profil de ce tueur si spécial, ses intentions, ou de déterminer qui sera sa prochaine cible.  Les deux enquêteurs vont vite comprendre que le mal sommeille à Ilmarsh : mensonges, incendies, meurtres en série… personne ne sera épargné.  Cette petite ville tranquille survivra-t-elle à la vérité ?    Calmann-Lévy

L’un des polars cultes d’une des plus grandes romancières du XXe siècle. Un immense classique du roman noir.
Fuyant les États-Unis où il risque la prison, Chester MacFarland s’est réfugié en Grèce avec sa femme. Tous deux tâchent d’avoir l’air de paisibles touristes… Jusqu’au jour, par affolement, où Chester tue sans le vouloir un policier trop curieux. Peu de temps après, Rydal Keener, un jeune Américain désœuvré et désargenté, lui propose son aide. En réalité, Rydal observe le couple depuis quelque temps déjà, mais cela, Chester ne le sait pas. Il s’attend à un chantage, cependant Rydal paraît surtout intéressé par la ravissante Mrs MacFarland… Bientôt, les trois personnages vont se retrouver prisonniers les uns des autres, dans une de ces intrigues à l’impeccable rigueur où excelle Patricia Highsmith.    Calmann-Lévy

La violence des hommes est-elle une malédiction ou un héritage ?
Savannah, l’incandescente ville de Géorgie. Un maire richissime porté aux nues par ses habitants, mais redoutable et despotique en privé. Une compagne soumise, qui ne trouve pas sa place dans cette vie publique fastueuse. Un fils hypersensible, trop fragile pour marcher dans les pas de son père. Une belle-fille cynique, surdouée, dont l’intelligence pourrait signer sa perte. Dans cette famille, le secret agit tel un venin, semant la mort et le chaos.
Un thriller à couper le souffle, où Morgane Montoriol aiguise son écriture puissante et singulière pour affronter la généalogie du Mal et sonder les rapports de domination.    Albin Michel

« Époustouflant et implacable. Les Dents de la mer à 11 000 mètres d’altitude. »  Don Winslow
Vous venez d’embarquer parmi cent quarante-quatre passagers sur un vol à destination de New York. L’équipage vous a souhaité la bienvenue. Tout se passera bien.  Sauf que… une demi-heure avant le décollage, la femme et les enfants du pilote ont été kidnappés. Et ça, vous ne le savez pas.  Si le pilote veut sauver sa famille, il doit crasher l’avion.    Albin Michel

Troisième enquête de l’inspecteur Thomas Ravnsholdt. Après le meurtre de sa copine, l’ancien inspecteur Thomas « Ravn » Ravnsholt essaye d’aller de l’avant. Quand le grand homme d’affaires Ferdinand Mesmer lui propose de l’engager comme détective privé, il accepte sans se douter de l’ampleur de l’affaire dans laquelle il se lance. Mesmer lui demande de retrouver son fils, Jakob, qui a disparu dix ans auparavant après avoir fondé la secte des Elus de Dieu. Ravn finit par le retrouver, en compagnie de ses disciples, dans une maison retirée au fin fond de la campagne. Et ce qu’il découvre est plus proche de l’Enfer que du Paradis sur Terre que Jakob promet à ses adeptes : un monde fermé où s’appliquent des règles bien particulières, et désormais menacé par son passé.    Actes Sud

Lorsque le corps d’un adolescent est retrouvé le cœur arraché dans un marais près de Västerås, la police s’embourbe et doit faire appel au brillant mais antipathique profileur Sebastian Bergman, au grand dam des enquêteurs. Celui-ci ne va pas mettre longtemps, cependant, à comprendre que bien des mensonges entourent le corps mutilé et qu’il va falloir désormais jouer contre la montre… Le premier volume de la série mettant en scène Sebastian Bergman, qu’on adore tous détester.    Actes Sud

Un homme est retrouvé pendu entre deux rochers du champ de lave de Gálgaklettar, un lieu historique d’exécution dans le passé colonialiste islandais devenu une attraction touristique. La pièce manquante du puzzle : un morceau de papier planté dans la poitrine du cadavre qui a été partiellement emporté par la mer… Yrsa Sigurðardottir et ses deux héros Huldar et Freyja reviennent pour un quatrième thriller haletant qui traite et creuse avec brio la face sombre de l’être humain.    Actes Sud

Big sister is watching you  «SARA peut retrouver votre enfant perdu dans une foule ou veiller sur votre adolescente qui rentre de son cours de gym, à la nuit tombée. Pourquoi tant de gens la détestent-ils ?»
Nantes est devenue la terre de toutes les luttes. Confrontée à une explosion de la délinquance, la cité des Ducs élit un nouveau maire, le très populiste Guillaume de Villeneuve  : avec SARA,  un réseau de caméras intelligentes, il entend mettre la ville au pas. Quand l’un de ses proches, expert en robotique connu dans le monde entier, disparaît mystérieusement, la commandante de police Isabelle Mayet est chargée de l’enquête. Jeune maman tiraillée entre sa nouvelle vie de famille et son devoir de flic, elle doit compter sur l’aide  de Lucas, son nouvel adjoint aux méthodes peu orthodoxes, et d’un jeune expert en cybersécurité. Mais dans cette affaire, les policiers nantais, déconsidérés et menacés par l’intelligence artificielle à qui certains prêtent toute-puissance, vont payer le prix fort. Applaudi par les uns, farouchement combattu par les autres, le système de surveillance divise  : jusqu’où chacun est-il prêt à aliéner sa liberté au nom de la sécurité  ?    Fayard

Dans une vallée alpine proche de l’Italie, un homme s’est installé dans une maison isolée. Il n’a presque aucun contact avec le voisinage; son unique compagnon est un chien. Un soir, alors qu’il rentre chez lui après être allé en ville pour son travail, il retrouve le chien égorgé, baignant dans une mare de sang. Il comprend aussitôt la signification de cet acte barbare. Il part à la recherche de Charles, le mari de Josepha, l’homme qui règne sur le village et la vallée, un homme auquel il ne fait pas bon s’opposer.    Rivages

Alice, jeune mère divorcée, décide après dix ans d’absence de revenir à Perros Guirec, la ville de son enfance. Elle espère en profiter pour retrouver sa famille,  des paysages familiers, et laisser derrière elle un passé douloureux. Mais dans ce coin de Bretagne chargé de souvenirs, l’angoisse s’installe rapidement : ses parents sont devenus des étrangers, son amour de jeunesse  est obsédé par l’enlèvement de sa sœur, qui a eu lieu vingt-cinq ans plus tôt, et les visages jadis connus  ne sont plus que des fantômes. Bientôt, c’est toute la ville qui est secouée d’un vent  de panique avec la disparition d’une fillette. Le début  du cauchemar pour Alice, embarquée malgré elle dans une enquête à double vitesse, entre le passé et le présent…
Dans ce premier roman au rythme effréné, Anna Tommasi joue habilement avec le malaise, la perte de repères  et le poison des secrets enfouis. Un thriller maîtrisé  de bout en bout, impossible à lâcher !    Préludes

3 mars

Quelle déflagration provoque la découverte d’une vie cachée ?
« Si le fou persévérait dans sa folie, il rencontrerait la sagesse » William Blake 
Paul a tout perdu quand sa femme s’est suicidée sous ses yeux. Après six mois d’hospitalisation en psychiatrie, il découvre que sa vie n’était que mensonges. Il doit maintenant se battre pour retrouver la garde de sa fille, placée chez ses beaux-parents. Il était pourtant persuadé qu’ils vivaient en Italie… Mais l’heure est surtout venue d’entrouvrir la porte du passé de sa femme, de son couple, au risque de voir l’insoupçonnable apparaître. La vérité est proche. Si proche. Et bien plus épouvantable que ses pires craintes.    La mécanique générale

Le jour où Bruce Cable, libraire, fête le retour de Mercer Mann venue présenter son best-seller, le cyclone Leo change de trajectoire et fond sur l’île de Camino. La tornade est dévastatrice. L’une des victimes, Nelson Kerr, ami de Bruce, est auteur de thrillers. Mais ses blessures ne semblent pas avoir été causées par la tempête. Qui voudrait la mort de Nelson ? Sur une clé USB, Bruce découvre son nouveau roman. Le tueur y serait-il désigné noir sur blanc ?
Alors que Bruce mène l’enquête, il devine une vérité plus révoltante que toutes celles dénoncées par Nelson dans ses précédents écrits – et bien plus dangereuse.     JC Lattès

Depuis Douve, ça ne va pas fort du côté d’Hugo Boloren. Sans la petite bille qui fait  » ding  » pour lui dévoiler une piste, il erre dans le commissariat, limite neurasthénique, au grand dam de Lulu la nouvelle stagiaire. Même ses carrés de chocolat échouent à le remettre d’aplomb. Bref, il est temps de changer d’air.
Ça tombe bien : le commissaire Grosset a obtenu pour la mère d’Hugo un rendez-vous dans la clinique lilloise d’un grand spécialiste de la maladie d’Alzheimer. Alors en voiture pour Lille ! Et tiens, coïncidence : la veille du départ, Boloren entend à la radio qu’un enfant d’une dizaine d’années, Jimcaale, vient de se faire agresser dans la plus grande décharge publique de France, coincée à la frontière franco-belge et jouxtant un étonnant bidonville.
L’instinct d’Hugo lui murmure d’aller jeter un oeil et Grosset, quoiqu’à contrecoeur, le met en contact avec le duo d’inspecteurs lillois : Desreumaux, qui porte des costumes trop grands pour se donner l’air moins jeune, et Lasselin, surnommé  » le Messie  » parce que, lorsqu’il interroge les suspects,  » il fait parler les muets et redonne la vue aux aveugles.  »
Et les suspects, ce n’est pas ce qui manque dans cette  » terra nullius  » (un territoire sans maître) dont la Belgique et la France se renvoient la responsabilité : Manie, cheffe autoproclamée de ce camp, Narong Vacarme son chambellan, la Vieille Sara, le Hippie sage, Hafsa et Pran, Maman Jeanne et Papa Germain… tous liés au camp et à la décharge, tous liés à Jimcaale et au mystérieux trésor qu’il prétendait avoir trouvé quelques jours avant sa mort. Sans parler d’un étrange  » trimoin « , ainsi baptisé parce que trois fois témoin dans trois affaires de meurtres sans aucun lien, ni du très médiatique cuisinier vedette de  » Toque Toc « , l’émission culinaire la plus regardée de France… Bref,  » le problème dans cette affaire, ce n’est pas le nombre de pièces dans le puzzle, c’est le nombre de puzzles « . Avec l’aide de sa bille qui revient enfin mettre de l’ordre dans son cerveau, Hugo Boloren va découvrir peu à peu les liens invisibles, révéler les mystères et secrets qu’on cherche à lui cacher, jusqu’à la résolution effroyable de l’affaire criminelle la plus sordide de sa carrière.    Hugo

1634. Le Saardam quitte les Indes orientales pour Amsterdam. À son bord : le gouverneur de l’île de Batavia, sa femme et sa fille. Au fond de la cale, un prisonnier : le célèbre détective Samuel Pipps, victime d’une sombre affaire. Alors que la traversée s’avère difficile et périlleuse, les voyageurs doivent faire face à d’étranges événements. Un symbole de cendres apparaît sur la grand-voile, une voix terrifiante se fait entendre dans la nuit, et les phénomènes surnaturels se multiplient. Le bateau serait-il hanté, ses occupants maudits ? Aucune explication rationnelle ne semble possible. Et l’enquête s’avère particulièrement délicate, entre les superstitions des uns et les secrets des autres.
Vous aimez Jules Verne, Agatha Christie et Arthur Conan Doyle ? Avec ce nouveau puzzle aussi passionnant qu’étourdissant, Stuart Turton nous embarque dans une traversée diabolique, qui restera longtemps dans nos mémoires. Est-ce aussi jubilatoire que ça en a l’air ? C’est mieux encore !   Sonatine

