Et pour le pire – Noël Boudou

Et pour le pire

 

Les histoires de vengeance sont monnaie courante dans le monde du thriller. Celle ci n’est vraiment pas banale, elle est même très originale. Vincent, un vieillard de 86 ans  attend depuis vingt ans que les assassins de sa femme sortent de prison pour assouvir sa vengeance. Avouez que ça surprend !

J’ai lu ce court roman quasi d’une traite tant il m’a tenu en haleine. Happée dès les premières pages, je me suis attachée immédiatement à Vincent, un personnage haut en couleurs. Un vieillard qui vit seul avec son chien Bill depuis que son épouse a été sauvagement assassinée. Ça fait vingt ans ! Il est devenu un vieux con grincheux, soupe au lait, rempli d’arthrose comme il dit lui même, seule la haine le maintient en vie. Son quotidien s’écoule au ralenti entre les quatre murs de sa maison, ses seuls amis sont le bourbon et la bière qu’il écluse sur sa terrasse en ruminant sa vengeance. Un couple de sympathiques voisins emménage en face de chez lui, France, Bao et leurs deux enfants. Ils vont se lier d’amitié et même plus. Mais, je vous laisse découvrir la surprise !

Comment ne pas s’attacher à ces personnages émouvants ?  L’auteur leur a donné une âme et une belle épaisseur, on entre vite en empathie avec eux.

En filigrane, l’histoire d’amour entre Vincent et son épouse Bénédicte, le deuil et la douleur de la solitude, les réflexions acides pleines de sarcasmes, le regard touchant, tendre et plein d’humour sur la vieillesse et son cortège de maux.

J’ai beaucoup aimé la plume de Noël Boudou, visuelle, acérée et pleine de sensibilité, elle nous fait vivre beaucoup d’émotions et nous cogne les tripes par moment.

Une bascule dans la violence se fait dans la deuxième partie. Tout s’emballe dans les cinquante dernières pages et l’excès prend le dessus avec une bonne dose de surenchère, de rebondissements et d’invraisemblances. La couche est trop épaisse pour moi, dommage.

L’épilogue fort émouvant me serre le coeur.

Une histoire machiavélique pleine de violence, d’amour, de larmes et de tendresse.
Une histoire entre noirceur et lumière.
Une longue descente dans l’enfer de la vengeance qui ne laisse pas indifférent.

Je suis très contente d’avoir découvert l’univers de Noël Boudou et j’ai passé un bon moment lecture malgré mon sentiment mitigé sur la fin.

Je remercie chaleureusement les éditions Taurnada pour leur confiance.

 

4ème Couverture

Bénédicte et Vincent auraient pu vieillir paisiblement ensemble. Malheureusement, le destin en a décidé autrement, il y a vingt ans… Vingt ans. Vingt ans à attendre… à attendre que les assassins de sa femme sortent de prison. Depuis vingt ans, Vincent Dolt n’a qu’une seule idée en tête : venger sa douce Bénédicte… Depuis vingt ans, seule la haine le maintient en vie. Mais une vengeance n’est jamais simple, surtout à 86 ans. Il a vécu le meilleur, il se prépare au pire…

Editeur : Taurnada, 252 pages, date sortie : 13 mai 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.