Bretzel et Beurre salé – Margot et Jean Le Moal

bretzel-beurre-sale-1

Info : wordpress n’acceptant pas le sigle & dans le titre, obligée de le remplacer par ET. Désolée !

Quand les auteurs m’ont proposé de lire leur nouveau roman, en m’expliquant que c’était un « cosy crime », j’ai eu très peur. Bon, je vous explique, je lis exclusivement du thriller-polar depuis 40 ans, mais je n’ai jamais ouvert un cosy crime. Le thé, les petits gâteaux, l’humour et tout le bazar autour, c’est tellement loin de mon univers noir.  J’ai même osé leur demander si ce n’était pas trop eau de rose insipide et si il y avait bien un meurtre dans l’histoire. Rassurée et très curieuse, je me suis lancée dans l’aventure. J’aime les polars purs et durs de Jacques Vandroux, alors pourquoi pas le découvrir dans un nouveau genre, un cosy crime écrit à quatre mains.

Une lecture détente qui fait un bien fou

J’ai bien fait d’écouter mon feeling, loin des serial killer et des meurtres sanguinolents, cette lecture rafraîchissante est une vraie détente qui fait un bien fou !

Imaginez un petit village tranquille au fin fond de la Bretagne, tout les habitants se connaissent, tout le monde sait tout sur tout le monde, les ragots vont bon train. La plus belle maison du village est à vendre, la nouvelle propriétaire débarque de Strasbourg et s’y installe. Cathie Wald, la cinquantaine, divorcée, a tout largué pour refaire sa vie et prendre un nouveau départ à Locmaria en ouvrant un restaurant de spécialités alsaciennes. Accueillie à bras ouverts par certains, rejetée par d’autres, méfiants ils se demandent qui est cette belle étrangère qui ose venir perturber leur tranquillité. Quand un notable de la ville s’effondre dans son restaurant après une soirée choucroute, Cathie est accusée de l’avoir empoisonné. Elle va tout faire pour démasquer le coupable et prouver son innocence.

Une bouffée d’air frais

Nous sommes immergés dans l’ambiance so British et pleine de charme de ce petit village breton. L’intrigue est légère et bien ficelée, dans la lignée de celles d’Agatha Christie. L’enquête en toile de fond est menée de main de maître, les indices sont semés au compte goutte, les fausses pistes et les secrets de village nous réservent des surprises et nous tiennent en haleine jusqu’à la fin. L’humour est bien dosé, par petites touches, sans envahir toute l’histoire. Les auteurs nous offre une belle galerie de personnages, bien campés, haut en couleurs, du plus adorable au plus détestable. Cathie Wald occupe le premier rôle, on s’attache immédiatement à cette femme surprenante, au caractère bien trempé.

Un charme fou

Une lecture sympathique, divertissante et sans prise de tête. Un vrai bonheur à déguster en cette période tellement anxiogène ! Bretzel & Beurré salé est le premier opus d’une trilogie, je me réjouis de retrouver Cathie Wald de de nouvelles aventures.

Je remercie chaleureusement Margot et Jean Le Moal et les éditions Calmann Levy pour leur confiance.

4ème Couverture

Mais qui est le nouveau propriétaire mystère de la plus belle maison de Locmaria, celle de la pointe de Kerbrat ?  Tout ce paisible village du Finistère le guette depuis des semaines et voilà que débarque, en pleine tempête, Cathie Wald, une pimpante Strasbourgeoise. La cinquantaine, divorcée, caractère bien trempé, elle a décidé de prendre un nouveau départ en Bretagne, et d’ouvrir à Locmaria un restaurant de spécialités alsaciennes.  La plupart des habitants l’accueillent à bras ouverts, ravis de ce petit vent de changement. Mais certains voient son installation d’un mauvais oeil. Et ne tardent pas à lancer les hostilités. Après une soirée choucroute, un notable du village s’effondre, et Cathie est accusée de l’avoir empoisonné. Une tentative de faire plier bagages à l’étrangère ?  Quoi qu’il en soit, Cathie n’est pas du genre à se laisser intimider. Et rien ne l’arrêtera pour prouver l’innocence de sa choucroute traditionnelle, quitte à se lancer elle-même sur les traces du coupable !
Au propre comme au figuré, on se régale dans ce savoureux cosy crime à la mode bretonne !

Editeur : Calmann Lévy, 390 pages, date sortie : 31 mars 2021

4 commentaires sur « Bretzel et Beurre salé – Margot et Jean Le Moal »

  1. le titre me tentait bien mais à la lecture du résumé que tu en a fais il me semble y avoir un gros aire de déjà lu avec le 1er tome de la fameuse saga des Agatha Raisin, saga avec laquelle je n’ai pas accroché du tout. J’essaierai donc à l’occasion mais ne vais pas me précipiter tout de suite.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.