“Une expérience n’est pas plus facile parce qu’elle est partagée.”
2025, une mystérieuse maladie, baptisée le “Fléau”, se répand dans le monde entier. Elle semble ne toucher que les hommes, et très vite, les fils, les maris et les pères meurent. Tandis qu’une moitié du monde s’écroule, des femmes s’élèvent et réagissent, de l’Écosse à Singapour, de la Russie aux États-Unis. La Dr. MacLean qui reste en première ligne des soins aux patients ; Catherine, une historienne déterminée à retracer les histoires humaines derrière le ”Fléau” ; ou encore Dawn, analyste du renseignement, chargée d’aider le gouvernement à forger une nouvelle société : toutes tentent chacune à leur manière d’agir face aux conséquences dévastatrices, tant sur le plan personnel et politique que sur le sens de la famille.
À la fois épique et intime, La Fin des hommes est un premier roman électrisant qui s’interroge sur l’équilibre de l’humanité, ses envies et ses valeurs.
Gallmeister

À Riverford, petite ville durement frappée par la crise économique, la population se noie dans l’ennui, l’alcool et la drogue. Quentin Davoll, vieille gloire du basket, est assassiné. Fils unique de l’homme le plus puissant de la ville, il était haï de tous pour ses activités de banquier – et parce qu’il était une brute raciste. Frank Yama, le flic chargé de l’enquête, a été l’une de ses victimes au lycée. Avec le shérif Julius Franco, ils sont le seul Asiatique et le seul Noir du coin, et ne pleurent pas vraiment la mort de Davoll. Mais la liste des suspects est très longue, et Riverford cache pas mal d’histoires sordides et de comptes à solder. Yama n’est pas au bout de ses surprises, et encore moins de ses peines.    Gallmeister

Quelle idée saugrenue de vouloir acheter un château en Périgord Dominant la vallée de la Vézère où se multiplient les trouvailles archéologiques, Rocalbes avait pourtant tout pour plaire Mais le séjour d’Hippolyte Salvignac aux Eyzies, capitale mondiale de la préhistoire, tourne vite au cauchemar en ce printemps 1910 Les meurtres se succèdent, tandis qu’archéologues français et étrangers se livrent une guerre impitoyable pour le contrôle des sites D’étranges personnages mènent un jeu trouble, à l’instar du Suisse Otto Hauser, tout à la fois hôtelier, préhistorien et businessman Pour corser le tout, le château de Rocalbes semble abriter de lourds secrets de famille Il est question d’assassinat, de trésor perdu et de fantôme criant vengeance, le tout sur fond d’alcool et de déchéance sociale Hippolyte aura bien besoin du soutien du clan Salvignac de son impétueuse compagne Léopoldine et des talents de l’inspecteur Lerouet pour démêler l’écheveau de ces multiples mystères.    De Borée

4 mars

La Rochelle, mois de juillet. Une femme est retrouvée égorgée chez elle face à son fils de dix ans ligoté, qu’un bandeau et un casque audio ont préservé de l’intolérable spectacle. C’est la deuxième en l’espace de quelques semaines et les flics n’ont pas la moindre piste. Le commissaire Baccaro va alors faire appel à Victor Caranne, psychologue carcéral et oreille préférée des criminels multirécidivistes de la prison de l’île de Ré. Mais le tueur est une ombre insaisissable qui va bientôt faire basculer la ville dans la psychose.
Avec cette deuxième enquête de Victor Caranne, Max Monnehay confirme qu’elle a gagné sa place auprès des grands maîtres du thriller.    Seuil

9 mars

Cinabre, c’est la couleur de l’hôtel le plus chic de Toulouse, étau de velours fréquenté par une clientèle fortunée. Un rouge minéral qui rappelle la couleur du sang. L’Hôtel Ferdinand fut le théâtre d’un quadruple homicide dans les années 1980. Son directeur, Eugène Ferdinand, y massacra sa famille avant d’être abattu par la police. Toute sa famille sauf Richard, petit dernier miraculé. C’est lui-même qui décidera trente ans plus tard de rouvrir l’établissement… Mais on n’efface pas à coups de travaux monumentaux une réputation sulfureuse. Les Rois de Pique sont six anciens camarades de promo qui ont fui l’hôpital pour se lancer en indépendants. Lorsque l’un d’eux disparaît après avoir soigné une cliente de l’Hôtel Ferdinand, personne ne semble s’en émouvoir. Seul Elliot Akerman, infirmier sensible et sans concession, va partir à sa recherche. Pendant ce temps, Toulouse vit sous la terreur d’un tueur qui attaque ses victimes au sabre. Est-il isolé ? Et qui doit se sentir menacé ? Pour le capitaine Aubert et son équipe, c’est le début d’un combat sans fin contre une hydre voilée par des nappes de sang.    HarperCollins

10 mars

Il vaut parfois mieux ignorer la vérité…    Mi-juillet, Sixtine, dix ans, disparaît sur une plage de l’île d’Oléron. Pour Jeanne, sa mère, c’est tout son monde qui s’écroule. Elle s’en veut d’avoir été trop accaparée par son métier. Elle en veut à son mari, qui aurait dû surveiller leur petite brune aux yeux bleus, mais qui a failli, trop occupé à donner un énième coup de canif dans leur contrat de mariage. Lorsque les recherches conduisent finalement à un multirécidiviste connu par la justice pour le viol de quatre fillettes, Jeanne comprend que rien ne sera jamais plus comme avant. Et son travail de résilience s’annonce d’autant plus long que le corps de Sixtine n’a jamais été retrouvé. Une absence qui laisse planer comme une incertitude… Et si la vérité s’avérait plus sordide et glaciale encore que la mort d’un enfant ?    Fleuve

Pour son 14e suspense publié en France, Sebastian Fitzek, le numéro 1 du thriller allemand, a imaginé un scénario diabolique qui scotche le lecteur.
 » Une histoire qui a même effrayé son auteur !  » Express
À Berlin, peu après 22 heures, Jules est au standard d’un service d’accompagnement dédié aux femmes en danger. Son premier appel est celui de Klara, terrorisée à l’idée d’être suivie par un psychopathe. Un homme qui a peint en lettres de sang la date de sa mort dans sa propre chambre à coucher. Et ce jour se lèvera dans deux heures !
Oppressant, troublant, angoissant… L’un des romans les plus maîtrisés du numéro 1 allemand du thriller, qui une fois de plus, à l’image de ses personnages pervers, joue avec nos nerfs en virtuose.    l’Archipel

