N’avoue jamais – Lisa Gardner

n'avoue jamais

 

La reine du thriller psychologique nous offre un très bon cru en ce début d’année.

Dixième roman mettant en scène l’enquêtrice D.D. Warren, de la police de Boston. Troisième roman avec Flora Dane qui est entrain de voler la vedette à D.D.  Ceux qui ont lu « Lumière Noire » et « Retrouve moi » retrouveront Flora avec beaucoup de plaisir. Pour les autres, cela ne pose aucun problème, mais je préfère vous prévenir que ce roman vous spoliera en grande partie Lumière Noire, donc à vous de voir lequel vous lisez en premier.

Conrad est mort, abattu de trois balles dans son bureau à son domicile. Son ordinateur a reçu douze balles. Quand les flics débarquent, sa femme enceinte tient l’arme fumante dans ses mains mais elle clame son innocence.  D.D. arrive sur les lieux, elle reconnaît la femme – Evie Carter – impliquée dans une vieille affaire qui s’est déroulée seize ans plus tôt. Le père d’Evie a été tué chez lui d’un coup de fusil, Evie âgée de seize ans à l’époque a été accusée puis innocentée, la justice a conclu à un accident. Mais pour D.D., deux meurtres fortuits, c’est louche, elle ne croit pas aux coïncidences et encore moins à l’innocence d’Evie. 

Quand Flora Dane voit le meurtre de Conrad au journal télévisé, elle reconnaît immédiatement son visage. Elle se souvient d’une nuit où elle l’a croisé en compagnie Jacob, son ravisseur. Submergée par la culpabilité et déterminée en savoir plus sur le meurtre de Conrad, Flora se joint à l’enquête de D.D.. 

Les trois femmes sont personnellement impliquées à découvrir la vérité, mais tout le monde semble mentir et cacher des secrets dans cette histoire. Entre demi-vérités et mensonges absolus, l’affaire se révèle bien plus complexe qu’il n’y paraît. 

En bref…

Trois femmes fortes.
Un mari assassiné.
Un père mort dans de mystérieuses circonstances il y a seize ans.
Une jeune femme au milieu de ces deux meurtres. Coïncidence ?
Des mensonges.
Des trahisons.
Des secrets, des inavouables secrets de famille.
Des traumatismes.
Le combat intérieur d’une survivante.
Les fantômes du passé.
Une passionnante intrigue.
Une enquête criante de vérité.
Des révélations au compte goutte.
Des spéculations.
Des surprises. 
Des rebondissements.

 

Des secrets de famille et des beaux personnages

Lisa Gardner explore à nouveau la famille et ses innombrables secrets à travers de solides personnages, convaincants et bien fouillés. Evie, enseignante, issue d’une riche famille de Boston, impliquée dans la mort mystérieuse de son père et entretenant haine-amour avec sa mère. Flora la survivante séquestrée durant 472 jours, devenue informatrice pour D.D.. Flora est en quête de guérison, son traumatisme (SSPT) l’a rendue hyper vigilante, extrême, maniaque, obsédée par l’autodéfense. Elle revisite son passé pour affronter sa culpabilité et trouver des réponses. Et l’enquêtrice D.D., pragmatique, plus déterminée que jamais, jonglant entre son métier  d’enquêtrice et sa vie de famille. 

L’auteure a l’art de tisser ses intrigues en leur donnant de la profondeur, du relief et une belle authenticité. Les multiples histoires s’entrelacent à merveille et fourmillent de détails, les flashback et le jeu temporel présent-passé nous réservent des surprises et quelques beaux moments d’émotion. Les trois femmes racontent l’histoire à travers leurs propres vies. Ces trois perspectives nous offrent offrent une vue à 360° de l’affaire. Les différentes pièces du puzzle s’assemblent lentement, ne vous attendez pas à un rythme endiablé mais les indices distillés au compte goutte entretiennent une tension permanente. Les trois voix finissent par converger quand l’affaire prend une tournure inattendue. Dans la dernière partie, le rythme s’accélère, impossible de poser sa lecture, on est entièrement captivé jusqu’à la révélation finale.

Parfaitement maîtrisé et sans aucune fausse note !

Lisa Gardner s’est inspirée de la véritable histoire d’Amy Bishop pour écrire son roman.

Je remercie chaleureusement les éditions Albin Michel pour leur confiance.

 

Quatrième couverture

Un homme est abattu de trois coups de feu à son domicile. Lorsque la police arrive sur place, elle trouve sa femme, Evie, enceinte de cinq mois, l’arme à la main.
Celle-ci n’est pas une inconnue pour l’enquêtrice D.D. Warren. Accusée d’avoir tué son propre père d’un coup de fusil alors qu’elle était âgée de seize ans, elle a finalement été innocentée, la justice ayant conclu à un accident.  Simple coïncidence ? Evie est-elle coupable ou victime de son passé ?
Maître en matière de suspense psychologique, Lisa Gardner signe un de ses thrillers les plus ambitieux sur la famille et ses inavouables secrets.

Editeur : Albin Michel, 496 pages, date sortie : 5 janvier 2022

7 commentaires sur « N’avoue jamais – Lisa Gardner »

Répondre à wivine300 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.