Cinq cartes brûlées – Sophie Loubière

Il y a des livres que j’aime un peu, d’autres beaucoup, des coups de coeur, ceux qui me touchent profondément et puis il y a les autres… une catégorie à part, les romans dont j’ai du mal à parler… ceux qui me troublent et me retournent l’esprit.  « Cinq cartes brûlées » en fait partie.
Je suis devant ma page blanche et je sais déjà que je ne trouverai pas les mots justes pour vous donner mon ressenti. Allez savoir pourquoi ?

L’histoire m’a complètement embarquée, je ne peux pas vous dévoiler grand chose, lisez la 4ème couverture, elle est parfaite. Il vous faudra entrer dans le jeu sans avoir toutes les cartes en main et vous laisser surprendre.

Laurence va nous raconter sa vie chaotique. Son enfance auprès de son frère qui la martyrise, son père qu’elle idolâtre, sa mère instable, le couple qui éclate et se sépare.  Ses traumatismes enfouis, les secrets de famille,
sa vulnérabilité, sa fragilité malmenée, sa solitude, sa souffrance et ses blessures à fleur de peau qu’elle tente de cicatriser en mangeant jusqu’à devenir obèse. Laurence grandit, devient une femme, elle rencontre un étrange médecin.   Nous la suivons, nous plongeons dans les tréfonds de son âme tourmentée et nous pressentons que les apparences sont trompeuses.

C’est superbement écrit, la plume est travaillée, les mots sont choisis pour nous faire passer du chaud au froid et ressentir cette ambiance oppressante et anxiogène. La construction est sans faille et maîtrisée à la perfection. On entre à petits pas dans l’histoire, la tension monte en intensité au fur et à mesure, on est scotché au récit, sentant venir le drame.

De chapitres en chapitres, Sophie Loubière abat certaines de ses cartes mais je vous mets au défi d’y voir clair dans son jeu. Elle nous manipule royalement et nous retourne les neurones. Nous avançons à l’aveugle, le piège se referme, le jeu est tellement passionnant qu’il en devient hypnotique. On tire la dernière carte et c’est le choc de la fin.  Boum K.O. sur le tapis ! Le jeu est terminé.

Un roman noir atypique, l’enquête arrivant vers la fin.
Un thriller psychologique d’une sensibilité extrême.
Quel sacré talent !!!

Je remercie les éditions Fleuve pour leur confiance.

4ème Couverture

Laurence Graissac grandit aux côtés de son frère, Thierry, qui prend toujours un malin plaisir à la harceler et à l’humilier. Du pavillon sinistre de son enfance à Saint-Flour, elle garde des blessures à vif, comme les signes d’une existence balayée par le destin. Mais Laurence a bien l’intention de devenir la femme qu’elle ne s’est jamais autorisée à être, quel qu’en soit le prix à payer. Le jour où le discret docteur Bashert, en proie à une addiction au jeu, croise sa route, la donne pourrait enfin changer…

Editeur : Fleuve, 344 pages, date sortie : 16 janvier 2020

4 commentaires sur « Cinq cartes brûlées – Sophie Loubière »

  1. Je suis en plein dedans, scotchée, intriguée…je ne le lâche pas. L’écriture est belle. Je relis ceraines phrases, juste pour le plaisir . Il est vrai aussi que l’histoire évolue de façon oppressante. Belle idée cette façon s’introduire les chapitres avec des cartes.

    J'aime

  2. Je viens de terminer Cinq cartes brûlées et je dois reconnaître qu’il ne m’a pas laissé indifférent.
    Je n’y ai pas reconnu les codes habituels du genre mais cela ne m’a pas dérangé du tout… et j’en suis le premier étonné.
    L’auteur nous offre une très belle écriture. C’est réellement beau à lire.
    Mais ce qui m’a le plus épaté c’est la qualité des descriptions. Elles sont faites avec tellement de justesse que l’on ressent les émotions des personnages en plein cœur et dans les tripes. On se sent frustré quand il est frustré. On se sent humilié quand elle est humiliée. On a mal quand elle prend les coups. Et on a envie d’hurler quand elle crame un fusible.
    C’est incroyable de se dire que l’auteur réussisse à se fondre dans la peau de ses personnages à ce point. Bravo.
    J’ai apprécié aussi l’utilisation des lettres, des articles de presse, des cartes, etc.
    Un grand merci à Nadia de m’avoir fait découvrir Sophie Loubière et je vais en lire d’autres mais pas tout de suite car c’est intense. Là pour me changer les idées je crois que je vais lire une BD Astérix et un magazine de bricolage 😉
    Cheers

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton partage ! N’hésite pas à découvrir d’autres romans de Sophie Loubière… je te conseille fortement L’enfant aux cailloux et son dernier « De cendres et de larmes ». De belles lectures, profite bien d’Astérix ! 😉

      J'aime

Répondre à gi24960 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.