La suite de Harry Quebert
Avril 1999. Mount Pleasant, une paisible bourgade du New Hampshire, est bouleversée par un meurtre. Le corps d’une jeune femme, Alaska Sanders, est retrouvé au bord d’un lac. L’enquête est rapidement bouclée, la police obtenant les aveux du coupable et de son complice.
Onze ans plus tard, l’affaire rebondit. Le sergent Perry Gahalowood, de la police d’État du New Hampshire, persuadé d’avoir élucidé le crime à l’époque, reçoit une troublante lettre anonyme. Et s’il avait suivi une fausse piste ?
L’aide de son ami l’écrivain Marcus Goldman, qui vient de remporter un immense succès avec La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, inspiré de leur expérience commune, ne sera pas de trop pour découvrir la vérité.   Rosie & Wolfe

Art, meurtres et politique dans la Florence des Médicis
Rome, 1458. Piero della Francesca s’était juré de ne jamais remettre les pieds à Florence. Mais lorsqu’un message alarmant de son vieil ami Domenico Veneziano lui parvient, le célèbre peintre n’a d’autre choix que de rejoindre immédiatement la capitale des arts, où il apprend que Domenico est suspecté du meurtre d’un riche banquier. Une accusation qui semble avoir été montée de toutes pièces pour les piéger, Domenico et lui, et le faire revenir à Florence.
Tandis qu’il tente désespérément de déjouer le complot qui menace d’envoyer son ancien mentor au pilori, Piero trouve une alliée inattendue en Lavinia, la jeune nièce de Domenico. Convaincue de l’innocence de son oncle, l’apprentie peintre est prête à tous les sacrifices pour le disculper.
Une tâche qui se complique de jour en jour. Car les assassinats se multiplient à Florence. Et tous paraissent liés à un cycle de fresques entrepris par Domenico et Piero seize ans plus tôt, et resté mystérieusement inachevé…    Fleuve

Quand Thomas Bonyard arrive au Garage Paradis, le petit royaume de Max Dodman, il y a la queue au guichet des réclamations.Ici, l’humiliation s’avale à tous les repas et depuis trop longtemps.La vengeance a beau être un plat qui se mange froid, s’il ne veut pas se faire piquer sa place, Thomas a intérêt à trouver un plan, et vite !    Série Noire-Gallimard

À la veille de Noël, le suicide collectif dans un centre commercial d’individus apparemment étrangers les uns aux autres, voilà de quoi attirer les médias charognards. Justement, la jeune journaliste Manhattan Caplan cherche à tout prix un scoop pour sauver son boulot et conserver la garde de son fils. De la banlieue parisienne à Aokigahara, la forêt des pendus du mont Fuji, son enquête la mène sur la piste d’un réseau social et d’un logiciel révolutionnaire baptisé SEMIA (Semantic Analysis) qui dresse un portrait psychologique des utilisateurs et suscite la convoitise jusqu’au sommet de l’État.   Série Noire-Gallimard

Il n’en restera qu’un, encore le même ?
Kim Taesong se réveille à l’hôpital, amnésique. Seul rescapé d’un incendie, Taesong n’a plus qu’un seul but dans la vie : en finir.  C’est là qu’il rencontre sur internet  » Le Messie  » sorte de gourou qui l’invite lui, ainsi que trois autres personnes, à passer leurs derniers jours dans un chalet en montagne avant de mourir tous ensemble. En parallèle, la police enquête sur plusieurs cas de suicides collectifs qui ont un étrange point commun : un rescapé, toujours le même.    Matin Calme

Lauréat du prix Nobel de littérature, Pierre Le Guellec s’est volatilisé alors qu’il se rendait en avion de Rennes à Stockholm. Menée entre les remparts et les plages de Saint-Malo, l’enquête sur sa disparition révèle l’obscure personnalité du « dernier des écrivains ».
Qu’est-il arrivé à Pierre Le Guellec, nouveau lauréat du prix Nobel de littérature ? Déposé à l’aéroport de Rennes le matin du 8 décembre, il n’est jamais arrivé à Stockholm pour recevoir sa récompense. Enlèvement d’un écrivain devenu soudainement riche et célèbre ? Règlement de comptes entre les derniers terre-neuvas dont il est le descendant ? Disparition volontaire ? Inquiétante ? Définitive ? Marie Rivalain, son attachée de presse, est troublée. Contrainte de rester à Saint-Malo jusqu’au retour hypothétique du romancier, elle découvre la part d’ombre d’un homme qu’elle pensait pourtant bien connaître. Dans un hôtel particulier chargé d’histoire et sur les plages ventées de la cité de granit, Marie part à la recherche de celui que beaucoup considèrent comme « le dernier des écrivains ». Mais chaque nouvel indice ne fait qu’épaissir son mystère.
Dans la lignée des romans de Georges Simenon, Gwenaële Robert signe une intrigue captivante au cœur de la cité corsaire dont les remparts abritent de lourds secrets.   Les Presses de la Cité

11 mars

Alba, le Blond et Docteur Sax : le trio se reforme après la découverte, dix ans après, d’un meurtre semblable à celui qu’ils avaient échoué à résoudre ensemble. La deuxième victime est aussi ligotée selon l’art japonais du shibari. Alba, la femme puissante, fille de bonne famille, tireuse émérite, profileuse formée au FBI,souffre d’un trouble de la personnalité qu’elle nomme sa Triade obscure, mélange de narcissisme, de sociopathie et d’habileté manipulatrice. Un trouble qui peut inspirer les pires criminels ou porter les vainqueurs jusqu’au sommet de la pyramide. Néanmoins un esprit lucide peut tenir compte de toutes les variables. C’est ainsi que lorsque le meurtrier que tous croyaient mort frappe à nouveau, Alba doit affronter les secrets du passé. Surtout que resurgissent aussi le Blond, l’homme tourmenté et droit qui a été son compagnon et l’aime toujours, et le Docteur Sax, membre des Services et saxophoniste de jazz, bien marié à la fille de son chef, le général. Et prêt à beaucoup de choses pour faire oublier ses origines modestes. C’est à Alba que reviendra la mission de les tirer du piège qu’est devenue Rome tombée sous la loi du plus fort et tenue par des forbans.
De Cataldo explore en apnée l’abysse du présent, le cauchemar collectif infesté d’homme qui haïssent les femmes, de tortionnaires sadiques et de marchands de chair humaine, de puissants qui veulent que rien ne change et de nouveaux patrons modernes. Nous retrouvons ici la Rome de Suburra.    Métailié

