L’assassin de septembre – Jean-Christophe Portes

Plaisir renouvelé de me replonger dans les enquêtes de Victor Dauterive. Un pur régal !

Beaucoup d’entre vous ne connaissent pas encore cette fabuleuse série et c’est bien dommage. En deux lignes, les enquêtes de Victor Dauterive nous plongent dans l’univers de la Révolution française, (si les manuels scolaires nous l’avaient enseigné de cette façon, nous aurions été beaucoup plus assidus aux cours, c’est certain). La grande Histoire croise la petite histoire à travers de fabuleuses enquêtes policières. Quelques mots sur le personnage principal :  « Le héros est un jeune officier de la gendarmerie nationale, aristocrate qui a renié sa particule et ses privilèges, et qui s’enthousiasme au service de la Révolution. Il est très jeune (19 ans), a fui son père qui le tyrannisait, et est entré au service de La Fayette, qui lui confie des missions secrètes, lesquelles l’amènent au coeur de la Révolution et de ses remous. »

Richesse historique impressionnante

Jean-Christophe Portes maîtrise bien son sujet, c’est superbement documenté, la richesse historique est impressionnante, cela fourmille de détails sur l’époque, immersion totale garantie pour le lecteur. Le mélange Histoire et enquête policière fonctionne à merveille.

Enquêtes passionnantes

L’assassin de septembre est le sixième tome de la série. Les enquêtes sont passionnantes, pleines de suspense et de rebondissements. Les personnages historiques, Billaud-Varenne, Dumouriez, Danton, Mercier, Olympe de Gouges se mêlent habilement aux personnages fictifs. Nous sommes en août 1792, au moment de la bataille de Valmy, les Prussiens assiègent Verdun, dernière ville forte avant Paris. Ils veulent faire échouer la Révolution et remettre Louis XVI sur son trône. Dauterive est missionné par Danton pour s’y rendre et passer un message de la plus haute importance. Sa mission échoue, de retour à Paris, il apprend que son père a été emprisonné. Il cherche à le faire sortir pendant qu’il est envoyé sur une autre enquête, retrouver les joyaux de la couronne qui viennent d’être dérobés, ils devaient servir de monnaie d’échange pour gagner la guerre. Une fois de plus Victor se retrouve dans une position fort délicate au péril de sa vie, heureusement, il pourra compter sur l’aide de ses amis.

Les différentes enquêtes s’imbriquent parfaitement, tenant le lecteur en haleine. Meurtres, massacres, bains de sang, complots, emprisonnements, disparitions, conspirations, pièges à déjouer, luttes d’influence, secrets bien gardés, tout est permis entre les Royalistes et les Révolutionnaires.

L’art de captiver son lecteur

Jean-Christophe Portes est un excellent conteur, d’une grande érudition. Il a l’art de captiver son lecteur sans jamais l’ennuyer, ni le perdre. Que vous aimiez ou non la grande Histoire, vous risquez fort de succomber à sa belle plume.

Les personnages principaux évoluent au fil des tomes, ils prennent une belle épaisseur. La relation entre Victor et Joseph, son petit protégé, s’approfondit et devient très touchante, laissant la part belle aux émotions. Le lecteur s’y attache de plus en plus en découvrant leurs facettes cachées et leur intimité.

Vous aimez J.F. Parrot et les enquêtes de Nicolas le Floch ?
Alors, vous risquez d’adorer les enquêtes de Victor Dauterive.

Dépaysement garanti, vous ne regretterez pas le voyage. Ce sixième opus est peut être le meilleur mais bon, j’ai dit la même chose pour le cinquième. Bref, la série évolue et c’est de mieux en mieux !

A noter ! Les notes de l’auteur en fin d’ouvrage permettent de démêler le vrai du faux, la fiction de la grande Histoire.

Vous pouvez trouver tous les opus en poche. Si les tomes se lisent indépendamment, il vaut mieux les lire dans l’ordre pour découvrir l’évolution des personnages. L’affaire des corps sans tête, L’affaire de l’homme à l’escarpin, La disparue de Saint-Maur, L,’espion des Tuileries, La trahison des Jacobins.

Un tout grand merci aux éditions City pour leur confiance.

4ème Couverture

Été 1792. Les Prussiens envahissent la France pour tenter de mettre fin à la Révolution. Ils assiègent Verdun, dernière ville forte avant Paris. Victor Dauterive, missionné par Danton, doit convaincre le commandant de la garnison de tenir bon jusqu’à l’arrivée des renforts français.

Mais dans la ville, l’agitation est à son comble et un mystérieux jeune homme parvient peu à peu à persuader les habitants qu’il est dans leur intérêt de capituler. Le commandant qui refusait de se rendre, est retrouvé mort, assassiné.

Dauterive doit agir au plus vite pour sauver la Révolution. Entre complotistes royalistes, révolutionnaires aux abois et espions étrangers sans scrupules, il va naviguer en eaux troubles. Une nouvelle mission qui pourrait bien lui coûter la vie…

Editeur : City, 480 pages, date sortie : 30 septembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.