Que vais-je lire en janvier 2021 ?

Accrochez-vous bien !!! Un vent de folie va souffler, de fortes rafales sont attendues, une tempête de sorties va déferler en janvier. Après la trêve du mois de décembre -ouf ça a fait du bien et cela m’a permis de rattraper mon retard- cela repart force 10 !

J’ai épinglé quatorze romans et deux bandes dessinées. Il y aura huit retrouvailles avec des auteurs que je suis régulièrement, six découvertes qui me titillent au plus haut point et deux découvertes BD. Ouch, mon curseur jubilation va exploser !
Mais dites-moi, comment résister à ces sorties que j’attends avec tant d’impatience ? C’est juste impossible. Les nuits vont être fort courtes, la vie sociale, on n’en parle même pas… Ça tombe plutôt bien dans cette période de sinistrose surréaliste où tout nous est interdit, plus de sorties, ni soirées entre amis, plus de ciné, ni théâtre… plus rien de rien. Il nous reste une chose : LA LECTURE ! Note à moi-même : faire provision de café et de vitamines.

Cette liste est bien sûr non exhaustive, on n’est jamais à l’abri de surprises envoyées par les éditeurs.

Du côté des « mauvaises nouvelles », la sortie du roman de « Le cercle des mensonges » Céline Denjean est décalée en mars. La sortie de « Qui le sait » de Lesley Kara est décalée en juin. Et une autre sortie que j’attendais avec impatience (mais chut) est décalée sans date annoncée.

Et vous, dites moi, quels titres vous tentent pour la rentrée ? 

Je vous souhaite de belles lectures en cette fin d’année. Et surtout n’oubliez pas…

Soyez fous et déraisonnables, peu importe la hauteur de vos PAL,
achetez des livres, beaucoup de livres, prêtez les, empruntez les peu importe.
LISEZ, LISEZ, LISEZ… cela rend heureux.

AUSSI ÉPAISSES SOIENT LES BRUMES QUI LES PROTÈGENT, CERTAINES VÉRITÉS NE PEUVENT ÊTRE OUBLIÉES. 
Élie Martins est garde nature dans le massif du Vercors. Il y a douze ans, une blessure par balle l’a laissé totalement amnésique. Depuis, il s’est reconstruit une vie dans cette région aux hivers impitoyables, aux brumes si opaques qu’elles vous égarent en deux pas.
Alors qu’une tempête de neige s’abat sur le Vercors, des traces étranges mènent Élie jusqu’à l’« arbre taillé », un pin gigantesque dressé comme un phare au milieu de l’immensité blanche. Une femme nue est pendue à ses branches. Cette macabre découverte anime quelque chose sur la toile vierge des souvenirs d’Élie.
LA VICTIME EST UN MESSAGE À SON INTENTION, IL EN EST CERTAIN. ET IL EST TERRIFIÉ.  
Calmann-Levy, 6 janvier

En plein centre-ville de Copenhague, une jeune étudiante est retrouvée dans son appartement sauvagement assassinée, le visage marqué par d’étranges entailles. L’inspecteur Jeppe Korner et son équipière Annette Werner, chargés de l’affaire, découvrent rapidement que le passé de la victime contient de lourds secrets. Quant à la propriétaire de l’immeuble et également voisine, Esther, elle est en train d’écrire un roman qui relate dans les moindres détails le déroulement du meurtre. Simple coïncidence ou plan machiavélique ? Commence alors pour Jeppe et Annette une plongée au cœur d’une ville dans laquelle les apparences sont mortelles. Fleuve, 7 janvier.

Maudite année 1798 pour la Pâqueline ! D’abord le procès de son fils Victor, qui lui vaut une réputation ignominieuse. Et maintenant l’incendie de sa maison ! Réfugiée chez son rejeton, qui a fait fortune de son métier d’embaumeur et de trafics d’organes, exaspérée, elle accouche d’une idée diabolique : elle va lui jeter au visage les secrets dramatiques de son enfance, en couvrant les murs de ses écritures. Et ira jusqu’à le dépouiller de ses richesses…
Mais quelle est cette femme, qui suscite le dégoût autant que l’éclat de rire et l’émotion ? Et quel est donc ce roman extraordinaire, qui marie finesse et outrance, méchanceté et tendresse, érudition et imagination – jusqu’à l’apothéose finale ? Un chef-d’œuvre étonnant et drôle, qui porte la patte d’un très grand écrivain, assurément.
Après le succès de L’Embaumeur, prix Saint-Maur en poche et prix de la ville de Bayeux, Isabelle Duquesnoy nous livre le portrait d’une mère abominable, qu’on se surprendra étrangement à aimer, écrit dans une langue époustouflante, entre préciosité du XVIIIe siècle et démesure rabelaisienne.
Un écrivain inclassable et majeur de ce début du XXIe siècle. La Martinière, 7 janvier

UN VILLAGE PERDU AU MILIEU DES SAPINS; DEUX MEURTRES QUE QUARANTE ANS SÉPARENT
 » Le gamin a Douve dans les veines » Cette phrase, prononcée par son père quand il n’était encore qu’un enfant, l’inspecteur Hugo Boloren ne l’a jamais oubliée. Alors quand il apprend qu’un meurtre a eu lieu à Douve, il y voit un signe. Son père est mort, l’Alzheimer a dilué les souvenirs de sa mère ; c’est sa dernière chance de comprendre en quoi ce village perdu au milieu d’une forêt de sapins lui coule dans les veines.
Tout ce qu’il sait, c’est que son père, policier lui aussi, a été envoyé à Douve il y a quarante ans pour enquêter sur la fuite médiatisée d’un Islandais accusé de meurtre, et que sa mère, journaliste, l’a accompagné pour écrire un livre sur l’affaire.
Que s’est-il passé là-bas et pourquoi ont-ils toujours refusé d’en parler ?
Armé du livre écrit par sa mère, Hugo Boloren va plonger dans ce village peuplé d’habitants étranges, tous unis par un mystère qui semble les hanter. Au fil de son enquête, une question va bientôt s’imposer : et si le meurtre qui a récemment secoué le village était lié au séjour de ses parents, quarante ans plus tôt ? Hugo Thriller, 7 janvier.

Découverte macabre à Boston : quatre membres d’une même famille sont retrouvés assassinés chez eux. La mère, deux de ses enfants et son compagnon. Seule une personne semble avoir échappé au massacre : Roxanna, 16 ans, la fille ainée. Des témoins affirment l’avoir vue sortir promener les chiens avant les coups de feu. Heureux hasard ou aveu de culpabilité ?
En plongeant dans le passé de Juanita Baez, la mère de famille, l’enquêtrice D.D Warren découvre une histoire tourmentée entre alcool, violences et familles d’accueil, qui pourrait laisser croire à une vengeance. Pourtant plus l’enquête avance, plus la voix de Roxana victime ou suspecte, semble demander : « Retrouve-moi… » Albin Michel, 7 janvier.

L’ultime enquête de l’inspecteur Frank Elder, prêt à tout pour sauver sa fille.
À la minute où Frank Elder ouvre la porte à sa fille, Katherine, les vieux démons refont surface. Sept ans après une horrible agression, la jeune femme en garde encore les stigmates et les dernières nouvelles ne vont pas arranger la situation : un artiste en vogue, homme pervers et violent, ancien amant de Katherine, est retrouvé brutalement assassiné. Les soupçons se portent sur la fille d’Elder. Victime devenue meurtrière ? L’inspecteur va tout faire pour protéger sa fille. Rivages, 6 janvier.

 

Lorsque Rosalie, Philippe et leur petit Martin, âgé de six mois, décident de s’installer à La Barberie, un éco-hameau niché en plein cœur des Alpes-de-Haute-Provence, c’est bien pour fuir un quotidien devenu trop pesant. Pour tenter une expérience audacieuse. Vivre autrement. En communion avec la terre et en harmonie avec les saisons.
Mais l’équilibre de cette nouvelle vie va un jour se fissurer. Un grain de sable va s’infiltrer, déstabiliser et enrayer cette belle mécanique.
Et ce très beau rêve va se transformer peu à peu en un véritable cauchemar.
Votre pire cauchemar… Taurnada, 14 janvier

 

Un meurtre, huit témoins, pas un ne se souvient de ce qui s’est passé.
Elle voudrait tout oublier. Ils donneraient tout pour se souvenir…
Au cœur de Memory, une clinique spécialisée perdue dans la montagne et la forêt, un patient est retrouvé pendu. Un suicide qui a tout l’air d’un meurtre déguisé : huit personnes ont assisté à la scène.
Un homme mort. Huit témoins. Un huis clos. La combinaison parfaite pour une enquête vite résolue… C’est sans compter sur l’amnésie bien particulière dont souffrent les résidents : leur mémoire n’excède pas six minutes. Ils ont vu, mais ils ne se souviennent pas.
En plein deuil de son père adoptif, Jeanne Ricœur, jeune inspectrice de police, hérite de cette affaire impossible. Elle découvre une communauté à part, celle d’étranges victimes de la vie à la mémoire brisée, au quotidien hanté de post-it et de mémos. Tandis qu’elle essaie désespérément de reconstituer le puzzle du drame, ses propres démons refont surface… Mais bientôt, on la menace. Qui veut l’assassiner, et pourquoi ?  Cherche Midi, 14 janvier

 

LES MYTHES ONT TOUJOURS UN FOND DE VÉRITÉ.
Le corps d’une femme rousse est retrouvé sur un chemin de randonnée, à quelques kilomètres d’une bourgade américaine isolée. Démembrée, un parchemin enfoncé dans la gorge, la victime semble avoir fait l’objet d’une cérémonie macabre. Mise en scène ou rituel consacré ? La question se pose au coeur de Hinsdale, qui garde encore les traces des anciennes chasses aux sorcières.
Chargé de l’enquête, Karl Rosenberg sait qu’il n’y coupera pas : pour sa dernière enquête, il va devoir affronter des légendes qu’il aurait préféré ne pas réveiller, et l’aide de son remplaçant ne sera pas de trop pour démêler les croyances de la réalité. Car dans cette petite ville où tout se sait mais où personne ne parle, les mythes ont toujours un fond de vérité.
Pour son premier livre en librairie, Katia Campagne lie habilement passé et présent et interroge la nature de la sorcière actuelle : femme indépendante, femme de pouvoir ou femme violente, autant d’aspects qui ont suscité la peur et la stigmatisation, et qui prennent aujourd’hui un nouveau sens. Hugo Thriller, 14 janvier

 

Le corps d’une ravissante jeune femme vient d’être découvert, à demi nu et lacéré de blessures mortelles, dans une benne à ordures de la banlieue londonienne. Arrivée sur place avec son amant et ex-coéquipier, l’agent Peterson, l’inspectrice Erika Foster est sous le coup d’une double émotion : la révolte face à cette épouvantable scène de crime et la frustration. Car officiant désormais dans une autre unité, elle n’est pas censée s’occuper de cette affaire…
Mais impossible pour elle de rester sur la touche. Enquêtant clandestinement, Erika découvre un lien avec une autre affaire, survenue quelques mois plus tôt, où la très jolie victime présentait les mêmes incisions. Autre point commun : les deux femmes étaient inscrites sur un site de rencontre et pensaient avoir trouvé l’homme idéal.
Comment démasquer ce prince charmant insaisissable, aux multiples profils ? Erika le sait, l’assassin a deux pas d’avance sur la police. C’est lui qui mène la danse, au rythme des cadavres.
Belfond, 21 janvier

Ebranlé par les crimes terribles sur lesquels il enquête, Jourdan, commandant de Police à Bordeaux, commence à perdre pied. Jusqu’au jour où il rencontre Louise.
Louise a une trentaine d’années. Après la mort accidentelle de ses parents, elle a dérivé dans la drogue et l’alcool. Aujourd’hui elle vit seule avec son fils Sam, âgé de 8 ans, sa seule lumière. Elle est harcelée par son ancien compagnon qui la menace et la brutalise au point qu’un jour, tout dérape. L’enquête est confiée au groupe dirigé par le commandant Jourdan, qui ne reste pas insensible à Louise. Parallèlement un tueur de femmes sévit, pulsionnel et imprévisible, profondément perturbé. Au coeur des deux histoires, Jourdan, un homme triste et taiseux, qui tente de traverser la nuit…
Rivages, 20 janvier

1572. Depuis dix ans, les guerres de Religion ravagent la France. Aujourd’hui, enfin, un fragile espoir de paix renaît : Catherine de Médicis a manoeuvré dans l’ombre et le royaume s’apprête à célébrer le mariage de la future reine Margot et d’Henri, le roi protestant de Navarre.
Minou Joubert et son époux Piet quittent le Languedoc pour assister à la cérémonie. Alors que la tension est déjà à son comble dans les rues de Paris, on attente à la vie de l’amiral de Coligny. C’est le début du massacre de la Saint-Barthélemy. Précipités dans les chaos de l’Histoire, Minou et Piet sont sur le point de prendre la fuite quand ils découvrent la disparition de Marta, leur fillette de sept ans…
Après La Cité de feu, Kate Mosse nous propose une nouvelle fresque historique et familiale pleine de rebondissements. Du Paris de la Saint-Barthélemy à Amsterdam en passant par Chartres, elle tisse sa toile et le lecteur, captivé, regarde s’écrire l’Histoire. Sonatine, 21 janvier

