Saint-Maur en poche 2018

CLAP DE FIN…

C’était un extraordinaire week-end.
Deux jours de FETE !!!
Les passionnés, les fous, les amoureux du livre
étaient au rendez-vous.

Je suis ivre de fatigue et chargée d’une magnifique énergie.  Pas simple de trouver les mots pour vous parler de cette intensité.
J’ai publié un album photo sur ma page FB pour vous partager un peu de cette magie, je n’ai pas pris beaucoup de photos cette année, pas pris le temps…trop de choses à vivre.

Deux jours de rencontres, de fous rires, de partages, d’échanges riches, de retrouvailles, de découvertes. Les copains, les copines, les blogueuses, les flingueuses, je ne vais pas citer tout le monde, je risquerais d’en oublier.

Deux jours avec des auteurs talentueux, très généreux et tellement disponibles, je rencontrais certains pour la première fois.. comme Sonja Delzongle, j’attendais cette rencontre depuis trois ans.

Envie de souligner un moment rare, suspendu hors du temps, vécu en compagnie de Luca Di Fulvio et son éditeur H. Bovet de Slatkine & Compagnie… c’était dimanche durant le temps de midi, il n’y avait personne et nous avons parlé durant presqu’une heure. Magique !!! 🤩💕

Deux jours trop courts, je n’ai pas eu le temps de rencontrer tous les auteurs, je n’ai pas eu le temps de papoter avec tous les copains.
Deux jours avec des étoiles plein les yeux, le coeur qui bat la chamade, des vibrations de dingue, les émotions qui jouent montagnes russes et les larmes dans le coin des yeux.

Une fois de plus, la magie a opéré… Ces deux jours, je les ai vécu à fond et je les garde dans mon coeur. Que de souvenirs !

Je remercie chaleureusement La Griffe Noire, la fine équipe Gérard Collard et Jean-Edgar Casel et tous les bénévoles pour l’organisation parfaite de cet extraordinaire Salon.

▶ Rendez vous pris pour l’an prochain, je bloque mon week end !!!

2 réflexions au sujet de « Saint-Maur en poche 2018 »

  • 26 juin 2018 à 12 h 54 min
    Permalink

    Cher Nadia,
    you know that I don’t speak French, so excuse me, you and your readers.
    As soon as I saw you Saturday I smiled. Your article was something that deeply touched me. And then Sunday when we had the time to talk I was happy. It’s strange (I know I’m telling a common sense but common senses are always stupid) it was as if I know you. It’s probably this that happens between people that share the same lovers (books! How sexy are they!). It was a very intense meeting.
    And you’re right, Saint-Maur en poche has no equal. People without walls. And more than ever, in this world that is building walls everywhere, I appreciated so much the absence of a wall between all of us. At a certain moment I thought that we were just one. For a moment I understood what means to be melted.
    I could tell so many stories. I have listened to everyone, I have fed on their words and their stories, because (like books) they allowed me to live other lives and not only mine. It was such a honor, such a richness, such an emotion. I’m still drunk.
    Incredible! Grazie Gérard Collard e Jean-Edgar Casel.
    And thanks to you, Nadia, because knowing you was a privilege.
    Ciao
    Luca Di Fulvio

    Répondre
    • 26 juin 2018 à 20 h 52 min
      Permalink

      Caro Luca,
      Grazie del profondo del mio cuore. Le tue parole mi toccano profondamente et provo anche questa sensazione di conoscerti da molto tempo.
      Sono cosi felice del nostro incontro di sabato et domenica. E stato un momento magico fuori dal tempo.
      No posso aspettare e non vedo l’ora di leggere il tuo prossimo romanzo. Ciao e a presto. Nadia

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *