L’épouse et la veuve – Christian White

L-Epouse-et-la-veuve

Deux femmes et des secrets

Nous sommes sur l’île de Belport, au large de l’Australie. Destination de vacances d’été très prisée par les riches de Melbourne. L’hiver, les belles villas sont désertées et la petite île sauvage battue par les vents est rendue aux habitants. Abby découvre que son mari Ray lui ment et lui cache des secrets. Le mari de Kate a mystérieusement disparu lors d’un congrès de médecins. Ces deux femmes qui ne se connaissent pas vont se retrouver ensemble sur l’île, Abby y vit à l’année et Kate est venue chercher son mari dans leur résidence d’été.

Je ne peux RIEN vous dire de plus, sous peine de spoiler l’intrigue et gâcher toute la surprise. Lisez le, on en parlera après !

Lu quasi d’une seule traite, en immersion totale. Un suspense psychologique assez troublant, entre mensonges et secrets et bien loin du banal thriller domestique.

Christian White nous manipule magistralement

Les deux histoires s’entrelacent à merveille, l’alternance des voix d’Abby et de Kate donne un rythme haletant à l’histoire. Les personnages sont très crédibles et bien étoffés, une empathie se crée assez vite pour les deux femmes que tout oppose. La famille d’Abby a du mal à joindre les deux bouts, elle est vendeuse et taxidermiste amateure. Kate est une riche épouse au foyer.

L’intrigue solidement construite, assez subtile et convaincante nous accroche dès le premier chapitre. Elle regorge de rebondissements et de fausses pistes. Le rythme est parfait, la tension latente ne se relâche jamais et l’île en toile de fond ajoute une ambiance particulière au récit.

Connaissons-nous vraiment les gens que nous aimons ?

Dans le dernier tiers, le voile se lève petit à petit sur le mystère, le trouble et le doute s’insinuent en nous, mais méfions nous des apparences, elles sont trompeuses. Le suspense monte crescendo, le rythme s’accélère, les révélations arrivent au compte goutte, les pièces du puzzle s’assemblent et bam, l’auteur nous offre un retournement bluffant. Me voilà toute déstabilisée, non mais c’est quoi ce twist de dingue ? A aucun moment, je ne l’ai vu venir. Impossible d’anticiper la fin. Une fois la dernière page tournée, j’ai envie de le relire pour décortiquer la géniale construction, trouver les indices manqués et comprendre comment j’ai pu être aussi aveugle et me faire berner de la sorte.

Une très belle découverte, je précise que je n’ai pas lu le premier roman de Christian White « Le mystère Sammy Went »

Je remercie chaleureusement les éditions Albin Michel pour leur confiance.

4ème Couverture

L’île de Belport, au large de l’Australie, est un lieu dont on ne revient pas indemne. Abby y vit depuis longtemps. Passionnée de taxidermie, elle est mariée à Ray, avec qui elle a un fils et une fille. Kate, mère d’une petite fille, est venue de Melbourne pour élucider la mystérieuse disparition de son mari. Sans imaginer que sa famille est liée à Abby par un terrible secret enfoui au coeur de ce décor ensorcelant, et qui menace d’anéantir tout ce que l’épouse et la veuve croyaient savoir sur les hommes de leur vie.  Alternant les points de vue de Kate et d’Abby, Christian White, l’auteur du Mystère Sammy Went, explore dans ce huis-clos troublant les thèmes de la filiation, de la dissimulation et du sacrifice.

Editeur : Albin Michel, 336 pages, date sortie : 1 septembre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.