16 mars

AU COEUR D’UN PAYSAGE ENVOÛTANT, UNE BOULEVERSANTE QUÊTE DE RÉDEMPTION
Cal Hooper, ancien flic de Chicago désabusé et avide de tranquillité, se réfugie dans un minuscule village irlandais au sud de Dublin, isolé au milieu des landes aux herbes hautes et des collines battues par le vent. Mais un gamin du coin, Trey, vient bouleverser son quotidien en le suppliant de retrouver son frère aîné. D’abord peu enthousiaste, Cal se rend compte que personne au village ne semble se soucier du disparu, issu d’une famille pauvre et mal vue par les habitants. Forcé de reprendre du service, il entame discrètement son enquête, et découvre les mensonges et les secrets qui pèsent sur sa retraite rêvée. Dans ce paysage de bout du monde où il est si facile de se perdre, Cal et Trey ne pourront compter que l’un sur l’autre.
Conte magistral et atmosphérique, ce nouveau roman de Tana French nous interroge sur notre capacité à distinguer le bien du mal, et ce que nous sommes prêts à mettre en jeu lorsqu’il nous faut nous décider.    Calmann-Lévy

Lorsqu’un promoteur immobilier exhume les restes de jeunes filles sur le site d’un couvent, la Brigade régionale des enquêtes prioritaires se lance à la recherche des anciennes pensionnaires. Leurs témoignages sur l’extrême sévérité des nonnes à l’époque sont accablants, mais une autre série de corps a priori sans lien avec les précédents est bientôt découverte et oblige à reprendre toute l’affaire à zéro. Pour résoudre ce cold case hors norme, il va falloir « faire parler les morts », dont le nombre affolant fait planer la menace d’un tueur en série. Mission d’autant plus difficile pour Paula McIntyre et le reste de l’équipe qu’ils doivent maintenant compter sans Carol Jordan, exclue de la police, et sans Tony Hill, en prison. Les deux anciens acolytes, plus que jamais isolés et fragilisés, œuvrent désormais dans l’ombre et pourraient bien fournir la clef de cette enquête.    Flammarion

Il y a cinq cents ans : huit villageois ont été brûlés sur le bûcher. Il y a trente ans : deux adolescentes ont disparu sans laisser de traces. Il y a deux mois : le vicaire s’est suicidé. Bienvenue à Chapel Croft. Pour le révérend Jack Brooks et sa fille Flo, c’est censé être un nouveau départ. Mais au sein de cette petite communauté unie, imprégnée de superstitions anciennes, la méfiance envers les étrangers est difficile à surmonter. Les secrets du village sont aussi profonds et sombres que la tombe. Et les vieux fantômes qui ont des comptes à régler ne se reposent jamais…    Pygmalion

Londonienne jusqu’au bout des ongles et designer d’intérieur, Mona Morgan, désespère de décrocher le moindre contrat. Heureusement, grâce à sa meilleure amie, une jeune lady excentrique, elle dégote un boulot pour refaire l’intérieur d’un vieux château au fin fond de l’Écosse. Quand Mona découvre le tas de pierres médiéval qu’elle est censée rénover, et les habitants du coin aimables comme des portes de prison, elle est déjà au bout du rouleau. Mais elle n’a pas le choix. Ce n’est pas comme si les contrats pleuvaient… Elle fait contre mauvaise fortune bon coeur. Jusqu’au jour où en abattant une vieille cloison, elle tombe nez à nez avec le cadavre d’une femme. Les policiers locaux, qui n’ont aucune envie de se fatiguer, en font leur principale suspecte. Pour se disculper, elle va devoir enquêter avec l’aide du jeune et séduisant châtelain…    (Cosy crime) City

1949. Shimoyama, le président des chemins de fer japonais a disparu. Son corps ne tarde pas à être retrouvé, démembré, sur les voies. Shimoyama venait de procéder au licenciement de 30 000 travailleurs du rail, il était donc devenu une cible potentielle. Harry Sweeney, flic désabusé du Montana, se retrouve chargé d’enquêter, sans conclusion définitive. L’affaire rebondit en 1964 lorsqu’un auteur qui devait écrire sur l’affaire Shimoyama disparait. Cette fois, c’est un privé, Murota Hideki, qui tente de remonter la piste. L’affaire rebondira une dernière fois en 1989, alors que l’empereur Hirohito est mourant. Donald Reichenbach, un ancien agent de la CIA devenu un brillant traducteur, semble rattrapé par son passé…    Rivages

William Icard, scientifique idéaliste et passionné, vit en harmonie avec la nature dans un village autochtone au cœur de la forêt amazonienne. Jusqu’à ce matin fatidique, où sa famille est sauvagement agressée par un commando qui brûle tout sur son passage. Dix ans plus tard, le procès intenté par une ONG écologiste contre un consortium spécialisé dans l’huile de palme est subitement interrompu après l’enlèvement de quatre membres du jury. Le lendemain, ces mêmes jurés réapparaissent sur les réseaux sociaux, seuls au milieu de la forêt primaire.
Une TV-réalité d’un genre nouveau est née. Passionnés par le sort des otages, les spectateurs découvrent la beauté stupéfiante de cette nature vierge et se rallient, peu à peu, aux idées du mystérieux Botaniste qui dirige les opérations. C’est le début d’une course contre la montre : le Botaniste pourra-t-il rallier la population mondiale à sa cause avant qu’il soit capturé par la police ou tué par les agents du consortium  ?    Fayard

