M le bord de l’abîme – Bernard Minier

COUP DE COEUR !!!

Bye bye Martin Servaz et Julian Hirtmann. Nous les avions déjà quitté en 2015, le temps d’un roman « Une putain d’histoire » qui abordait déjà le thème d’internet et la menace sur nos vies privées. Bernard Minier va beaucoup plus loin cette fois, il se réinvente complètement, il frappe fort et il réussit brillamment l’exercice.

M, comme Moïra, l’héroïne de l’histoire. Une jeune et brillante informaticienne française, recrutée par la firme Ming à Hong Kong, le géant chinois du numérique et de l’internet. Hong Kong, la ville la plus haute du monde avec ses 7000 tours, c’est New York puissance mille, la ville la plus libérale du monde. Une ville fascinante, hyper dense, une ruche, une fourmilière permanente. Moïra est recrutée pour travailler sur Deus, un chatbot (assistant personnel) révolutionnaire que développe l’empire Ming. A peine arrivée, elle sent suivie, espionnée, la paranoïa la gagne, elle découvre que l’entreprise cache beaucoup de secrets, il se passe des choses inquiétantes, certains employés ont peur, d’autres meurent violemment. En parallèle, nous suivons deux flics, Chan le jeune intègre et ascète et Elijah le vieux corrompu et toxico. Ils enquêtent depuis quelques mois sur un tueur en série baptisé « le prince noir de la douleur », un sadique d’une perversité sans limite ayant trois victimes femmes à son palmarès, trois femmes en lien avec la société Ming.

M   le bord de l’abîme
M   comme Maelstrom
M   comme Machination
M   comme Manipulation
M   comme Machiavélique
M   comme Magnétique

Quelques qualificatifs pour résumer ces 600 pages avalées en deux jours, un immense plaisir de lecture.
De beaux personnages et attachement particulier à Moïra. Une immersion totale dans Hong Kong, une ville qui devient un personnage à part entière. Une intrigue palpitante qui joue méchamment avec nos nerfs et nous manipule de A à Z, une construction magistrale, une course effrénée sans aucun temps mort, la tension monte crescendo et finit par devenir insupportable. Penser à respirer entre les chapitres !

M, le bord de l’abîme, un thriller anxiogène et déstabilisant nous parle de notre monde d’aujourd’hui (non non, ce n’est pas un récit d’anticipation, nous y sommes déjà et tout est vrai dans ce roman !), un monde hyper connecté où le Big Data, la technologie et l’intelligence artificielle autorisent toutes les dérives, bouleversent nos existences et menacent nos libertés individuelles en devenant un instrument de contrôle brigué par les gouvernements.

Je n’ose pas imaginer le gigantesque travail de documentation effectué par Bernard Minier pour nous immerger dans ce monde hightech si flippant.

Un cauchemar qui donne le vertige et fait réfléchir.  Fascinant, ambitieux, intelligent.
A LIRE DE TOUTE URGENCE !!!

En refermant le livre, j’ai peur et je n’ai qu’une envie : fermer mes comptes et réseaux sociaux, balancer ordinateur, tablette, téléphone par la fenêtre et aller prendre un bon bol d’air en pleine mer loin du Wifi.

Je remercie chaleureusement les éditions XO pour leur confiance renouvelée.

 4ème Couverture

Pourquoi Moïra, une jeune Française, se retrouve-t-elle à Hong Kong chez Ming, le géant chinois du numérique ? Pourquoi, dès le premier soir, est-elle abordée par la police ?
Pourquoi le Centre, siège ultramoderne de Ming , cache-t-il tant de secrets ?
Pourquoi Moïra se sent-elle en permanence suivie et espionnée ?  Pourquoi les morts violentes se multiplient parmi les employés du Centre – assassinats, accidents, suicides ?
Alors qu’elle démarre à peine sa mission, Moïra acquiert la conviction que la vérité qui l’attend au bout de la nuit sera plus effroyable que le plus terrifiant des cauchemars

Editeur: XO, 576 pages, date de sortie : 21 mars 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.