La loi des hommes – Wendall Utroi

2018, Jacques le cantonnier doit vider et transférer de vieilles tombes, il faut faire de la place dans le cimetière municipal. Il découvre un coffret en métal dans la tombe de J. Wallace Hardwell, un anglais décédé en 1917, sa curiosité prend le dessus, il ramène le coffret chez lui. A l’intérieur se trouve des vieux feuillets conservés dans un étui en cuir, sa fille va l’aider à les traduire. Les mémoires de Wallace Hardwell, racontent une enquête secrète qu’il a menée dans les bas fonds de Londres dans les années 1880. Cette lecture va profondément bouleverser la vie de Jacques.

Un thriller historique pas comme les autres…

La loi des hommes est un subtil mélange, une enquête policière sur fond d’Histoire doublée d’un regard empli d’humanité sur les souffrances endurées par les femmes à l’époque. Wendall Utroi est un conteur d’une grande sensibilité, cette histoire sort de ses tripes et cela se sent.

La loi des hommes est basé sur des faits réels « Le scandale de Cleveland street » en 1889. L’histoire nous sera racontée à travers les mémoires de Wallace Hardwell. En 1884, il est un des plus jeunes inspecteurs à intégrer Scotland Yard. Il va être contacté par un émissaire de la Couronne pour mener une enquête secrète, il doit à tout prix réussir pour éviter un énorme scandale impliquant toute la famille royale. Tous les moyens lui sont donné pour découvrir la vérité auprès des trois suspects arrêtés. Rebecca Brianey, propriétaire d’une maison close. Timothy, son fils adoptif et homme de main. Et Myrtle River, une ancienne maquerelle et amie de Rebecca.

A travers son enquête Wallace sera confronté à un monde qu’il ne connaît pas du tout -lui qui est né du bon côté de la barrière-, les bas fonds de Londres et la grande misère qui y règne lui sont totalement inconnus. Les dures lois de la survie et les violences subies par les femmes, esclaves dans les workhouse où les conditions de vie sont pires qu’au bagne, à travailler et suer dix huit heures par jour pour un salaire de misère, prostituées dans les maisons closes pour assouvir les vices honteux des nantis. Il va découvrir les trafics d’enfants, les avortements clandestins dans des conditions d’hygiène effroyables, la famine, les jeunes filles à peine sortie de l’enfance livrées en pâture à la bonne société anglaise, les abus sexuels en tous genres, tout est permis sans aucune morale.

Wendall Utroi est un sacré raconteur d’histoires,
un créateur d’émotions.
Sa plume est raffinée, élégante et d’une belle finesse.

Décrire la vie des miséreux à Londres dans les années victoriennes est chose relativement aisée, il suffit de bien se documenter. Mais immerger le lecteur dans l’ambiance de l’époque, rendre les descriptions tellement réalistes qu’on a l’impression d’avoir fait un saut dans le temps pour se retrouver projeté dans la puanteur des ruelles insalubres, d’être assis à côté des personnages entrain de les écouter… ça c’est une toute autre histoire et cela s’appelle LE TALENT.

L’auteur a donné vie à de vrais beaux personnages, terriblement touchants. On s’y attache énormément et on vibre à leurs côtés, la limite est ténue mais on ne bascule jamais dans le pathos. Ils nous guident à travers cette histoire émouvante qu’on dévore avec un plaisir fou. 400 pages qui nous tiennent en haleine, pleines de suspense, de surprises, de rebondissements et de révélations surprenantes. On se surprend à ralentir sa lecture vers la fin, juste pour rester un peu plus longtemps en compagnie de Wallace, Rebecca, Timothy et les autres.

Il est plus que troublant, voire déprimant de constater que cent cinquante ans plus tard, certaines choses n’ont pas changé et La loi des hommes est toujours d’actualité aujourd’hui.

La loi des hommes a frôlé le coup de coeur !

Si vous aimez Luca di Fulvio, vous aimerez à coup sûr Wendall Utroi.
Si comme moi, vous ne connaissez pas l’auteur, n’attendez plus pour le découvrir.

Je remercie chaleureusement les éditions Slatkine & Cie pour leur confiance.

4ème Couverture

Jacques est cantonnier à Houtkerque, dans le Nord. Ce qu’il découvre ce matin-là dans la sépulture centenaire de J.Wallace Hardwell va bouleverser sa vie. Une enquête secrète aux relents nauséabonds menée par un inspecteur de Scotland Yard dans les bas-fonds du Londres de Jack l’Eventreur. Entre crimes et passions, amour et trahison, là où s’affrontent l’honneur et l’horreur de la loi des hommes. Un thriller historique aussi efficace qu’actuel.

Editeur : Slatkine & Cie, 397 pages, date sortie : 1er octobre 2020

2 commentaires sur « La loi des hommes – Wendall Utroi »

  1. Pfiou ! Je suis vraiment ému par cette superbe chronique. Vous êtes parvenue à votre tour à m’émouvoir, ce qui n’est pas chose aisée. Mille mercis et plus encore. ♥♥♥

    J'aime

Répondre à livressedunoir Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.