17 mars

Antoine a 12 ans lorsqu’il commet le geste fatal. Un acte irréfléchi, comme une réponse impulsive à une terreur inouïe. La lame d’un couteau qui s’enfonce dans le corps furieux de son père, telle est la première marche sur l’échelle infernale qu’Antoine devra gravir ensuite pour tenter de se reconstruire, ailleurs, en silence. Mais peut-on jamais dépasser la violence originelle ? Qu’a-t-il à sauver qui mériterait de se battre pour la vie, lui qui a tout perdu en ce jour tragique de 1972 ?
Roman d’apprentissage, thriller social dans la France rurale des années 1970, Antoine est une torpille noire qui touche directement le cœur du lecteur ; un retour aux sources d’Iboga.    Belfond

David Sterling, la quarantaine, est capitaine de police au 3e district de la police judiciaire de Paris. Directeur d’enquête sur le meurtre d’une jeune femme tuée à l’arme blanche sur les berges de la Seine, il pressent dès le départ une affaire hors du commun. La suite des événements va lui donner raison. Car les meurtres de femmes – toutes jeunes, blondes et menues – s’enchaînent, commis dans des arrondissements de la compétence du 3e DPJ. Est-ce un hasard ? Est-il lié à ces crimes ? À lui et à son équipe de lieutenants de percer le mystère, de fausses pistes en rebondissements, dans un Paris où la rive gauche tient une place prépondérante.   Personnage principal de ce premier roman (début d’une série), David Sterling est suivi à la loupe : l’enquêteur au flair renommé, le séducteur aux multiples conquêtes, mais aussi l’homme et ses états d’âme de flic en mal de reconnaissance. Et si le chat qui ne pouvait pas tourner, c’était lui ?
Les Arènes-Equinox

En 2008, Justin Fenton devient le reporter chargé des affaires criminelles au Baltimore Sun. Un poste convoité où, par le passé, s’est illustré David Simon, avant qu’il devienne le célèbre showrunner de la série The Wire. Baltimore est alors toujours la ville au taux de criminalité le plus élevé des États-Unis. Mais une unité spéciale d’agents en civil est en train de nettoyer les rues avec un seul mot d’ordre : tolérance zéro.
En 2016, la nouvelle tombe : sept des principaux officiers de l’unité spéciale sont arrêtés pour corruption et racket en bande organisée. C’est un véritable système d’intimidation, de faux témoignages, de collusion avec le monde du crime qui est mis au jour. En dépit de sa fréquentation assidue de la police, de la justice et des criminels, Justin Fenton tombe des nues. Il n’avait rien vu venir. La vérité sur le maintien de l’ordre à Baltimore peut ressembler à de la fiction…
Sonatine

Aujourd’hui, Sophie a tout pour être heureuse : un mari aimant, une famille attentionnée, une amie fidèle, un travail qu’elle adore et une belle maison sur les rives du lac d’Annecy. Pourtant, à la veille de sa première exposition photo, plusieurs faits troublants vont faire ressurgir des événements tragiques de son passé… Un flic détruit par sa première affaire, une bande de copines inséparables, un amour toxique… Et si le cauchemar recommençait ?   Taurnada

Un polar redoutable sur les sectes et leur emprise sur notre société.
Un soir de juin, dans le paisible village de Champfort, Nicole Gachet, accompagnatrice sociale à l’associa- tion Avenir de Soi, met fin à ses jours dans des condi- tions aussi atroces qu’étranges, sous les yeux de son conjoint. Frappée par un mal que personne n’a su diagnostiquer, elle emporte le secret de sa chute avec sa disparition. Huit ans plus tard, au lendemain de la Toussaint, le lieutenant de gendarmerie André Gavois et son adjointe Chloé Moquet apprennent que la sépulture de Nicole Gachet a été profanée. Les soupçons portent tout d’abord sur la petite délinquance du coin mais le caractère monstrueux et quasi mystique du délit ouvre une piste autrement plus complexe et laisse deviner les contours d’une secte qui assoirait insidieusement son pouvoir dans la région.
Le Mot et le Reste

18 mars

Arora vit en Angleterre et sa sœur Isafold en Islande, elles sont très différentes et ont des relations compliquées. Isafold disparaît et leur mère, ne faisant pas la différence entre enquêtrice financière et enquêtrice policière, supplie Arora d’aller chercher sa sœur. Arora ne peut pas s’empêcher de pratiquer ce qu’elle fait de mieux, démasquer les fraudeurs et les faire payer. Elle va donc profiter de ce voyage pour examiner de près certains investissements financiers douteux, et analyser la corruption islandaise tout en testant ses capacités de séduction sur deux hommes. Elle découvrira surtout la violence domestique à laquelle était soumise Isafold et qu’elle niait farouchement subir ; au cours des témoignages qu’elle reçoit, elle voit évoluer les nuances de ses sentiments pour sa sœur. En même temps, des personnages inquiétants émergent peu à peu.   Métailié

23 mars

Deux colères de femmes dans un thriller psychologique sous tension.
Chaque matin, derrière la lourde porte rouge et sa série de verrous, Léonie attend Raymond. Et ce depuis 5 ans, 11 mois et 30 jours. Raymond a kidnappé la jeune fille à la sortie d’une soirée, peu avant son bac. Depuis, Léonie vit à l’étage de sa maison, la cheville enserrée dans un bracelet métallique. Mais ce matin, Raymond s’écroule. Crise cardiaque. Pour Léonie, c’est la panique. Toujours sous l’emprise mentale de Raymond, elle est incapable de sortir. Et si personne ne la croyait ? Et si tout le monde l’avait oubliée ? La voilà dans une maison isolée, seule avec un cadavre. Libre, mais pas libre. Dans une clinique de la ville voisine, Diane lit à son frère, un excellent flic brisé par un accident de parapente, les dossiers qu’il aurait voulu résoudre, et notamment celui de la disparition de Léonie. C’est alors qu’un corps est retrouvé dans la forêt…     Calmann-Lévy