Samuel, éleveur laitier du Jura, accumule les dettes. Sa seule échappatoire : s’associer avec son oncle et son cousin qui font passer de la drogue de la Suisse à la France pour le compte d’un réseau de trafiquants kosovars. Mais le soir d’une importante livraison, rien ne se passe comme prévu : le cousin n’arrivera jamais jusqu’à la ferme de Samuel. Lancés à sa recherche dans la montagne enneigée, l’agriculteur et son oncle le découvrent mort au volant de sa voiture précipitée dans un ravin. Et le chargement de drogue s’est volatilisé… La paisible vallée engourdie par le froid polaire va bientôt s’embraser. Seuil, 21 janvier

En 2005, Amaia Salazar, 25 ans, sous-inspectrice de la police forale de Navarre, suit une formation de profileuse au siège du FBI dans le cadre d’un échange avec Europol. L’agent Dupree, chef de l’unité qui traque un tueur en série recherché pour plusieurs meurtres de familles, inclut Amaia dans son équipe. Il a détecté chez elle une intuition singulière, qualité qui fait défaut aux autres enquêteurs. Alors que l’ouragan Katrina dévaste le Sud des États-Unis, l’unité de Dupree travaille en collaboration étroite avec la police de l’État de Louisiane pour débusquer l’homme, surnommé Le Compositeur, qui frappe invariablement lors de grandes catastrophes naturelles et abandonne un violon sur le lieu de chaque massacre. Or il n’existe pas de décor plus propice aux projets de ce tueur cynique et insaisissable que La Nouvelle-Orléans, ravagée, engloutie par les eaux.
Parallèlement à l’enquête principale, un retour sur l’enfance tragique d’Amaia à Elizondo (sa tante l’avait recueillie, ayant découvert que sa mère biologique voulait la tuer) éclaire les dons exceptionnels et les traumatismes de la jeune femme.
Le réalisme cru de scènes apocalyptiques donne sa force au roman, tandis que l’aspect irrationnel et envoutant des mythes et démons de la forêt basque, au même titre que des rituels vaudou du bayou, lui apporte la dimension surréelle qui a tant contribué au succès de la trilogie de Batzán.
Gallimard (Série Noire), 28 janvier

D’après le roman culte et visionnaire de George Orwell, l’adaptation en bande dessinée d’une oeuvre précurseure, miroir à peine déformant de notre époque. 
Londres, 1984. Smith est un employé du Parti chargé de réviser l’Histoire. Dans un monde où toute sentimentalité est interdite, il est attiré par Julia, une femme peut-être dangereuse pour lui. Ensemble, ils vont tenter d’échapper à l’emprise du gouvernement et de Big Brother, le chef omnipotent du gouvernement. Mais est-ce possible dans un monde où tout fait et geste est surveillé et enregistré ?  
Editions Soleil, 13 janvier

,

Quand Indiana Jones rencontre Roswell en Irak : par le scénariste de Wunderwaffen ! Cette nouvelle série fantastique est l’adaptation des romans de Stéphane PRZYBYLSKI, plébiscités par la critique.
1939, Himmler envoie en Irak une mission archéologique de l’Ahnenerbe. Cette expédition, dirigée par l’officier SS Saxhäuser, est de s’allier les populations locales et de préparer l’avènement d’un nouvel ordre mondial. Mais Saxhäuser va faire une découverte fantastique qui pourrait changer la donne dans le conflit qui s’annonce… et modifier son propre destin de manière plus qu’inquiétante. Editions Soleil, 13 janvier

10 commentaires sur « Que vais-je lire en janvier 2021 ? »

  1. Dis Nadi…cela chauffe..tant mieux cela ns tiendra jusqu au printemps…

    Moi, je réserve « la Pâqueline » de Isabelle Duquesnoy…j ai trop aimé ses 2 livres précédents…

    La PAL va encore atteindre des hauteurs qui vont bientôt nécessiter l usage d une escabelle!

    J'aime

  2. Bonsoir,
    Il y a des pépites dans vos choix.
    Il y en 2-3 qui ne me plaisent pas trop car écrit en 1700 et 1500. Les BDs aussi ne m’attirent pas trop.
    J’aime Loisel alors je possède ses BDs.
    Le connaissez-vous?
    Merci pour tous ces polars, j’en ai choisi quelques uns.
    Bonne soirée et bon week-end.😊

    Envoyé de mon Samsung Galaxy S20 Orange
    Téléchargez Outlook pour Android

    ________________________________

    J'aime

    1. J’aime beaucoup la bande dessinée. Raison pour laquelle, j’essaie de présenter des albums en lien avec la thématique de mon blog (polar-thriller-noir), l’idée est de décloisonner les genres. Les lecteurs de thriller peuvent aussi aimer les BD. Et oui, bien sûr j’aime beaucoup Loisel. Belles futures lectures !

      J'aime

Répondre à aertsjack1gmailcom Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.