Quand Yvonne Chen débarque sur l’île bretonne de Morguélen en ce 9 octobre, bien décidée à faire la peau des Furies qui l’ont manipulée et abandonnée près du corps de son collègue Starski, elle doute un moment des informations récoltées : que viendraient faire ces tueurs à gages sur ce caillou chauve, rasé par les vents  ?
En cette morne saison, les habitants se comptent sur les doigts de la main et les nouveaux arrivants sont vite repérés. Chen prend deux d’entre eux en filature, convaincue qu’elle tient ses proies. Erreur :  les deux hommes sont en réalité des agents de l’OCLCH, l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité. Depuis huit ans, ils surveillent le prêtre de la commune, le père Petrovácz, un Hongrois qui ne quitte jamais l’île et qu’ils soupçonnent d’être un criminel de guerre croate. Mais les preuves manquent et le temps presse : dans quelques semaines, le crime dont on le suspecte sera prescrit. La lieutenante pressent aussitôt que le brave Petrovácz est la cible des Furies et propose son aide, espérant ainsi dénicher le groupuscule et assouvir sa soif de vengeance.
Sur cette île du bout du monde où hurlent les goélands se livre alors une véritable chasse du chat et de la souris. Comment Chen peut-elle, dans la bise et les embruns, identifier ces Furies dont elle ignore tout ou presque ?  Pour démêler le vrai du faux et survivre à Morguélen, il lui faudra échapper à cette nouvelle Danse des Furies et comprendre qu’elle n’est qu’une pièce sur un échiquier géant….   Le Masque

Un tueur de pédophiles, un crash d’avion, un meurtre, une exécution et des vieux secrets qui remontent à la surface.
Depuis la mort de sa fille, la vie de Tuco, ancien flic, n’est peuplée que de combines foireuses et de fréquentations peu recommandables. La disparition soudaine du Colonel, son père, va venir bouleverser son quotidien et sa carapace d’antihéros solitaire.
Depuis sa maternité récente, Claire, commissaire, remet en question sa motivation professionnelle et s’interroge sur les risques inhérents à sa fonction. Reprendre du service avec une enquête sur un tueur de bourreaux d’enfants ne va pas améliorer les choses.
Pour ces deux anciens coéquipiers, embarqués malgré eux dans une enquête sombre et complexe, qui de la vie ou de la mort va l’emporter dans un dernier duel ?    Kennes

24 mars

Le nouveau thriller du lauréat 2020 du Prix Bête noire des libraires
Elle pensait lui avoir échappé, il ne l’a jamais oubliée.
Au Royaume des cris, nul ne peut sortir indemne…
Diane est au sommet de sa gloire. Actrice à la beauté renversante, elle est la femme idéale, celle dont tout le monde rêve, mais que personne ne connaît vraiment. Promise à un brillant avenir au sein de la brigade criminelle, Esperanza voit quant à elle sa vie se briser quand sa fille est kidnappée.
Deux destins aux antipodes. L’une vit sous les feux des projecteurs, l’autre est plongée dans les ténèbres. À chacune, des hommes ont arraché ce qu’elles avaient de plus cher. Où puiser encore de la force quand ce qui vous fait vivre vous a été enlevé ?   La Bête Noire

   Tout ce qui est à toi brûlera – Will Dean

Il est son mari, elle est sa prisonnière. Il l’appelle Jane, mais ce n’est pas son nom. Thanh Dao a quitté son Vietnam natal illégalement et elle sait que personne ne viendra l’aider, car personne ne sait où elle est. Dans cette ferme logée dans les plaines immenses des East Midlands, où le regard porte jusqu’à l’infini, fuir est impossible. Alors elle subit : les remontrances, les humiliations, les punitions. Bien sûr, elle a tenté de s’échapper. Plusieurs fois. Mais comment quitter cette prison à ciel ouvert ? Toutes ces années, elle a failli céder, sombrer, mais aujourd’hui, elle a plus de raisons de lutter que jamais. Et cette femme qui, un jour, vient frapper à sa porte… Est-elle porteuse d’espoir ? Ou est-ce une nouvelle étape du cauchemar ?
Un roman au suspense psychologique dévastateur et hautement immersif, un huis clos terrifiant sur la folie et la domination où chacun est retenu captif, même le lecteur.    Belfond

 » Au Portugal, tout est négociable. Même une agression.  »
Premier tome d’une série mettant en scène un ancien journaliste reconverti en chef de brigade financière, ce roman noir lève le voile sur les dessous de la crise financière au Portugal et brosse un tableau de ce pays loin des clichés.
Marcelo Silva, ayant quitté le journalisme et l’Allemagne où il était correspondant, est de retour au Portugal. Pour lutter contre la corruption de l’élite financière et politique qui a mené son pays au bord de la ruine, il a choisi  » le glaive à la lame affûtée plutôt que la plume rouillée « . Nommé à la tête d’une brigade spécialisée, le voilà aussitôt confronté à la disparition d’un millionnaire lié à un énorme scandale sur le point d’éclater. Pendant dix jours, il va parcourir Lisbonne inondée de touristes à la recherche du banquier déchu. Naviguant entre filles de bonne famille et politiciens corrompus, hommes de main et réseaux de prostitution, Marcelo nous emmène dans un voyage au-delà des apparences et révèle ce qui se cache derrière la vitrine de la  » ville aux mœurs douces « .
Avec ce roman noir kaléïdoscopique, Miguel Szymanski expose le dessous des cartes dans un jeu de massacre salutaire et réjouissant.    Agullo

Le commissaire Dupin a quitté sa base de Concarneau et participe avec ennui à un séminaire des forces de police bretonnes à Saint-Malo quand, à la faveur d’une pause, il est le quasi-témoin du meurtre en plein marché d’une cheffe étoilée de Dinard par sa sœur cadette, elle-même cheffe montante. Dupin et deux commissaires présents au séminaire prennent l’affaire en main. Coup de folie ? Arrêtée, la coupable reste mutique sur son geste et ses motivations. On sait seulement que les sœurs rivales se vouaient une jalousie et une haine féroces : les enquêteurs mettent au jour les coups fourrés qu’elles fomentaient l’une contre l’autre et découvrent la situation financière précaire de la cadette. Et puis, coup sur coup, le mari et l’ami antiquaire de la victime sont retrouvés assassinés… et le mystère s’épaissit à mesure que surviennent les coups de théâtre.
Pour sa neuvième enquête, le commissaire Georges Dupin entraîne le lecteur à Saint-Malo, Dinard et Cancale au début de l’été, et le balade avec gourmandise dans le milieu impitoyable de la gastronomie.    Les Presses de la Cité

25 mars

À VINGT ANS, ON N’EST PAS CENSÉ TRAVERSER L’ENFER…
Aïssatou et Sékou, à peine vingt ans, n’ont qu’un seul rêve : rejoindre l’Angleterre. Depuis la Guinée, ils ont parcouru l’Afrique, la Méditerranée et bien des dangers pour échapper à leur misère. Arrivés en France et suite au braquage d’un bar-tabac qui a mal tourné, les voilà contraints de prendre en otage un cardiologue niçois et sa femme pour traverser la France, les gendarmes à leurs trousses. Sauf qu’Hélène et François, sous le vernis du couple bourgeois modèle, cachent de profondes fêlures qui pourraient faire basculer leur cavale.    Seuil

2019. Millicent Spark, 72 ans, était spécialiste des maquillages et des effets spéciaux dans les films d’horreur de série B. Elle vient de sortir de prison après avoir purgé une peine de 24 ans pour le meurtre présumé de son amant lorsqu’elle rencontre le jeune Jerry, 18 ans, étudiant en cinéma, fan de ces mêmes films gore et de black metal, par ailleurs délinquant à la petite semaine. Au moment du meurtre, Millicent n’a su convaincre personne de son innocence mais la découverte d’une photographie et sa rencontre avec Jerry vont éveiller en elle un irrépressible désir de rétablir la vérité. Qui était son amant ? Et pourquoi veut-on l’assassiner, elle ? Les deux improbables héros s’apprivoisent, se révèlent peu à peu et s’embarquent alors dans une sorte de road-movie à travers l’Europe, sur les traces de personnages louches avec lesquels Millicent frayait à l’époque du meurtre, alors qu’elle travaillait sur le tournage de Mancipium, film gore italien mythique qui ne verra jamais le jour, frappé d’une malédiction : producteur à la Harvey Weinstein, artistes maudits, starlettes, financiers douteux, magnats de la presse… Leurs questions ne vont pas tarder à importuner des gens haut placés, au péril de leur vie.
Dans ce roman au timing impressionnant de précision, la vieillesse n’est pas un naufrage et la jeunesse veut connaître le passé, dans cette relation se trouve aussi un suspens doublé d’une réflexion sur les profonds changements que le monde a connus ce dernier quart de siècle.    Métailié

30 mars

« Je suis votre femme de chambre. J’en sais tellement sur vous. Mais en fin de compte, vous : que savez-vous vraiment de moi ? »
Molly est une jeune femme de chambre discrète et soucieuse de bien faire son travail. Selon elle, le ménage et la propreté sont les clés du bonheur. Et puis cela lui permet d’oublier ses difficultés à interagir en société. Avant, il y avait Mamie qui l’aidait à comprendre les autres, mais depuis son décès, Molly doit affronter le monde toute seule, ce qui n’est pas toujours évident. Heureusement qu’elle adore son travail au prestigieux hôtel Regency Grand, avec son tapis de velours rouge, ses dorures et ses salariés plus rocambolesques les uns que les autres. Mais un jour, le monde de Molly bascule lorsqu’elle se retrouve face à une pagaille bien complexe à ordonner : elle retrouve la richissime Madame Black en panique dans sa chambre d’hôtel avec le corps de son mari, sans vie. Molly est alors mêlée malgré elle à une sordide affaire, qu’elle va devoir résoudre. Mais au fil de son enquête, elle va découvrir que le magnifique Regency Grand cache bien des secrets…  (Cosy crime)    Calmann-Lévy

31 mars

Qui est le véritable meurtrier d’un être qui se suicide ?
Lui, sans doute.
Et puis tous les autres, aussi.
Quand Roxane ouvre les yeux, elle sait qu’elle ne devrait plus être là.
Martin et elle formaient un couple fusionnel. Et puis, un matin, on les a retrouvés dans leur lit, suicidés. Si Roxane s’est réveillée, Martin, lui, n’a pas eu sa chance… ou sa malchance. La sidération est totale pour leurs proches. Comment expliquer la folie de leur geste ? Comment justifier la terrible décision qu’ils ont prise ? Celle de partir là d’où on ne revient jamais… Roxane va devoir s’expliquer devant deux belles-familles qui se déchirent, et bientôt devant la police, car ce suicide en partie raté ne serait-il pas en réalité un meurtre parfait ? Que savons-nous réellement de ce qui se passe au sein d’un couple ? Au sein d’une famille ? Que savons-nous des fêlures de chacun ?     Plon

>>  Pas de résumé disponible

Dans le Parc naturel régional de Brière, près de Guérande, deux îles abritent une petite communauté où habitants de toujours et nouveaux arrivants sont soudés autour d’un restaurant et d’un bistrot. Mais ce monde apparemment très convivial cache un criminel qui mutile et assassine des femmes. Dépêchés sur les lieux, Céleste et son fidèle lieutenant, Ithri Maksen, doivent déchiffrer les signes laissés par le tueur. Or comment démasquer un monstre qui ressemble à tout le monde ? Céleste Ibarbengoetxea, capitaine à la PJ de Nantes. Un nom imprononçable. Un visage balafré. Un passé terrible : séquestrée et martyrisée, elle a survécu en faisant preuve d’une violence inhumaine. Depuis, pour certains comme à ses propres yeux, Céleste Ibar est un monstre. C’est pourtant parce qu’elle est une épouse aimante, une mère attentive et une collègue dévouée qu’elle va résoudre l’une de ces tragiques affaires criminelles qui marquent un flic à jamais.    Les Presses de la Cité

10 commentaires sur « Les sorties de mars 2022 »

  1. J’ai lu en avant-première le « Camhug »… Difficile d’en parler sans dire trop et dévoiler le thème du roman, assez glaçant au final… Disons que la première!re partie, consacrée à la disparition de l’enfant, les recherches, les réactions des uns et des autres semble ns emmener dans un récit classique. Et puis tout va basculer et prendre une direction assez terrible. La vie n’est pas un long fleuve tranquille, chez les Camhug !

    Aimé par 1 personne

Répondre à Criscuolo Chantal Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.